Kevin Lacroix en mode attente.

Crédit photo : Matthew Manor

Le vice-champion 2019 #74 Kevin Lacroix est en mode attente sur les scénarios possibles pour savoir ce qui va se passer en 2020 en Nascar Pinty’s. Pourtant, il y a quelques semaines la saison s’annonçait des plus intéressante.

En ce moment les mauvaises nouvelles se succèdent comme une traînée de poudre, l’annonce du Grand Prix de Trois-Rivières de suspendre toutes les activités en 2020 dues à la décision prise par le conseil d’administration. La pandémie continue son ravage, d’où l’expression « on n’est pas sorti de l’auberge ».

Dans le clan Lacroix Racing, on avait hâte de commencer la saison avec une toute nouvelle voiture. Terminant 2e à 11 points du champion Andrew Ranger, Lacroix précise qu’il a eu des difficultés en termes de réglages tout au long de la saison. Malgré une fiche impressionnante, en récoltant deux victoires en plus de terminer quatre fois sur la 2e marche du podium tout en récoltant 10 top 5. Il est le meilleur en termes de meneur du plus grand nombre de tours ainsi que cinq départs au premier rang sur 13 épreuves.

Afin d’aiguiser ses réflexes, Lacroix doit se rabattre sur un simulateur une nouvelle « bebelle » virtuelle. C’est nouveau pour moi on doit rester concentré, prévoir les réglages et analyser le tout. Toutefois lorsqu’il y a un accident, il n’y a pas de travail à faire mentionne-t ’il à la blague’. 

Lacroix envisage d’un bon œil la course sur terre battue qui doit avoir lieu à Ohsweken Speedway Ontario le 18 août. Lacroix aimerait se mesurer contre de nouveaux pilotes en occurrence le pilote NASCAR de la série camionnette Stewart Friesen qui a remporté la course à la piste Eldora Speedway la saison dernière. Toutefois Lacroix espère pour 2020 qu’il aura au moins la chance de participer à une grosse course d’envergure. À suivre!

Steve Brillant
Chroniqueur / Photographe
À propos de l'auteur
Archives de Steve Brillant

Laisser un commentaire

avatar
Scroll to top
error: