Home>Courses>Stock-car>Dirt>Steve Bernard et Yan Bussière nous représentent fièrement !
Dirt

Steve Bernard et Yan Bussière nous représentent fièrement !

Steve Bernard et Yan Bussière nous représentent fièrement au World Finals

Steve Bernard a été choisi parmi les pilotes pour faire un tour d’honneur avec le drapeau du Québec.

À la première finale de 40 tours, Steve a remonté jusqu’à la 7e position pour terminer près d’un top 10 après être parti 17e.

Le père de Steve Bernard Jocelyn est fier d’avoir qualifié pour les deux finales à sa toute première présence sur cette piste contre les meilleurs pilotes sur terre battue. Selon lui le nombre de drapeaux jaunes a ralenti le rythme, il n’y avait pas de momentum.

Il était temps que la finale se termine, car il ne restait plus de gaz. Bernard a eu la bonne idée de fermer le moteur afin d’économiser l’essence. Tout comme le gagnant Brett Hearn, il restait moins d’un gallon d’essence.

Crédit photo : Steve Brillant

Jean François Corriveau lui a prêté son Big Block suite à un moteur qui n’a pas tenu le coup jeudi soir.

Il n’y a pas de restriction pour les gommes des pneus.

Yan Bussière qui était sur la première ligne de départ lors de la finale m’a mentionné qu’au 6e tour il a éprouvé de la difficulté à conduire sa voiture puisqu’elle s’est remplie de glaise. Au 34e tour, Bussière a manqué d’essence. Le « Shark » avait pourtant pris soin de mettre 16 gallons.

À noter que Bussière avait enregistré le 5e meilleur temps lors des pratiques.

Dans la finale consolation, Bussière a réalisé une belle course et a terminé 3e il est assurer de prendre part à la dernière finale des Big Block.

Charlotte la capitale des courses

Charlotte est la 17e plus grosse ville des États-Unis avec 800 000 personnes. Présentement, il y a plusieurs travaux de voirie. Il faut prévoir partir plus tôt surtout lors des heures de pointe.

Une fois en ville on réalise que les courses font partie prenante de cette ville. Plusieurs commerces, restaurants et hôtels font leurs frais durant les événements de course.

Pour avoir parlé à Joe Gibbs celui-ci nous mentionnait que c’est les amateurs de l’état de New York ainsi que la Pennsylvanie qui visitent le plus souvent son écurie.

Le site comprend le superspeedway d’une longueur de 2.25 miles qui originalement comprenait 120 000 sièges, mais en 2014 on a réduit de 30% pour 89 000 places. La piste de Drag construite en 2000 est reconnue pour les départs quatre à la fois, contient 30 000 sièges. La piste Dirt de 4/10 de mille a une capacité de 14 000 sièges.

Une terre rouge qui recouvre la piste est très salissante et collante. Plusieurs fois durant une soirée de course on doit brosser les murs de ciments de la piste, car on ne voit plus les murs de ciment.