Impérial au Texas, Larson va en finale

(Collaboration spéciale, Geoffroy Lettier US-Racing.com)

Au Texas il y avait Kyle Larson et les autres, grâce à une huitième victoire en 2021, il se qualifie pour la finale de Phoenix dans trois semaines.

En assurant sa place en finale dès ce dimanche à l’occasion de l’épreuve sur le Texas Motor Speedway, Kyle Larson et la Hendrick Motorsports disposent de deux semaines pour préparer le châssis de la finale. Depuis l’introduction des éliminations durant les playoffs, deux fois le vainqueur de l’ouverture du troisième tour a remporté le titre, Jimmie Johnson en 2016 et Joey Logano en 2018.

Sur l’ovale d’un mile et demi de Fort Worth, Kyle Larson n’a laissé que des miettes à ses rivaux. Si Kyle Busch remporte le premier segment, Kyle Larson s’adjuge le deuxième et la course après avoir mené 256 des 334 tours de l’épreuve, dont les 218 derniers. Sous le drapeau à damier il devance son coéquipier William Byron, deuxième pilote à avoir le plus mené, avec 55 tours.

Je savais que nous avions une bonne chance de gagner aujourd’hui et notre voiture était incroyable. C’est probablement le meilleur châssis que nous ayons eu cette année sur ovale intermédiaire. Nous allons nous battre pour le championnat dans quelques semaines. C’est dingue.

Kyle Larson

Le pilote de la Chevrolet n°5 de la Hendrick Motorsports jouera le titre pour la toute première fois de sa carrière, dans trois semaines, à l’occasion de la finale de Phoenix.

Derrière les deux pilotes de la Hendrick Motorsports, Brad Keselowski prend la troisième devant Christopher Bell et Kevin Harvick. Ryan Blaney, Chase Elliott, Kyle Busch, Tyler Reddick et Daniel Suárez complètent le top 10.

Larson facile, les autres prétendants au titre dans le dur

Il faudra attendre les quarante derniers tours de la course pour que la course s’emballe. Si devant, Kyle Larson est intouchable, plusieurs pilotes en lice pour le titre perdent gros. Joey Logano est le premier d’entre eux avec une casse moteur à 36 tours du drapeau à damier. Lors de la relance Kyle Busch envoie Chris Buescher en tête-à-queue dans le virage n°1. Percuté par un adversaire, alors qu’il évite le pilote de la Roush Fenway Racing en perdition, le rookie Anthony Alfredo tape le mur. Un incendie forcera les officiels à brandir le drapeau rouge pendant quelques minutes afin de nettoyer la piste.

Une touchette entre Ryan Blaney et Denny Hamlin conduit à la crevaison du pilote de la Joe Gibbs Racing qui part à la faute et crée une nouvelle neutralisation. À seize tours du terme de la course, Martin Truex Jr. tape le mur extérieur après un contact avec Daniel Suárez. Les déboires de l’ancien leader du classement général ne s’arrêteront pas là avec un nouvel accident à sept tours de la fin de la course.

Les Autotrader EchoPark Automotive 500 en bref

Segment 1 : Kyle Busch, Ryan Blaney, Kyle Larson, Kurt Busch, William Byron, Chase Briscoe, Denny Hamlin, Chase Elliott, Tyler Reddick et Brad Keselowski.

Segment 2 : Kyle Larson, William Byron, Ryan Blaney, Kevin Harvick, Brad Keselowski, Kurt Busch, Denny Hamlin, Chase Briscoe, Tyler Reddick et Kyle Busch.

Les meilleurs moments des Autotrader EchoPark Automotive 500

La semaine prochaine le troisième tour des playoffs se poursuivra sur le Kansas Speedway avec la dernière course de la saison disputée sur un ovale d’un mile et demi.

Laisser un commentaire

Scroll to top