Bottas seul au monde

Crédit photo : Instagram

Grand Prix d’Australie 2019

Si l’amateur de course, qui aime l’essence même du sport motorisé, les dépassements, ce dernier peut oublier le premier Grand Prix 2019, qui se déroulait à Melbourne en Australie.

Bottas entame la saison sur les chapeaux de roues avec un départ canon et son coéquipier, Hamilton, lui manque le sien. Et à partir de ce moment, la messe est dite! Bottas mènera de bout en bout larguant son multiple champion de coéquipier à plus de vingt secondes!

Honda monte sur le podium dès sa première course avec Red Bull. Verstappen a assumé, pas comme son coéquipier Gasly, qui fut incapable de passer le très talentueux (sarcasme) Danic Kvyat, ce dernier au volant de la voiture « école » en plus.

Le milieu de peloton a quand même terminé dans un mouchoir de poche, les Alfa Romeo, Racing Point, Toro Rosso, Haas et Renault s’amusent très loin des Top Teams, mais aussi sans trop se dépasser par contre.

Il y a sûrement eu un méga meeting le lundi matin suite au premier Grand Prix, chez Ferrari. Arrivée en Australie avec la conviction d’être à la hauteur de Mercedes, ce ne fut pas vraiment le cas. Vettel a sauvé les meubles, quatrième, non sans être inquiété par son nouveau coéquipier aux dents longues. Charles Leclerc s’est rapproché du pilote vedette de la Scuderia avant de probablement recevoir une petite consigne d’équipe, qui consiste à conserver la sécuritaire cinquième place.

Vivement le deuxième Grand Prix du côté de Bahreïn.

Marc
Chroniqueur
À propos de l'auteur
Archives de Marc Tessier

Laisser un commentaire

avatar
Scroll to top
error: