Marwan Robidoux se porte acquéreur d’un Crate Sprint

Crédit photo : Courtoisie

Depuis l’annonce officielle d’une nouvelle série Crate Sprint qui sera la classe principale du Super Speedway de St-Guillaume par le directeur de la série Steve Bertrand et du promoteur Junior Pouliot, plusieurs coureurs d’autres divisions ont manifesté un vif intérêt. Mais voilà qu’un premier pilote se porte acquéreur d’un Crate 602 Sprint.

Marwan Robidoux, 17 ans, est le petit fils de Berthol Robidoux bien connu dans le domaine des courses comme fabricant de pièces. Le pilote DIRTcar 358 Modifié Kayle est l’oncle de Marwan.

Issu d’une famille de course, Marwan fait ses premiers tours en Go-Kart à l’âge de 5 ans sur la petite piste familiale le Roby Motor Speedway de St-Constant, Québec. De 2012 à 2014, Marwan peaufine son pilotage sur les pistes de terre battue à l’autodrome Granby ainsi qu’en Ontario au complexe motorisé du Cornwall Motor Speedway. En raison de santé, Marwan a été à l’écart de la compétition pour ensuite bifurquer sur les circuits asphaltés toujours en Go-Kart depuis les deux dernières années.

Marwan mentionne que : ‘Depuis 2 ans, j’ai commencé à regarder sérieusement pour courser dans une classe autre que le kart et je voulais absolument être en Sprint Car. Les Sprints ont toujours été mes bolides préférés, j’ai vu mon oncle Kayle courir en Sprint et j’ai toujours voulu courser en Sprint. Cette année, j’ai eu la chance de faire l’essai d’une voiture Lightning Sprint. Pour ma première course en sprint j’ai parti dernier en 20e et j’ai terminé en 16e position, j’étais âgé de 16 ans.’

Les études avant tout pour la famille Robidoux. Marwan étudiant au Collège Charles-Lemoyne est conscient que sa présence sur une piste de course est liée avec ses résultats scolaires. Une source de motivation pour ce jeune à poursuivre ses études.

Qu’on en dise, c’est un pas dans la bonne direction avec cette confirmation d’un premier pilote Crate Sprint depuis l’annonce officielle de cette classe puisqu’on promet aux amateurs une moyenne oscillant entre 10 à 15 Sprints à chaque programme.

Il va sans dire que les responsables de la piste d’Ohsweken Speedway, Ontario, voient d’un bon œil l’immersion de cette classe Sprint au Québec. Une collaboration étroite entre ses deux pistes pourrait aboutir à un premier Nationals canadien.

Steve Brillant
Chroniqueur / Photographe
À propos de l'auteur
Archives de Steve Brillant

Laisser un commentaire

avatar
Scroll to top
error: