Ma boule de cristal

Crédit photo : François Richard

En premier lieu, j’aimerais féliciter les Buccaneers de Tampa Bay ainsi que Tom Brady qui ont remporté le cinquante-cinquième «Super Bowl» de l’histoire. Je sais que beaucoup de joueurs des «Bucs» lisent assidûment mes articles toutes les semaines (laissez-moi rêver svp, il est certain que je me gâterais en passant une rince à Brady si celui-ci était un de mes fidèles lecteurs).

En tant qu’amateur de sports confinés, le fait d’avoir deux circuits professionnels qui présentent en moins d’une semaine leur évènement phare est exceptionnel. Tout comme le Super Bowl, le Daytona 500 du 14 février prochain le sera devant une foule réduite.  Je dois ici vous faire la confidence, j’avais prévu y assister cette année. Je m’étais dit qu’à l’aube de mes 50 ans que je me paierais le cadeau ultime qu’un amateur de NASCAR doit vivre une fois dans sa vie. L’argent que j’avais mis de côté est bien caché dans mon compte de banque et croyez-moi, ce n’est que partie remise. En attendant, si les dieux de la course veulent bien réaliser mes vœux, j’espère pouvoir retourner au New Hampshire cet été en plus d’aller faire une visite à Montmagny ainsi qu’à Vallée-Jonction.

Résumé de l’entre-saison en NASCAR Cup

Pendant que ma charmante épouse frotte ma boule de cristal, voici un petit résumé de l’entre-saison 2020-2021.

Pilotes admissibles au titre des recrues

Pilotes qui ont changé d’équipe (excluant les volants à temps partiel)

  • Christopher Bell               : nouveau membre de Joe Gibbs Racing, voiture no 20
  • Alex Bowman    : Reste chez Hendrick mais fait le saut dans la voiture no 48
  • Ross Chastain    : Quitte la Xfinity pour piloter à temps plein la Camaro no 42 de Chip Ganassi Racing
  • Erik Jones           : Remercié de chez Joe Gibbs, il pilotera la voiture no 43 de Richard Petty Motorsports
  • Corey Lajoie       : Devient pilote à temps plein de la bagnole numéro 7 de Spire Motorsports                                                                    (anciennement Levis Family Racing)
  • Kyle Larson        : Après son purgatoire, il prend le volant du bolide numéro 5 chez Hendrick Motosports
  • J.H Nemechek  : Retourne en camionnette chez KBM en remplacement de Raphael Lessard
  • Daniel Suarez    : Pilotera la voiture no 99 de l’écurie Trackhouse
  • Bubba Wallace  : Pilotera la voiture no 23 de la nouvelle équipe de Michael Jordan et de Denny Hamlin

Pilotes qui ont quitté

  • Clint Bowyer      : Maintenant analyste au réseau Fox
  • Jimmie Johnson  : Se lance dans l’aventure de l’Indycar avec Chip Ganassi
  • Math Kenseth  : Aucune annonce, mais il serait fort surprenant de le revoir derrière un volant en 2022

Ma boule de cristal est prête

Maintenant que ma boule de cristal est bien astiquée, je suis maintenant prêt à sauter dans le jeu des prédictions.

Allez ma jolie boule, dit moi qui gagnera le Daytona 500 cette année : «Kyle Larson» dit-elle d’un ton affirmé.

Dit moi petite boule, qui gagnera le titre de recrue de l’année : «Sûrement pas Anthony Alfredo» dit-elle en riant.

Dit moi boule, est-ce que Jimmie Johnson remportera son huitième championnat : «Hey le cave, j’ai beau être une boule, je ne suis quand même pas innocente. Va lire ton article plus haut. En passant boule, c’est juste pour les intimes !» dit-elle d’une voix fâchée.

Dis moi, belle boule bien ronde, qui seront les quatre finalistes de la série Cup pour le titre en fin de saison : «Chase Elliott, Kyle Larson, Kyle Busch et Daniel Suarez» dit-elle d’un ton convaincu.

Daniel Suarez, chère boule ? : «Ben non le cave, j’te niaise ! Mon quatrième choix est Kevin Harvick, mon préféré»

Parmi tes quatre choix qui sera le champion : «Sans aucune hésitation, Kevin Harvick».

Kevin Harvick, prédiction facile pour toi belle boule puisque c’est ton pilote préféré : «Écoute le moineau, si mes prédictions ne font pas ton affaire, t’as juste à changer de boule» dit-elle en m’envoyant promener.

En conclusion

Cette satanée boule de cristal m’a donné du fil à retordre cette année. La saison 2021 marquera la fin de la génération de la voiture actuelle qui fera place en 2022 à un tout nouveau bolide différent à bien des points de vue. Pour plusieurs, les ajouts de circuits routiers additionnels est un sacrilège alors que pour d’autres c’est le début d’une période de renouveau. Nous verrons bien avec le temps si ce pari aura été payant ou non.

Bonne saison de course à tous et que les dieux protègent les rois de la course !

0 0 vote
Article Rating
Francois Richard
Chroniqueur
À propos de l'auteur
Archives de Francois Richard
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Scroll to top
error:
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x