Autres surprises en Coupe NASCAR !

Crédit photo : ared C. Tilton/Getty Images

Décidemment, la saison 2021 de la Coupe NASCAR est encore plus surprenante que jamais. Un petit «vent de fraîcheur» a soufflé sur le New Hampshire Motor Speedway dimanche en fin de journée alors que Aric Almirola (Ford Mustang no 10) en a surpris plus d’un en gagnant le Foxwoods Resort Casino 301 d’une façon convaincante distançant même son plus proche poursuivant Christopher Bell, le seul ne pilotant pas une Ford parmi les six premiers au fil d’arrivée. Car, oui, c’est une autre surprise, les Ford que l’on ne voyait plus parmi les meilleures places à l’arrivée depuis quelques courses, se sont montrées très agressives et «vivantes» à cette épreuve. La seule «non-surprise», ni Denny Hamlin, ni Kevin Harvick n’ont encore gagné de course de la Coupe cette année! Notons que Almirola (dont les parents sont Cubains) a enfin signé une victoire pour son équipe (Stewart-Hass), la première de la saison pour ce groupe. Malgré le fait que la course ait été raccourcie de huit tours avec l’arrivé rapide de la pénombre, Almirola, qui a connu sa part de malchance depuis le début de l’année, avait creusé une avance suffisamment importante sur Bell (qui avait gagné la course Xfiniti la veille) que ce dernier n’aurait fort possiblement pas pu le rejoindre si l’épreuve avait été complétée tel que prévu même s’il avait cru pouvoir le faire (on ne sait jamais, la chance pouvant tourner à tout moment). Pour Aric Almirola, il s’agit d’une troisième victoire en carrière en Coupe NASCAR.

Le grand perdant de la fin de semaine fut certes Kyle Busch (Camry no 18) qui a perdu le contrôle de sa voiture alors que la pluie s’est mise à tomber au sixième tour. Busch, qui était alors le meneur, en avait long à dire sur l’administration de NASCAR qui n’avait pas encore agité le drapeau jaune alors que des gouttelettes avaient commencé à apparaître. Évidemment, Kyle n’avait pas jugé bon, lui, de ralentir. La pluie s’est mise à tomber très soudainement ce qui a fait «aquaplanner» les pneus de sa voiture qui s’est retrouvée dans le mur. Il a été accompagné dans sa malchance par ses coéquipiers Martin Truex Jr (Camry no 19) et Denny Hamlin (Camry no 11). Busch n’a pu repartir mais les deux autres ont vu leurs équipes effectuer des réparations sommaires qui leur ont permis de reprendre l’épreuve terminant respectivement 12e et 10e.

Quant à Busch, il a signalé sa colère envers les gens de NASCAR en frappant le pare-chocs arrière de la voiture de tête (pace car) ce qui a nécessité son remplacement, un geste qui pourrait lui valoir des pénalités. Évidemment, ses entrevues après l’évènement ont été plutôt acerbes envers NASCAR.

Ce n’est pas la première fois que les décisions de NASCAR en cas de pluie sont remises en question. Souvenons-nous de la course sous la pluie battante au Circuit Of The America (Texas) il y a quelques semaines de cela alors que Kevin Harvick (Mustang no 4) clamait que continuer l’épreuve pouvait mettre sa vie et celle des autres pilotes en danger (Truex avait déjà été impliqué dans une collision sous cette pluie). Encore une fois au Texas (Texas Motor Speedway) mais durant les éliminatoires de l’année dernière, un début de pluie durant lequel les gens de NASCAR refusaient de ralentir l’épreuve avait nui à Kevin Harvick ce qui ne lui a pas permis de participer à la toute dernière course de la saison.

Bien entendu, chacun a ses préférés dans cette série et cette fois, je risque de froisser les fans de Kyle Busch mais je me demande pourquoi cet ancien champion n’avait pas levé le pied lors des premières gouttes d’importance comme plusieurs autres pilotes l’ont fait? Il s’était creusé une confortable avance et, de toute façon, on n’en était qu’au début de l’épreuve. Advenant la possibilité qu’il se soit fait dépasser, il aurait eu grandement le temps de se reprendre. Parfois, il faut savoir marcher sur son orgueil et prendre des décisions plus réfléchies…

De toute façon, il aura grandement le temps de «réfléchir» puisque la Coupe ne reviendra que dans trois semaines pour la course Go Bowling at the Glen le 8 août prochain, une épreuve en circuit routier. La télé a besoin de tout son temps pour les Jeux Olympiques. Il ne restera alors que quatre courses au calendrier régulier, les «Éliminatoires» débutant le 5 septembre à Darlington. Et il ne reste que trois places sur les 16 pouvant mener au championnat. NASCAR a donc un heureux problème…elle doit prier pour qu’il y ait au moins une répétition de gagnant au cours de ces quatre courses! Elle ne peut se permettre d’accepter 17 candidats pour 16 positions! Néanmoins, il y aura certainement d’autres sujets à couvrir durant les trois prochaines semaines. Il n’en manque certainement pas dans le giron de NASCAR !

Chroniqueur
À propos de l'auteur
Archives d'Éric Descarries

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Scroll to top