Brian McDonald – 34 ans de courses et l’histoire continue

Crédit photo : Don Simpson

English version here

Avec 17 saisons à son actif dans les 358 modifiés, Brian McDonald a couru avec les meilleurs d’entre eux. Avec un total de 34 ans en course sur piste de terre battue, Brian a tout vu et peut témoigner des effets de la course sur son physique. Comme il nous l’explique: « Avec toutes ces années de courses, parfois mon vieux corps me fait vraiment mal, il n’est pas aussi flexible qu’il l’était autrefois. »

Cette histoire a débuté aux abords des années 80 lorsque Brian a commencé à courir en motocross dans l’Est de l’Ontario.

En 1986, McDonald, qui habite à un jet de pierre du Cornwall Motor Speedway, a eu un avant-goût de la course sur piste de terre battue. En 1987, Brian a commencé à courir dans la catégorie Semi-Pro à Cornwall, mais il s’aventurait également outre le pont international jusqu’à Frog Town Speedway, rebaptisé plus tard Mohawk International Raceway.

Comme pour tout pilote jeune et ambitieux, Brian a rapidement gravi les échelons en Sportsman Modified et, en 1990, il courait à plein temps dans la division Sportsman. En 1995, Brian était le meilleur de sa classe dans les rangs des sportifs à Frogtown, remportant le championnat cette année-là.

Peu de temps après la saison du championnat de 1995, McDonald a jeté son dévolu sur la division 358 modifiée et, à la fin de la saison 1996, il se faisait la main au volant d’un tel bolide. La saison suivante, Brian courait à plein temps dans cette division au Cornwall Motor Speedway et au Frogtown Speedway.

L’an 2002 a été spectaculaire pour le pilote désormais considéré comme un vétéran. Brian dominait le peloton à Frogtown Speedway, revenant à la maison avec le championnat des 358. Cette même année, McDonald remportait également le championnat canadien des 358.

Brian continua dans la division 358 jusqu’en 2006 quand un changement survînt. McDonald s’est alors engagé dans la division 360 ​​Sprint Car tout en maintenant une timide présence dans celle des Modified.

Pendant les six années suivantes, Brain et son équipe brûlaient la chandelle par les deux bouts. Aider à maintenir la charge de travail de l’entreprise familiale ( https://westfrontconstruction.com/site/) en plus de participer à la série Sprint Car, lui demandait énormément de temps sur la route alors qu’il continuait à courir en 358 Modified.

Comme Brian l’a expliqué: « C’était vraiment trop de voyagement. Oui, c’était amusant de courir avec le Sprint Car, mais avoir à voyager jusqu’en Pennsylvanie ou ailleurs, car la plupart des courses se déroulaient aux États-Unis, puis rentrer à la maison et travailler toute la semaine, ça devenait tout simplement plus qu’un fardeau à la fin et ce n’était plus amusant. J’ai donc vendu les voitures et c’était fini. »

Pourtant, en 2013, Brian a effectué un retour à temps plein dans le rang des 358 et sa motivation pour la course était de retour. Cette année-là, il a établi un nouveau record de piste au Cornwall Motor Speedway. Il a ensuite établi le record de piste (qui a duré cinq ans) au RPM Speedway. McDonald remportait également la série des Championnats canadiens, incluant le titre de champion.

Depuis les dernières années, Brian est demeuré plus près de son domicile, courant aux pistes nationales de Mohawk et de Cornwall tout en s’aventurant parfois vers un événement spécial.

Brian termina quatrième aux points à Cornwall et à Mohawk en 2014. En 2015, McDonald termina cinquième aux points au Cornwall Motor Speedway. En 2016, il termina cinquième aux points au Mohawk International Raceway. En 2018, Brian a terminé cinquième aux points au Mohawk International Raceway.

En 34 ans de carrière, il a connu des hauts et des bas, mais Brian a toujours essayé de conseiller des pilotes tout au long de ce périple comme peuvent en témoigner l’actuel champion de la piste en 358, Corey Wheeler, ou les pilotes Sportsman Modified Ryan Stable et Miguel Peterson, pour n’en nommer que quelques-uns.

Cependant, il y a un groupe de personnes qui sera toujours près de son cœur et c’est la famille Lasalle. Pendant de nombreuses années, Brian a conduit leur M 96 Lasalle Modified lors d’événements sélectifs entre deux aventures au volant de son Sprint Car 360. Brian s’explique: « J’ai couru pour les Lasalle de 2005 à 2013 dans leur voiture M96. Nous avons certainement vécu de bons moments avec de bonnes personnes, quelque chose que je n’oublierai jamais. »

Pour Lori Lasalle, propriétaire de la voiture, le sentiment était à peu près le même et se reflétait dans ces bons moments. Lori nous explique: « J’ai vraiment aimé son style de conduite (et Mike en convient!). En vérité, j’ai vu Brian un soir lors d’une séance d’autographes lorsqu’un adulte a dépassé un enfant pour un autographe. Mais Brian a ignoré cette personne et a plutôt choisi le jeune garçon qui attendait patiemment et lui a accordé son autographe. J’ai vraiment respecté ça. Il est merveilleux avec les enfants et il leur a dédié du temps. »

« Il a travaillé dur et il s’amusait quand il faisait partie de l’équipe. Nous avons adoré son courage et sa détermination. Il n’a jamais reculé et il a poursuivi son travail. Il a toujours été un homme de parole. Si vous lui montriez du respect, il vous le rendait en retour. Mike et Brian sont liés à tellement de niveaux, même en ce qui concerne les affaires, la famille et autres. Brian est rapidement devenu comme un frère et nous l’avons tout simplement aimé, lui et sa famille. J’ai ri quand Slims Dad Al nous a remerciés un jour pour avoir calmé Brian et combien il s’est affirmé à cause de nous. Mais honnêtement, Mike et Brian se sont rejoints. Je dois dire qu’à côté de notre fils Jeremy, Brian était le seul autre conducteur pour lequel Mike a perdu le sommeil. Nous avons beaucoup de bons souvenirs et tellement de rires. ………Slim avait en fait un effet calmant sur Mike et Brian était toujours l’un de ses amis les plus proches. Il pouvait appeler et faire exécuter des trucs par lui à tout moment. »

Après 34 ans dans le sport, Brian se contente de ce qu’il a toujours aimé, courir. Cependant, McDonald découvre également qu’une bonne journée au chalet est tout aussi gratifiante. Vous pouvez entendre la légère dérive de la course entrant dans les plans de Brian ces jours-ci.

Ce conducteur très expérimenté ne prendra pas sa retraite de sitôt, mais il veut juste passer un peu plus de temps à d’autres plaisirs de la vie!

5 1 vote
Article Rating
Don Simpson
Chroniqueur / Photographe
À propos de l'auteur
Archives de Don Simpson
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Scroll to top
error:
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x