Une saison vraiment exceptionnelle?

Bon! On vient de passer un premier week-end sans course NASCAR d’importance. Pour bien des pilotes, il aura alors s’agit d’un répit bien mérité. Pour bien des équipes, il aura alors s’agit d’un moment attendu pour remettre les pendules à l’heure. Pour les amateurs (la grande majorité étant des téléspectateurs), il aura s’agit d’un moment idéal pour réfléchir (on ne peut pas, selon la loi, se rencontrer pour parler de la saison) à l’intérêt spécial que l’on doit apporter à cette dernière saison «régulière» de NASCAR. Car, on le sait tous, l’an prochain, tout changera. Les autos ne seront plus les mêmes, les éléments mécaniques non plus et tous ceux qui participent à la Coupe NASCAR devront repartir à zéro. Même les notes prises lors des épreuves de cette année ne serviront presque pas aux préparations de l’an prochain. Et cela, si le calendrier demeure le même! C’est un peu une «dernière chance» pour tout le monde.

En fait, il était grand temps que NASCAR revoie ses règlements et sa façon de fonctionner. Tout ce que l’on connaissait jusqu’ici existe depuis… la nuit des temps. Contrairement à bien d’autres disciplines en course automobile, NASCAR n’avait pas «évolué». Malgré le tapage avec l’arrivée des «Cars of Tomorrow», ce qui se cachait sous une nouvelle carrosserie n’avait rien de bien nouveau. Et même ce que l’on voit sous les autos de 2021 n’est pas vraiment changé. Rien…sauf le calendrier et le format de plusieurs courses. Ce qui avait fait dire à plusieurs «experts» que cette saison 2021 serait la plus spectaculaire à laquelle on pourrait s’y attendre. Et ils avaient raison!

Et comment! Plus d’un amateur s’attendait à ce que la lutte Hamlin-Harvick de l’année dernière se poursuive dès le départ de la saison. D’autres y voyaient une domination de «jeunes» comme Kyle Larson ou Chase Elliott. D’autres encore y voyaient le retour de Kyle Busch comme champion. Évidemment, la saison est loin d’être finie. Mais cette promesse de «Meilleure saison NASCAR à jamais» est à se matérialiser !

D’accord, le classement actuel après sept courses pourrait ne pas nous surprendre. En effet, de voir Hamlin (Camry no 11) en tête suivi de Logano (Mustang no 22) et de Truex Jr. (Camry no 19) n’a rien d’étonnant. Mais leur domination n’est pas aussi évidente! Hamlin n’a aucune victoire (de course) jusqu’ici et à peine trois «victoires de segment» à son actif. Logano n’a qu’une victoire (et quelle surprise) sur la (nouvelle) piste de Bristol…en terre battue! Mais il n’a que deux victoires en segments. Truex, lui, a une victoire aussi (Phoenix) mais qu’une victoire en segment.

Kyle Busch (Camry no 18) a réussi à tirer son épingle du jeu à la dernière seconde lors du Busch Clash hors-concours à Daytona en avant-première de la saison. Depuis ce temps, cependant, rien. Il n’est même pas parmi les dix premiers au championnat! Mais surprise, Michael McDowell (Mustang no 34) a finalement gagné sa première course en Coupe au Daytona 500. La semaine suivante, en circuit routier, Christopher Bell (Camry no 20) démontrait à Joe Gibbs qu’il avait fait un bon choix en l’embauchant. Il y a remporté l’épreuve! Autre surprise, à l’ovale de Homestead, ce fut au tour du jeune William Byron (Camaro no 24) de signer une première victoire de la saison pour la puissante équipe de Hendrick. À Vegas, ce fut au tour de Kyle Larson (Camaro no 5) de donner une deuxième victoire à Hendrick. On croyait qu’une série d’exploits de ces jeunes allait s’établir. Erreur! À Phoenix, ce fut le retour des vétérans à se démarquer avec un Martin Truex Jr. gagnant! De retour vers l’est du continent, tous s’attendaient à ce qu’un vétéran domine au vénérable ovale d’Atlanta. Mais ce fut une course un peu ennuyante qui s’installa avec une domination presque trop facile de Kyle Larson…sauf qu’à une quinzaine de tours de la fin, le très téméraire Ryan Blaney (Mustang no 12) plongea vers le bas de la piste pour enlever une victoire certaine à Larson. C’est cette simple manœuvre qui allait donner une réputation plus excitante à cette épreuve et une première victoire de la saison pour le Capitaine Roger Penske! Puis vînt la première course de NASCAR sur terre battue depuis plus de soixante ans. Encore une fois, plus d’un observateur avait concédé donné la victoire à Kyle Larson avant même le départ, lui qui avait dominé le domaine des courses sur terre l’année dernière lors de sa «pénitence» hors NASCAR. Ce fut plutôt une débandade des soi-disant experts de la terre alors que Joey Logano allait s’accaparer du drapeau à damier d’une façon convaincante, donnant une deuxième victoire à l’équipe de Roger Penske.

À venir…

Le week-end prochain, la Coupe NASCAR sera de retour avec une course très attendue au petit anneau de Martinsville. Ce circuit nous donne généralement des frissons. Mais il peut aussi être des plus endormants. Espérons que la tendance amorcée en février se continue. Certains pilotes ont vraiment faim d’une victoire. Je pense ici à Brad Keselowski (Mustang no 2) qui, à chaque entrevue, semble de plus en plus frustré de ne pas donner les performances que l’on attend de lui. Il est quand même présentement cinquième au championnat mais avec aucune victoire sauf une de segment. Et que dire de Kevin Harvick (Mustang no 4), lui qui avait signé le plus de victoires l’an dernier (mais qui n’avait pu participer au championnat final). Il n’a aucune victoire, même en segment même s’il est huitième au championnat! Ses dernières entrevues nous ont montré un pilote qui semble avoir déjà lancé la serviette! Chase Elliott (Camaro no 9), le champion de l’année dernière et le pilote préféré des amateurs de NASCAR (peut-être parce qu’il pilote une Chevrolet, la marque préférée des amateurs de NASCAR selon des sondages sérieux) semble lui aussi ronger son frein cherchant des explications à donner lors des entrevues d’après-course! Il est quand même neuvième au championnat. Et il y a les frères Busch, Kyle, toujours sans victoire et Kurt (Camaro no 1) qui a réussi de belles performances mais sur qui la malchance s’acharne…Et combien voudraient voir Bubba Wallace (Camry no 23) enfin s’illustrer…

Un autre pilote différent? Verrons-nous un nouveau vainqueur différent à Martinsville? N’oubliez pas que la saison de la Coupe NASCAR a vu sept pilotes différents gagner les sept premières courses de l’année! De plus (c’est ce qui m’intéresse le plus), il reste encore six autres courses en circuit routier à venir! Je crois que les «experts» ont raison. C’est vraiment la saison de la Coupe NASCAR la plus excitante jamais vue. Du moins jusqu’ici!  Il faut que ça continue!

5 3 votes
Article Rating
Éric Descarries
Chroniqueur
À propos de l'auteur
Archives d'Éric Descarries
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Scroll to top
error:
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x