Darlington, un délicieux spectacle

Crédit photo : Sean Gardner/Getty Images

Ceux qui auront regardé la course de la Coupe NASCAR (et les courses Camping World et Xfinity) du week-end dernier à la légendaire piste ovale de Darlington en Caroline du Sud en ont certainement eu «pour leur argent». Non seulement l’épreuve principale fut des plus intéressantes mais l’idée de NASCAR d’y tenir un week-end «Throwback» l’était également. Le terme «Throwback» veut dire ici un retour au passé. On pouvait y voir des autos de course moderne avec des peintures et décorations de bolides légendaires du passé de NASCAR.

En fait, il fallait avoir un «certain âge» pour reconnaître la plupart de ces peintures. NASCAR a choisi Darlington pour bien des raisons, la principale étant que l’anneau de vitesse de Darlington est le plus vieux «speedway» de son histoire. C’est le 4 septembre 1950 (l’auteur de ces lignes fêtait justement sa première année d’existence ce jour-là) que NASCAR y tenait une épreuve sur circuit ovale pavé de 1,336 milles. C’était la plus grande piste pavée de l’organisation jamais utilisée. Il y eut plus de 80 inscriptions alors que 75 pilotes prirent le départ du premier Southern 500. Au bout d’environ six heures, Johnny Mantz passa la ligne d’arrivée le premier au volant d’une Plymouth 1950 à moteur à six cylindres. Comment a-t-il pu battre les Oldsmobile, Buick, Ford, Lincoln, Cadillac et autres autos à moteur V8 de l’époque? Selon la légende, il aurait équipé sa voiture de pneus de camionnette plus durs mais plus résistants et il a roulé à la base même de la piste ce qui lui a demandé nettement moins de distance et d’arrêts aux puits.

Cette année, pour la saison 2021, il y a deux courses à Darlington, le Goodyear 400 de dimanche dernier et le Cook Out Southern 500 de septembre prochain. On s’attendait à ce que les décorations «Throwback» soient en vedette à l’automne mais vu que c’est justement à Darlington que débuteront les Éliminatoires de 2021, NASCAR a cru plus intéressant de les présenter ce printemps.

Malheureusement, il se peut que certains amateurs de NASCAR un peu plus jeunes n’aient pas pu apprécier ces décorations à leur juste valeur parce qu’ils ne connaissent pas toute l’histoire de NASCAR. Heureusement, le commentateur principal de la course à la télé américaine, Mike Joy, semblait au courant de toutes ces décorations (il faut dire que les postes de télé américains ont toute une armée de recherchistes pour l’aider). En fait, Mike (que bien des coureurs locaux ont connu alors qu’il travaillait avec Ken Squier, un des fondateurs du Catamount Speedway à Milton au Vermont (1965 à 1987)) a, lui-même, un excellent bagage de connaissances (il a quand même 71 ans, lui aussi!). Toutefois, les téléspectateurs plus…«expérimentés», disons, ont pu reconnaître des couleurs autrefois portées par le regretté Alan Kulwicki (Corey Lajoie les représentaient sur sa Camaro no 7), Wendell Scott (le seul pilote afro-américain à avoir gagné une course de la Coupe NASCAR dont les couleurs étaient portées, on s’en doute, par Bubba Wallace), Bill Elliott (par son fils Chase), Mario Andretti (en F-1 par Joey Logano) et j’en passe!

Évidemment, la finale a été des plus excitantes alors que le jeune Kyle Larson (Camaro no 5) a pris en chasse le meneur de la course, Martin Truex Jr (Camry no 19). Il en est venu près…mais il n’y a pas réussi! Truex a réussi l’exploit de gagner aussi les deux premiers segments. Notons que, malgré de belles prestations, trois des «grands» de l’année dernière, Kevin Harvick (Mustang no 4), Denny Hamlin (Camry no 11) et Chase Elliott (Camaro no 9) n’ont pas encore gagné une épreuve cette année! La prochaine course se déroulera sur le petit anneau de Dover (un mille) avant de se transporter au Circuit Of the Americas au Texas, une première pour NASCAR! Ces deux courses devraient être palpitantes à souhait!

Petite note. NASCAR a dévoilé ses voitures de l’an prochain la semaine dernière et elles se sont attirées que des éloges. Toutefois, remarquez que ce n’est que la première étape de cette transformation de NASCAR. Attendez-vous à un son différent des autos vu que les échappements sont séparés des deux côtés de l’auto. Cela étant dit, la prochaine étape devrait être celle de l’électrification des autos de la Coupe. En effet, c’est déjà annoncé par certains administrateurs de l’organisation, les autos de la Coupe d’un futur pas si lointain, seront des véhicules hybrides électriques. Je me demande quel son elles produiront alors!

Chroniqueur
À propos de l'auteur
Archives d'Éric Descarries

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Scroll to top