Les nouveaux pilotes de NASCAR

Crédit photo : Nascar

Si vous lisez ces lignes, il y a de fortes chances que vous aspiriez à devenir un jour un pilote de NASCAR. En effet, avec tout ce que l’on a vu et lu à ce sujet, il ne semble pas y avoir de sport ou d’activité plus excitants que de piloter une voiture NASCAR à quelque 300 km/h! Si vous ne l’avez pas essayé sur un simulateur, vous êtes peut-être un pilote en ovale, que ce soit sur asphalte ou sur terre battue. Oui, mais…

En effet, il y a un «mais». Et je ne parle pas d’argent ici. NASCAR change à la vitesse «Grand V». Je suis persuadé que vous, comme bien d’autres, avez attaché moins d’importance aux deux, voire même trois courses en circuit routier que NASCAR a présenté depuis les quelques dernières années au petit écran. Les vitesses extrêmes sur les grands ovales, les contacts sur petite piste, ça, ça vous allume. Hélas, il va falloir que vous changiez de plan. En effet, à partir de ce weekend, ce seront de nouveaux pilotes de NASCAR que vous verrez évoluer sur circuit routier d’abord à Daytona, puis à six autres endroits durant la saison. Car, voyez-vous, NASCAR, c’est aussi les circuits routiers maintenant !

En effet, il y a quelques années, il n’y avait que deux épreuves en circuit routier en NASCAR , Watkins Glen et Sonoma en Californie. Tout récemment, on y ajoutait le Roval de Charlotte mais maintenant il y ajouter Daytona (circuit intérieur), Circuit of the Americas (Texas), Indianapolis (circuit intérieur) et Road America. Et il y aurait d’autres pistes au cours des années à venir que je ne serais pas surpris. Les pilotes de NASCAR doivent donc aiguiser leurs capacités de pilotage ailleurs que de se suivre à la queue leu-leu attendant le «Big One» au dernier tour. De plus, ils devront composer également avec une épreuve sur terre battue. Ce n’est pas d’hier que des amateurs de NASCAR du monde entier demandent des courses en circuit routier. On en était rendu à trop de courses en ovale et surtout de répétitions! Saviez-vous que la course NASCAR Nationwide que nous avions à Montréal était une des plus regardées (sinon la plus regardée à la télé) du calendrier de cette série? Il y avait même des spectateurs durant les pratiques et les qualifications, ce que l’on ne voit pas ou presque ailleurs!

Les jeunes pilotes NASCAR peuvent venir de plusieurs autres séries même du circuit routier (tout comme McDowell qui a gagné le 500 dimanche/lundi dernier). De plus, il n’est plus rare désormais de voir des vétérans participer aux courses en circuit routier. Jimmy Johnson en est un exemple frappant. Saviez-vous que les vedettes du passé comme Mario Andretti et A.J. Foyt étaient des gagnants tant en ovale sur asphalte ou sur terre battue qu’en circuit routier? Et que dire de Dan Gurney, héro de NASCAR surtout en circuit routier! Des pilotes complets! Andretti a même été champion du monde en Formule Un. Les nouveaux jeunes de la Coupe NASCAR, les Chase Elliott, Ryan Blaney, voire même Kyle Busch, AJ Allmendigner, ce sont aussi des amateurs de circuit routier! Et de bons pilotes dans ce domaine! Chez nous, au Canada, NASCAR, c’est surtout la Pinty’s et savez-vous où elle attire le plus de spectateurs? Certainement pas en ovale où les foules sont minces! En circuit routier! Par conséquent, je me demande pourquoi trop d’amateurs de NASCAR ou de toute autre forme de stock-car boudent le circuit routier? Le spectacle y est extraordinaire, bien souvent plus qu’en superspeedway. Définitivement, l’avenir penche du côté des circuits routiers. Il ne faut pas éliminer les «short tracks» et autres pistes ovales excitantes mais il ne faut pas lever le nez sur les circuits routiers. Le spectacle et la compétition y sont vraiment plus intéressants. Et moi, j’en suis un grand amateur!  

Chroniqueur
À propos de l'auteur
Archives d'Éric Descarries

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Scroll to top