Après D. Gagné… Le retour de Robidoux à Granby ?

Crédit photo : Daniel Mailhot

Pas de retour à l’autodrome Granby en 2020 pour Kayle Robidoux

Depuis 2017, le pilote DIRTcar Modifié Kayle Robidoux ronge son frein à attendre chez lui depuis la saga de l’ajout de poids des moteurs Dodge à l’autodrome Granby. Depuis 1999, le 46 coursait à l’autodrome Granby. Un «top runner» qui a déjà remporté le championnat en 2008.

Son deuil ne semble pas être fait puisque Robidoux mentionne, «J’adore cette piste, les spectateurs du Québec me manquent beaucoup, mais mon retour à Granby n’est pas prévu pour 2020.»

Rien n’a changé au contraire, même avec l’arrivée des nouveaux moteurs Crate, le W16, tous ceux qui ont des moteurs conventionnels doivent ajouter 100 livres sur la voiture. La règle des 100 livres n’est pas partagée par Robidoux. «Le jour où Granby retourne au poids DIRT pour les Dodge, crois-moi, je vais être là.», ajoute-t-il.

Les dernières discussions avec un des propriétaires Dominic Lussier et le promoteur de l’autodrome Yan Bussière remontent à l’hiver dernier dans l’espoir de régler le problème. Robidoux explique, «J’ai cru voir une ouverture surtout de Yan, mais au final le règlement maison est encore en place.»

Robidoux possède 4 moteurs Dodge qu’il utilise en rotation et un moteur Crate W16. Robidoux spécifie, «J’ai un w16, ce n’est pas à nous mais à ce monsieur Roger Mayam du NJ qui nous a dépanné et il a permis d’utiliser son moteur pour faire le test du w16, moteur que j’adore, la combinaison de poids permet une voiture qui est facile à piloter. Mais ceci n’excuse pas l’injustice du surpoids des Dodge qui ne sont tout simplement plus compétitifs au poids de Granby. »

En 2020, le pilote de Saint-Constant Québec ira courir les vendredis soir aux États Unis à la piste Mohawk International Raceway en compagnie de son fils Matthew qui fera ses débuts dans la classe Sportsman.

Kayle mentionne, «MIR offre une classe novice qui sera parfaite pour ses débuts. Depuis quelques années, je me concentre plus sur mon gars. Je veux lui offrir un maximum de temps de piste, en kart comme en DIRT. Je prévois faire la série DIRT Sportman avec lui, la visite de cette série au Québec sera possiblement mes seules présences avec ma voiture à nos pistes québécoises. Je garde l’option de Cornwall pour les fois où mon jeune pilote ne coursera pas en kart. »

Steve Brillant
Chroniqueur / Photographe
À propos de l'auteur
Archives de Steve Brillant

Laisser un commentaire

avatar
Scroll to top
error: