Quitter DirtCar ? Pas pour 2022 !

Crédit photo : Daniel Mailhot

Est-ce que les américains seront présents en sol canadien en 2022 ?

Pour faire suite à mon texte sur la possibilité que les pistes canadiennes se dissocient de DIRTcar dans un avenir rapproché, il semble que le dossier avance. Quelques promoteurs canadiens ont assisté à la rencontre annuelle des promoteurs qui se tient toujours avant le banquet des champions et ils seraient revenus enchantés des discussions qu’il y a eu avec les dirigeants de World Racing Group et certains voudraient demeurer avec l’association.

Comme j’avais mentionné, il faut avoir un consensus total de la part des pistes canadiennes pour se séparer de DIRTcar, sinon cela ne fonctionnerait pas et il y aurait des inégalités. Il y a certainement des points positifs à rester avec l’association mais avec une saison 2022 qui devrait se rapprocher possiblement le plus de l’avant COVID-19, on pourrait avoir une meilleure idée de la collaboration de la maison mère de DIRTcar et ensuite ramener ce dossier dans les discussions l’automne prochain.

Parmi les discussions de la semaine passée, le retour des séries DIRTcar au Canada a fait partie des sujets. On le sait, l’intérêt est toujours énorme pour la série Super DIRTcar Gros-Blocs, celle-ci ferait partie du calendrier canadien. De plus, les dirigeants ont l’intention d’imposer la vaccination aux équipes. Les mesures en place, en date d’aujourd’hui ,demandent aux visiteurs d’être pleinement vaccinés, est-ce que ceci sera encore en vigueur dans 4-6 mois lorsque la saison sera entamée?

Ma crainte avec ceci, et sans généraliser, est que plusieurs des équipes américaines ne sont pas pleinement vaccinées, il semble qu’il y ait une plus grande résistance dans notre sport contre la vaccination de la COVID-19. Ceci pourrait devenir une excuse facile pour ces équipes et décider de ne pas suivre la série et elles pourraient supporter la Short Track Super Series qui est pleinement américaine.

Si tel est le cas, est-ce que DIRTcar va garder sa position et travailler avec un effectif réduit? Quel sera l’impact sur les différentes séries s’il manque des joueurs importants ? Les pistes misent sur ces vedettes ou, du moins, la présence d’un bon nombre d’américains pour en faire la promotion de la série. Au bout du compte, ce seront les fans canadiens et les promoteurs d’ici qui seront les grands perdants en investissant de grosses sommes pour avoir les séries mais avec possiblement peu de pilotes présents.

Bref, je suis désolé si ce texte peut sembler négatif mais c’est une réalité à laquelle on pourrait faire face, pour la prochaine saison, si les restrictions demeurent les mêmes pour accéder au Canada. Espérons que les mesures pourront être assouplies et que nous aurons 15 américains présents pour les Gros-Blocs en plus de notre bassin de canadiens qui seront compétitifs également.

Chroniqueur
À propos de l'auteur
Archives de Martin Bélanger

Laisser un commentaire

Scroll to top