Samuel Charland était mon bon ami avant…

Crédit photo : Daniel Mailhot

Ce titre pourrait être mal interprété, si vous ne prenez pas le temps de lire cet article. Le genre de potins qui nous font découvrir nos pilotes préférés et les plus récentes nouvelles à leur sujet.

Le pilote Sportsman Fel Murray est le beau-frère du pilote Samuel Charland en Sportsman également. Le lien de famille qui les unis n’a toutefois pas d’incidence, une fois le vert donné.

On s’agace beaucoup mais, entre Sam et moi, je ne ressens pas de pression. On est fiers des succès de l’un comme de l’autre. Une fois sur la piste, on ne se fait pas de cadeaux comme à Noël, ajoute Fel.

Leur complicité pour la passion des courses les pousse à se surpasser. Sam et moi, expérimentons constamment de nouvelles choses pour aller plus vite. Nous avons deux styles de pilote différents. Moi, j’ai besoin d’une bonne voiture pour courser et Sam est un peu plus naturel et polyvalent, surtout plus patient.  

Cette volonté d’aller plus vite, en tirant profit de leurs connaissances, est une bonne façon de se motiver. C’est une fois la course terminée que l’on mesure à quel point cela valait la peine. Ces moments privilégiés de complicité procurent une grande satisfaction et renforcent le lien familial.   

Sam sort avec ma sœur et je vais être parrain de leur petite Zoé qui viendra au monde en mai. Sam était mon bon ami avant d’être mon beau-frère et il voyait ma sœur en cachette. 

En mode de préparations pour la saison 2022 pour ces deux pilotes.

Fel est à finaliser l’assemblage d’un nouveau ‘Body’ dernièrement reçu de Ultrafab. Toutefois, son entreprise prend de l’expansion, au point qu’il doit réduire son programme de course en 2022. Il doit terminer la construction de son chalet avant l’arrivée de l’hiver et le temps lui manque et il veut aussi passer plus de temps avec la famille.

Je vais être régulier à l’autodrome Granby et faire quelques sorties les samedis. Mon équipe ira aux courses avec mon beau-frère quand je ne courserai pas et ma voiture sera disponible, en cas de besoin. Toutefois, il n’écarte pas l’idée de participer au défi urbain de GP3R.

Les courses chez nous, c’est vraiment familial. La famille Nadeau qui s’occupe de nos voitures, dont le ‘crew chief’ Stéphane, aura une remorque à deux étages pour pouvoir se déplacer avec nos deux voitures.

Samuel Charland sera des plus occupés en 2022 avec plus de 60 sorties à son calendrier, si la pandémie le permet. Avec le succès obtenu en 2021, il a la vive intention d’être un prétendant sérieux pour les championnats aux pistes de Granby, Drummond, St-Marcel et Cornwall. Le GP3R est dans son collimateur également. Sans vouloir l’annoncer officiellement, il ne serait pas surprenant de le voir, à quelques reprises, au volant d’un 358.

Au lendemain du titre de champion Sportsman de l’autodrome Drummond, Samuel avait déclaré : remporter un championnat, ça signifie beaucoup car c’est le pilote ayant la plus grande régularité dans la saison qui l’emporte et je crois que c’est à l’image de ma saison. Une chose dont je suis très heureux, c’est que je me sens, plus que jamais, à ma place sur la terre battue. J’ai développé une vraie passion pour celle-ci. Cela confirme que mon rêve de courser dans la classe maitresse 358 Modifié est plus proche que je le pensais.  

Notre étudiant, pour un BAC en génie civil, aura à sa disposition un Bicknell 2022 pour sa première sortie en avril, au Merrittville Speedvay.

Cette saison, j’aurai plus de coéquipiers avec la famille Nadeau, donc moins d’ouvrage dans la semaine. La saison dernière, j’étais seul avec un membre d’équipe et il y avait beaucoup de charge de travail. Samuel et moi partagerons le même garage chez Stéphane Nadeau et la même remorque, on peut dire qu’on est plus soudés que jamais.
Je tiens à remercier les deux pilotes pour leur collaboration et j’en profite pour souhaiter aux pilotes, familles, équipes et amis une bonne saison 2022.

Chroniqueur / Photographe
À propos de l'auteur
Archives de Steve Brillant

Laisser un commentaire

Scroll to top