La première à Harvick…par accident!

Crédit photo : Chris Carlson AP

La première épreuve comptant pour la finale de la Coupe NASCAR semblait aller à Martin Truex Jr. (Camry no 19) ou à Chase Elliott (Camaro no 9) mais ces deux pilotes ont la triste réputation de manquer de chance au pire moment d’une course, soit à la fin. Et c’est ce qui est arrivé au Cook Out Southern 500, la première épreuve des 12 dernières de la saison 2020 comptant pour la grande finale du championnat qui se déroulait au mythique Darlington Speedway et cette fois, avec des spectateurs…pas autant que dans le passé mais…il y en avait! Et ce qu’il avait autre d’intéressant à faire durant cette épreuve, c’était d’essayer d’identifier à quelle auto ancienne chaque auto ressemblait ne serait-ce que par ses couleurs car ce Southern 500 est, depuis quelques années, consacré aux anciennes années de NASCAR ce qui est connu sous le vocable de «Throwback» (ou retour vers le passé). Par exemple, Harvick (Mustang no 4) avait les couleurs du commanditaire Busch de 1999, Matt DiBenedetto (Mustang no 21) avait les couleurs de la Ford Galaxie des frères Wood de 1963, Alex Bowman (Camaro no 88) conduisait une Chevrolet des couleurs de Jimmy Johnson de 2006 et ainsi de suite.

À la fin d’une course plutôt tranquille, Elliott menait avec une dizaine des tours à faire et Truex, pourtant si calculateur, était à le dépasser sur ce légendaire anneau d’un peu moins de 1,5 mille. Toutefois, l’ami Truex, qui avait déjà gagné les deux premiers segments de la course, a rabattu trop rapidement sur la Chevrolet d’Elliott et il y a eu un contact qui les a envoyé tous les deux frôler le mur de protection de la courbe. Le choc ne fut pas brutal mais suffisant pour envoyer Truex aux puits et ralentir Elliott.

À ce moment-là, le champion de la saison régulière, Kevin Harvick (Ford Mustang no 4), suivait les deux meneurs en troisième position. Il ne lui en a fallu pas plus pour qu’il passe Elliott pendant que Truex était aux puits et prendre le contrôle de la course suivi d’Austin Dillon (Camaro no 3) qui le talonnait dangereusement. Mais une circulation un peu dense est venue empêcher tout dépassement et Harvick s’est emparé du drapeau à damier (ce qu’il ne l’a jamais ramassé l’ayant dédié au jeune admirateur portant un chandail à l’effigie du pilote de la Mustang no 4 qui devait lui remettre pour le tour d’honneur). À l’entrevue, Harvick en a profité pour saluer le retour des amateurs dans les estrades. En passant, les amateurs de Kyle Busch (Camry no 18) doivent savoir que leur pilote a terminé septième (devant son frère Kurt (Camaro no 10)) alors que ceux de Jimmy Johnson (Camaro no 48) doivent apprendre que leur pilote a terminé 18e. Donc, Harvick est déjà qualifié pour la prochaine étape ce qui ne devrait pas l’empêcher de tenter encore sa chance au Federated Auto Parts 400 de la piste de trois-quarts de mille de Richmond en Virginie, samedi soir prochain à 19h00.

0 0 vote
Article Rating
Éric Descarries
Chroniqueur
À propos de l'auteur
Archives d'Éric Descarries
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Scroll to top
error:
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x