La valse de «la» décision finale

Grand-Prix du Canada

Rien n’est encore officiel concernant l’annulation du Grand-Prix du Canada pour l’édition pandémique 2021, tel que mentionné dans certains médias.

Le Grand-Prix Canadien dépend des revenus de la vente de billets et ce Grand-Prix est un des seuls, de tout le championnat, à remplir les estrades autant le vendredi que le dimanche. Et le promoteur, François Dumontier le dit, depuis l’an passé, quand il a été aussi obligé faire une croix sur l’évènement, à huis clos… pas de spectateurs, pas de revenus = pas de course. Pour plusieurs Grand-Prix autour de la planète, le financement de certaines épreuves est 100% financé par les gouvernements, et non par un promoteur ou un Club Automobile.

Les différents paliers des gouvernements se lancent la balle, le Fédéral au Provincial, et du Provincial aux Municipales. De Santé publique en Santé publique, et la Santé publique de la ville de Montréal, tous  n’ont vraiment pas l’intention de risquer que le cirque de la Formule 1, avec ses 1300 acteurs et ses centaines de bénévoles, se contaminent.

Mais on dirait que personne, dans tout ce beau monde, n’ose prendre «LA» décision d’annuler, officiellement, l’édition 2021. Probablement que personne ne veut hériter de la responsabilité d’être «LE» responsable de cette décision coûteuse pour l’économie, et surtout, pour la visibilité mondiale offerte par la télédiffusion de la Formule 1. Il y a aussi, peut-être, le fait que personne ne désire être jugé responsable, car possiblement qu’une autre annulation engendrerait quelques poursuites judiciaires ou recours collectifs.

François Dumontier demande, au Gouvernement, 6 millions pour la tenue d’une course à huis clos. Le premier ministre Legault semble ouvert et les négociations sont en cours. Mais la même demande est sur la table, en cas d’annulation, afin de couvrir des frais, comme le remboursement de billets ou toutes autres dépenses, car ça fait plus d’un an qu’il n’y a aucun revenu au sein de l’équipe d’Octane. Contrairement à mon ami et aussi chroniqueur 360nitro.tv, Pierre-Michel Fortin, je ne crois pas à une édition 2021, même repoussée à l’automne.

0 0 votes
Article Rating
Chroniqueur
À propos de l'auteur
Archives de Marc Tessier
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Scroll to top
error:
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x