GP F1 de Montréal 2021 – Un rapport inquiétant, mais la F1 nie…

Crédit photo : Grand-Prix du canada

Déjà privé de course en 2020, les « aficionados » de Formule 1 québécois devront fort possiblement se priver pour une autre année si l’on en croit un rapport coulé sur le site internet du magazine crédible de course néerlandais « Formule 1 » (https://www.formule1.nl/nieuws/monaco-bakoe-en-canada-ook-van-de-kalender-vervanging-staat-al-klaar/) et ce malgré que la date prévue pour l’épreuve montréalaise se trouve bel et bien sur le calendrier provisoire présenté récemment par la FIA. (https://www.fia.com/news/formula-one-update-2021-calendar)

Selon ce rapport, on y apprend que le prestigieux Grand Prix de Monaco (23 mai), ainsi que ceux de Bakou en Azerbaïdjan (6 juin) et celui de l’Ile-Notre-Dame (13 juin), seront abandonnés pour une deuxième année consécutive principalement en raison de la pandémie mondiale en cours et à l’incertitude qu’elle continue de provoquer dans le monde en termes de planification.

Il faut savoir que, contrairement aux circuits routiers, l’organisation des circuits urbains doit commencer des mois à l’avance et les officiels et promoteurs ne souhaitent pas s’engager dans de tels plans s’il y a un doute important sur la tenue de la course en cours en raison des risques reliés au COVID et des restrictions gouvernementales de chaque pays.

Concernant le cas spécifique du Canada, le rapport ajoute même que le pays a «fermé ses frontières aux étrangers pendant un certain temps et applique une politique COVID très stricte. Sur le Circuit Gilles Villeneuve, tout comme à Monte-Carlo et à Bakou, la construction des tribunes, du paddock et de l’accueil doit commencer tôt. L’an dernier, la course de Montréal a été annulée définitivement début avril ».

On peut également lire qu’un plan B aurait déjà été mis en place et que les trois courses annulées seraient remplacées par celles qui ont comblé la brèche la saison dernière, à savoir, par ordre chronologique, Istanbul (GP Turquie), le Mugello (Italie) et le Nurburgring (Allemagne).

Ainsi donc, la pandémie mondiale continue de chambouler les activités de la F1 puisque le Grand Prix du Vietnam (non confirmé) sera vraisemblement remplacé par celui du Portugal (2 mai) précédant d’une semaine la course de Barcelone alors que le circuit d’Imola (18 avril) devrait encore prendre la relève du Grand Prix de Chine, toujours reporté indéfiniment. On savait déjà que les courses de Singapore, Suzuka (Japon), États-Unis et Autodromo José Carlos Pace (Brésil) étaient annulées pour la saison 2021.

Contrairement à la tradition, l’ouverture officielle de la saison 2021 se fera au Bahreïn le 28 mars prochain en raison du déplacement du Grand Prix d’Australie le 21 novembre.

Toujours selon ce rapport, la nouvelle officielle devrait tomber au cours des prochaines semaines.

Liberty Media dément les conclusions du rapport (Mise à jour –  17 janvier)

L’organisation officielle de la F1 a pour sa part émis un démenti formel ce matin, rejetant sommairement l’essentiel du rapport coulé hier. (https://www.planetf1.com/news/f1-calendar-street-race-cancellations/) Selon porte-parole non identifié de Liberty Media : “We have set out the details of the revised 2021 calendar and there are no other changes. The suggestion street races will not take place are completely wrong.”

Dans un sens ou dans l’autre, les prochaines semaines devraient nous donner l’heure juste, ce qui démontre qu’il n’y a pas qu’au Québec (course sur terre battue) où ce foutu virus cause de l’incertitude parmi la communauté des courses.

Restez à l’écoute !

0 0 vote
Article Rating
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Scroll to top
error:
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x