Les Mercedes imbattables !

Crédit photo : F1 Instagram

Formule 1 – Grand-Prix d’Espagne

Rien pour écrire à sa mère en cette belle journée de la fête des mamans. Un autre Grand Prix qui ne passera pas à l’histoire. Un cinquième doublé Mercedes en 5 courses, ça en dit long sur la domination, la panique commence à s’installer du côté du cheval cabré.

Bottas, en pole et de manière dominante, rate son départ et son coéquipier ne lui fait pas de cadeau cette fois et s’empare de la première place qu’il gardera jusqu’au damier. Même armée d’un nouveau bloc moteur, la Scuderia Ferrari ne peut freiner la domination Mercedes, et pire même, elle est incapable de battre la Red Bull de Verstappen. Ce dernier monte sur le podium pour le plus grand plaisir de ses nombreux fans qui se déplacent en grand nombre du côté de Barcelone.

La crise est maintenant profonde chez Ferrari, à vouloir absolument privilégier stratégiquement le pilote numéro un, Vettel, la Scuderia se tire dans le pied et se ralentit. En début de saison c’était évident que Leclerc était plus rapide, mais les stratèges voulant favoriser Vettel ont passé à côté de plusieurs précieux points. Ce Leclerc n’a pas été brillant en qualifications dernièrement, et le résultat est qu’actuellement, Vettel est précédé à la troisième place de Verstappen au volant d’une Red Bull. Ça va brasser en Italie, croyez-moi! Ajouter aux malheurs de l’équipe italienne que la belle monture rouge semble souffrir d’un mal plus profond selon les dernières informations.

Un autre week-end à oublier pour Lance Stroll. À la traîne presque tout le week-end et une chance que les pathétiques Williams sont là pour le faire mieux paraître. Qualifié 17e, encore une fois il bénéficie d’une pénalité pour gagner une position sur la grille de départ. Comme à l’habitude il grappille quelques positions au lancement de l’épreuve, mais il tombera au combat face à un L’Ando Norris très ambitieux, qui tente de lui ravir la 14e place. À la défense de notre pilote canadien, Norris n’était pas à la hauteur de Stroll, ce dernier était en droit de reprendre la ligne de course. Les deux jeunes protagonistes s’accrochent et doivent abandonner et l’affaire sera classée « incident de course ».

Prochain rendez-vous, Monaco le 26 mai.

Marc
Chroniqueur
À propos de l'auteur
Archives de Marc Tessier

Laisser un commentaire

avatar
Scroll to top
error: