Déjà un an pour Dean Reynolds

Crédit photo : Daniel Mailhot

Déjà un an pour le directeur DIRTcar Northeast Dean Reynolds

En parlant avec un ancien pilote, celui-ci me faisait remarquer, mime de rien, que Dean Reynolds venait de compléter sa première année comme directeur DIRTcar Northeast. Je me suis souvenu d’avoir annoncé en primeur sa nomination sur 360nitro.tv après avoir communiqué avec ce dernier.

Il y a un an, tous étaient unanimes pour dire que DIRTcar World Racing Group reconnaissait une bonne personne en Dean Reynolds. Il y a eu une période d’analyse, de transition à la suite du départ de Mike Perrotte certes, mais dans l’ensemble Reynolds semble avoir rempli le mandat qu’on lui a confié. Rien n’est parfait bien sûr!

Un poste qui comporte son lot d’inconvenants puisque le rôle de Directeur DIRTcar Northeast est souvent de court terme et ingrat. Un poste éjectable par surcroît.

Depuis sa nomination, aucune controverse majeure n’aurait pu nuire à l’image de DIRTcar dans les réseaux sociaux ou dans les médias. Quelques disqualifications ici et là, mais rien pour partir une discussion ou de querelle. Reynolds connaît la « game » étant très actif dans les réseaux sociaux en plus d’avoir collaborer avec les médias. Reynolds est partout et bien en selle dans ses fonctions.

Reynolds ne compte pas ses heures, chapeautant également la série Empire Super Sprint. Je me souviens de lui avoir posé une question à savoir si les Empire Super Sprint deviendraient sous la bannière DIRTcar ? Reynolds ne ferme pas la porte en répondant ceci : « En ce moment, ESS restera indépendant mais c’est trop tôt. Si je pense que ce serait bien que le club passe sous DIRTcar, je le regarderais certainement ».

Reynolds a l’avantage de connaître la réalité des Québécois en côtoyant plusieurs pilotes québécois à la tête de la série Lucas Oil Empire Super Sprint.

Après une année bien remplie, Reynolds continue d’avoir la faveur de la communauté des courses. Il s’est forgé une bonne réputation avec une vision et un savoir-faire qui lui sont propres. Il y a beaucoup à faire certes, mais sa façon de faire en général, réglant certains dossiers sans favoritisme apparent semble apprécié de tous puisque le monde des courses remet souvent en question certaines décisions qui sont souvent discutables, impartiales, incomprises et incohérentes.

Cependant, j’ai en tête l’incident de Mike Mahaney et Ryan Watt lors de la grande finale du dimanche après-midi au Oswego Speedway dans le cadre de Super DIRT Week où Mahaney est sorti de sa voiture sur la piste pour aller frapper à coup de poing et coup de pied la voiture de Watt. Depuis ce temps rien, s’il y a eu des sanctions pourquoi ne pas l’avoir annoncer démontrant sa fermeté lors de sanction. Pourtant Reynolds issu du monde des Sprintcars est bien au fait de l’incident de Tony Stewart et le jeune Kevin Ward Jr, depuis ce temps les sanctions sont strictes pour un pilote qui sort de sa voiture. Est-ce qu’on retombe à nouveau dans le favoritisme deux poids deux mesures?

Personne ne peut remettre en question son implication puisque Reynolds se donne corps et âme dans le rôle qu’on lui a confié. C’est simple, Reynolds veut faire plaisir à tous, Reynolds donne l’assurance que tout va bien en surface avec son sourire et des salutations ici et là, un « Easy Going ». Aimé de tous, Reynolds est jovial, le genre de personne qu’on aimerait avoir à son party.

Reynolds ne fait pas comme tout le monde. Un pilote québécois de la classe Pro-Stock m’a partagé d’avoir reçu des courriels personnels de Reynolds lui souhaitant bonne chance au Super DIRT Week 2019.

En apparence Reynolds est vite en affaires, il ne laisse rien au hasard. À titre d’exemple, Reynolds n’a pas perdu de temps au lendemain de son premier Banquet DIRTcar à Weedsport. Les pilotes Pro-Stock ont eu droit à une rencontre afin de revoir certains règlements ce qui n’avait pas été fait depuis quelques années. Un pas dans la bonne direction pour cette classe qui a été laissée de côté plus souvent qu’à son tour.

Toutefois, j’ai tenté de communiquer avec Reynolds pour le média 360nitro.tv il y a quelques jours, mais en vain. À sa défense, Reynolds est très occupé par les temps qui courent. J’espère juste qu’avec le temps Reynolds ne s’éloignera pas pour autant des médias.

Steve Brillant
Chroniqueur / Photographe
À propos de l'auteur
Archives de Steve Brillant

Laisser un commentaire

avatar
Scroll to top
error: