Alex Bowman s’offre Martinsville

(Collaboration spéciale, Geoffroy Lettier US-Racing.com)

Victorieux à Martinsville pour la première fois de sa carrière, Alex Bowman s’offre une horloge de grand-père au terme d’un final haletant.

Cette course de Martinsville sentait bon la poudre avec sept pilotes en lice pour trois place, si Alex Bowman s’offre la victoire, Kyle Larson, Denny Hamlin, Martin Truex Jr. et Chase Elliott auront le droit de s’affronter pour le titre la semaine prochaine sur l’ovale de Phoenix.

Je déteste faire ça, je n’aime pas sortir quelqu’un ici. Remporter une horloge de grand-père c’est particulier. Je sais que nous avons sorti le 11, mais je suis très content pour toute cette équipe. Ce n’est pas intentionnel, mais cela fait partie des courses sur short track.

Alex Bowman

Dans les derniers tours tous les ingrédients étaient réunis pour que la situation explose. Martin Truex Jr, Kyle Busch et Brad Keselowski se tenaient en un mouchoir, tant sur la piste qu’au classement. Devant Alex Bowman défiait Denny Hamlin pour la victoire jusqu’à un freinage raté du pilote de la Hendrick Motorsports qui envoie Denny Hamlin en travers. Si Alex Bowman va cueillir sa quatrième victoire de la saison, Denny Hamlin est frustré et le fera savoir à son rival une fois le drapeau à damier franchi.

C’est un pirate. C’est un véritable pirate. Il se fait botter le cul par ses coéquipiers chaque semaine., il est terrible, horrible. Il voit une opportunité et il la saisit, mais évidemment il a la voiture la plus rapide chaque semaine et il termine dixième. Nous avons fait une course propre, mais il ne voulait pas que nous soyons là-bas (à Phoenix – ndlr). Je suis monté aussi haut que possible sur la piste pour lui donner toute la place que je pouvais et il ne peut toujours pas conduire.

Denny Hamlin

Pour la deuxième place Kyle Busch résiste à Brad Keselowski, mais une fois le drapeau à damier franchi le pilote de la Joe Gibbs Racing laisse sa frustration s’exprimer en sortant Brad Keselowski. Malgré une voiture endommagée, Martin Truex Jr. prend la quatrième place et assure sa place en finale. Willima Byron complète le top 5. Auteur d’une course solide, Aric Almirola termine à la sixième place devant Kurt Busch, Erik Jones, Chris Buescher et Joey Logano.

Des prétendants encore une fois malmenés

En remportant les deux premiers segments de la course Chase Elliott assure sa place aux points pour la finale. Cependant, le champion en titre en veut plus et continue de dominer la course, mais un incident avec Brad Keselowski dans les cinquante derniers tours viendra mettre fin à ses espoirs de victoire.

Nombre de prétendants au titre ont connu des difficultés durant cette course et souvent à plusieurs reprises. Déjà qualifié, Kyle Larson n’avait pas à s’inquiéter du résultat, mais deux excès de vitesse dans les stands et un arrêt raté l’ont complètement éjecté de la course à la victoire sur une piste qui ne lui réussit pas.

Ryan Blaney, connaît également son lot de problèmes, à commencer par un accident avec Austin Dillon en début de course. Malgré ce handicap, il parvient à remonter jusqu’à la onzième place, mais c’est bien insuffisant pour espérer rallier la finale. À l’image de ses deux coéquipiers de la Team Penske, Ryan Blaney se fait éliminer à l’issue du Round of 8.

Denny Hamlin termine finalement en vingt-quatrième position, mais parvient à sauver l’essentiel, une place en finale.

Les Xfinity 500 en bref

Segment 1 : Chase Elliott, Kyle Larson, Martin Truex Jr. William Byron, Brad Keselowski, Kyle Busch, Austin Dillon, Alex Bowman, Joey Logano et Aric Almirola.

Segment 2 : Chase Elliott, Alex Bowman, William Byron, Martin Truex Jr. Denny Hamlin, Aric Almirola, Christopher Bell, Brad Keselowski, Kyle Busch et Kurt Busch.

La semaine prochaine, la saison se clôturera sur le Phoenix Raceway, Kyle Larson, Chase Elliott, Denny Hamlin et Martin Truex Jr. se joueront le titre.

Laisser un commentaire

Scroll to top