François Adam fait le saut en classe STR

François Adam s’ennuie du drapeau à damier.

Malgré des problèmes de santé qui persistent, le pilote DIRTcar de Modifiés, François Adam, fait le saut en STR. Cependant, il n’a pas perdu de sa fougue pour autant quand vient le temps de parler de courses. Avec Adam, tu as l’heure juste! Un homme franc, respecté et engagé dans le monde des courses.

Si vous pensez qu’il a fait le tour du carré sable, détrompez-vous! Il en sera à sa 9e classe depuis ses débuts sur le bitume. «Je pense d’être un des seuls au Canada à avoir touché à autant de disciplines. Je me souviens de ma première sortie au Tri-Oval de Sanair avec mes 2 victoires sur 3 en Pro-Cam la même journée. J’ai encore le drapeau dans mon bureau depuis».

«J’arrive dans la classe STR en cette année où il y a beaucoup de très bons pilotes. Je vais mettre les efforts nécessaires afin de tenir ce fameux drapeau encore quelques fois, du moins je l’espère».

À 53 ans, Adam veux retrouver le plaisir des courses. «Ça fait deux ans, que je n’ai pas vu le drapeau à damier et je m’ennuie de cela». En Modifiés, lorsqu’il a remporté sa première victoire en qualifications, personne n’est venu le féliciter. Adam est resté avec un goût amer.

Ses deux saisons en Modifiés lui a permis de réaliser un rêve de jeunesse grâce à son ami Jean-Pierre «Junior» Labelle. «Faut être réaliste, je ne pouvais pas suivre les équipes fortunés. Quand tu conduis et que tu as dans l’esprit le prix que ça coûte pour ton équipement, tu adaptes ta conduite en conséquence».

«J’ai aimé courir dans la grande classe contre d’excellents pilotes. Les moments passés dans les puits entre mon ami d’enfance David Hébert et de Michael Parent ont été très plaisantes».

Le nouveau défi d’Adam n’est donc pas une surprise en soi. Il se souvient d’avoir été dans l’équipe à titre de mécanicien pour Dominic Luissier et Jean François Tessier lors de l’arrivée des STR au Québec. Un moment inoubliable après une victoire dominante du coté de St-Eustache que fut l’inspection qui était de mise sous le regard de Rick Tobias. Admettons qu’Adam avait joué un rôle déterminant lors de cette victoire.

Les STR l’ont toujours intéressé : «Je me souviens d’une longue discussion avec Rick Tobias dans le cadre du Super DIRT Week à Syracuse. J’avais en tête de partir cette classe au Québec mais par manque d’argent, mon idée n’a pas vu le jour. On connaît l’histoire. C’est Carl Labonté qui l’a fait». 

Adam vise un drapeau à damier mais il est conscient que ce ne sera pas facile car il y a d’excellents pilotes. Pour y arriver, il sera supporté par son ami de longue date, Jean Pierre «Junior» Labelle, propriétaire de la voiture, et de Michel de Inotrac.

Si la santé lui permet, il songe faire faire des tours de pratique STR à sa fille Kym en plus de s’occuper d’elle dans la classe Slingshot Senior.

Adam a toujours été un ardent défendeur de la classe Pro Stock. Le multiple champion Pro Stock n’écarte pas un retour occasionnel :«Je pense éventuellement aller brasser les cartes de la gang de jeune à quelques fois en riant».

Adam ne manque pas de projets. Il veut remettre sur la coche la voiture Pro Stock de son ami et partenaire Jean-Pierre Labelle pour un retour éventuel lorsque sa santé lui permettra. Disons que cela est bon pour le moral d’un gars! Quoi qu’on en dise, François Adam n’a pas fini de nous surprendre, même s’il se dit à la semi-retraite des courses.

4.5 2 votes
Article Rating
Steve Brillant
Chroniqueur / Photographe
À propos de l'auteur
Archives de Steve Brillant
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Scroll to top
error:
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x