L’étau se resserre en Coupe NASCAR

Crédit photo : Chris Graythen/Getty Images

Kyle Larson (Camaro no 5) a gagné l’épreuve Autotrader Echopark Automotive 500, dimanche après-midi, au circuit d’un mille et demi du Texas Motor Speedway. Avouons que ce ne fut pas une surprise. Larson a dominé les circuits routiers de la Coupe NASCAR en 2021 et il s’en est donné à cœur joie sur les pistes du gabarit du Texas Speedway depuis le début de l’année. Alors que le champion en titre Chase Elliott (Camaro no 9) semblait être le favori de la foule en début d’année, Larson l’aura dépassé dans le choix des amateurs pour le Championnat de l’année.

Toutefois, il ne faut pas vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué! Je ne prédis surtout pas que Larson ni que l’équipe Hendrick pourraient connaître que des malchances d’ici la fin de la saison mais souvenez-vous de l’année dernière alors que Denny Hamlin (Camry no 11) et Kevin Harvick (Mustang no 4) s’étaient le plus illustrés au championnat de la saison alors qu’Harvick avait neuf victoires à son actif et Hamlin en avait sept. Avec sa victoire au Texas, Larson en a huit cette année! Toutefois, l’année dernière, Harvick n’était pas du groupe des quatre derniers finissants alors qu’Hamlin y a terminé…quatrième.

Je ne veux pas dire par cela que le malheur s’acharnera sur Larson mais, en NASCAR, tout peut arriver. Il reste deux courses au calendrier NASCAR avant de passer à la seule course finale mettant aux prises les quatre premiers au championnat, celle de Phoenix. Larson, avec sa victoire de Texas, est déjà assuré de participer au championnat lors de cette toute dernière course. La prochaine épreuve se déroulera au Kansas Speedway, un autre circuit d’un mille et demi où Larson devrait exceller. Mais la dernière épreuve avant Phoenix, celle de Martinsville, devrait sourire à…de nombreux pilotes! C’est le plus petit circuit du championnat avec un-demi mille (0,8 km et l’on sait que presque tous les pilotes de la Coupe ont de l’expérience sur ce type de petit circuit, là où ils auront, pour la plupart, fait leurs classes) qui devrait en même temps être le théâtre de quelques «règlements de compte» (incidemment, Harvick et Elliott ont déjà été «avertis» par NASCAR qui, néanmoins, admet que si les deux pilotes se retrouvaient aux premières loges pour la victoire au dernier tour…tout pourrait «légalement» arriver!).

Larson a su gagner le cœur des amateurs de NASCAR et la plupart seraient heureux de le voir couronné champion (surtout après ses déboires de l’année dernière). Mais rien n’est gagné. En Américain (et en NASCAR), on dit : «It ain’t over till it’s over» (Ce n’est pas fini tant que ce n’est pas fini!). L’image de Larson porte ombrage au deuxième, au classement actuel qui est…l’avez-vous deviné? Ryan Blaney (Mustang no 12) qui a trois victoires à son actif cette année! Puis il y a le duo Denny Hamlin-Kyle Busch (Camry no 11 et 18). Chase Elliott et Brad Keselowski (Camaro no 9 et Mustang no 2) sont, pour le moment, sous la ligne de l’élimination alors que Martin Truex (Camry no 19) et Joey Logano (Mustang no 22) doivent gagner l’une des deux épreuves suivantes afin de passer à la finale de Quatre. Rappelez-vous : «It ain’t over till it’s over!»

Chroniqueur
À propos de l'auteur
Archives d'Éric Descarries

Laisser un commentaire

Scroll to top