Course – Grand Prix d’Émilie-Romagne

Crédit photo : Formula1.com

Des rebondissements à la tonne

Malgré la victoire de Verstappen sur le circuit d’Imola, l’incroyable retour de Hamilton et l’erreur de Perez ont permis à Mercedes d’éviter les dégâts au classement. Ce n’est certainement pas ce qu’on aurait imaginé après l’accident de Bottas. Pour l’écurie allemande, la saison est encore jeune et il ne faut surtout pas les compter comme étant des négligés dans la course au championnat, au contraire.

Voici mes réactions en vrac après cette course remplie de rebondissements.

Les vedettes du jour

Bien sûr, Verstappen a tout gagné dans le premier virage de la course et a ensuite évité tous les écueils pour gagner cette course. Un sans-faute. Hamilton a été égal à lui-même et a pu profiter de la pause du drapeau rouge pour se ressaisir et faire une remontée exceptionnelle en fin de course.

Mais les vedettes de la course ont été les jeunes Norris et Leclerc. On savait que Norris était rapide sur ce circuit, après la qualification d’hier, au terme de laquelle son temps ultra-rapide a été supprimé puisqu’il avait dépassé les limites du circuit.

Cependant, il s’est drôlement repris pendant la course en remontant le peloton avec des dépassements spectaculaires sous la pluie et une constance sans faute. Sur un circuit étroit comme celui d’Imola, où les virages sont rapides, il a démontré toute l’étendue de son talent. Leclerc, quant à lui, quand même positionné un peu plus haut sur la grille de départ, a lui aussi évité tous les problèmes pour terminer au pied du podium.

Incident Russell-Bottas

George Russell avait tous les ingrédients en mains pour marquer ses premiers points chez Williams depuis son arrivée dans l’écurie. Et c’est pourquoi sa frustration était évidente après l’accident avec Bottas. Mais il est clair pour moi à la reprise qu’il a tout simplement perdu le contrôle de sa voiture après avoir tenté un dépassement par la droite sans que tout l’espace nécessaire ne soit disponible, surtout sur une chaussée à la traction incertaine.

Sergio Perez

Parti en deuxième position, cette course aurait pu un grand moment pour le pilote mexicain. Malheureusement, après un départ plus difficile, il n’a jamais réussi à revenir se battre pour la tête de la course et a fait des erreurs, dont une très coûteuse quelques tours après la relance de la I’m-coursé. Un dimanche très décevant pour Checo.

Stroll et Aston Martin

Le pilote canadien aurait pu profiter de la pluie du début de course, lui qui est reconnu pour aimer ces conditions. Malheureusement, il n’aura pas pu gagner beaucoup de positions et termine au 7e rang au final. Pas mauvais, pas exceptionnel. La définition même de Lance Stroll. Quant à Vettel, c’est un autre weekend à oublier. Des erreurs, des ennuis mécaniques, des déceptions. Son moral doit être complètement à plat. Avec raison.

Ferrari vs McLaren

J’ai l’impression que la bataille pour la 3e place du classement des constructeurs sera épique pour cette saison 2021. Et Ricciardo, que plusieurs voyaient pourtant comme le meilleur pilote des autres, semble être le «vieux» qui traîne de la patte devant les jeunes loups que sont Norris, Sainz et Leclerc. Il devra pourtant participer activement à l’accumulation des points pour que McLaren puisse passer devant Ferrari au classement final.

On se revoit au Portugal dans deux semaines.

0 0 votes
Article Rating
Chroniqueur / Photographe
À propos de l'auteur
 
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Scroll to top
error:
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x