Talladega : Blaney…par un nez !

Crédit photo : Brian Lawdermilk / Getty Images

Chaque course de Talladega a son histoire. Par contre, celle de ce lundi de juin 2020 n’est peut-être pas aussi belle que les autres.

Dimanche après-midi, la course avait à peine débuté que des éclairs illuminaient le ciel ce qui a contraint les officiels de NASCAR à remettre le Geico 500 au lendemain. Tous attendaient avec impatience de reprendre le volant le lundi après-midi comme le nouvel horaire l’indiquait.

Mais voilà qu’à leur retour aux garages le lundi matin, une surprise de taille attendait tout le monde. Un petit malin avait installé une corde avec un nœud de pendaison (que les Américains appellent «noose») à l’emplacement du seul pilote d’origine afro-américaine de la Coupe NASCAR, Darrell «Bubba» Wallace, conducteur de la Chevrolet Camaro no 43 de l’équipe du légendaire Richard Petty. L’incident ne fut pas pris à la légère, NASCAR ayant déjà défendu le déploiement du drapeau des confédérés (celui que l’on pouvait voir sur le toit de la Charger des Dukes of Hazzard dans l’émission de ce nom) car il représente l’approbation de l’esclavage. Donc, avant le départ, toutes les équipes ont participé à une cérémonie pour dénoncer ce geste raciste (Richard Petty, 82 ans, était du groupe) , une cérémonie qui s’est déroulée en direct à la télé et devant les quelques 5000 spectateurs acceptés sur place.

Une fois cette cérémonie terminée, le drapeau vert fut agité mais au bout de quelques tours, il aura fallu agiter le drapeau rouge parce que la pluie et les éclairs étaient revenus. Cette fois, l’épreuve fut retardée d’une cinquantaine de minutes seulement. Mais une fois repartie, il était clair que l’homme à battre allait être Ryan Blaney, pilote de la Mustang no 12 de l’équipe de Roger Penske.

Toutefois, Blaney a dû combattre le très agressif Ricky Stenhouse (Camaro no 47) qui a toujours bien fait au Superspeedway de Talladega (2,6 milles) lorsqu’il conduisait pour Jack Roush. D’ailleurs, Stenhouse a eu le dessus sur Blaney pour le premier segment. Durant le deuxième segment, la bataille a repris et, malgré la belle prestation de plusieurs pilotes, ce fut encore une fois le duel Blaney-Stenhouse. Cette fois, Blaney allait remporter cette deuxième partie de la course.

Curieusement, les accidents et les accrochages furent presque inexistants tout au long de l’épreuve ce qui est inhabituel à Talladega. Le troisième segment en fut un d’attente. On sentait que plusieurs pilotes d’expérience roulaient modérément afin d’économiser leur carburant pour les derniers tours. Et c’est ce qui s’est produit. À moins de dix tours à faire, plusieurs pilotes ont décidé de sonner la charge, Blaney et Stenhouse inclus. C’est fort possiblement ce qui a causé le léger accrochage entre Kevin Harvick (Mustang no 4) et Jimmy Johnson (Camaro no 48) qui roulaient parmi les meneurs. Ce fut le seul drapeau jaune causé par un accrochage et ce, avec seulement six tours à faire.

Bien entendu, la dernière relance fut une cause de jaune, blanc et damier avec deux tours à faire. Tout s’est joué au dernier tour, voire même au dernier virage comme c’en est devenu la norme à Talladega. Harvick qui menait s’est retrouvé bousculé par la meute de pilotes qui venaient de retrouver un souffle ultime incluant Blaney, Stenhouse, Almirola (Mustang no 10) et, oh surprise, Erik Jones (Camry no 20) qui n’attendait que son tour pour frapper.

Il s’en est suivi toute une mêlée à quelques mètres de la ligne d’arrivée (maintenant située plus loin du milieu de la ligne d’avant devant les spectateurs). Blaney a tenté de bloquer ses adversaires. Alors que Stenhouse allait le dépasser à gauche, Jones arrivait de droite. Dans toute cette action, Blaney s’est accroché avec Jones qui cherchait à le piéger le long du mur et il s’est ensuivi un carambolage qui a profité à Blaney qui a battu Stenhouse que par quelques pouces. Jones, lui, frappait le mur alors que Almirola se faisait bousculer pour passer la ligne d’arrivée…en marche arrière !

Le plus beau côté de la chose, c’est que Blaney est un des plus grands amis de Bubba Wallace (qui a fini 14e) lui rendant ainsi hommage. Donc, avec cette victoire, les trois pilotes de l’équipe de Penske Racing (qui inclue Joey Logano, Mustang no 22 et Brad Keselowski, Mustang no 2) sont admissibles aux finales de la saison.

Le prochain volet de la Coupe NASCAR se déroulera en deux temps, soit deux courses de suite, samedi et dimanche prochain à Pocono en Pennsylvanie. Souhaitons cette fois que Dame Nature soit de notre côté et qu’il ne pleuve pas!

Résultats;

  1. Ryan Blaney : Mustang no 12
  2. Ricky Stenhouse : Camaro no 47
  3. Aric Almirola : Mustang no 10
  4. Denny Hamlin : Camry no 11
  5. Erik Jones : Camry no 20

Pour ceux que cela intéresse, sachez que Kevin Harvick, meneur au championnat, a terminé 10e, Jimmy Johnson 13e, Joey Logano 17e et Kyle Busch 32e.

0 0 vote
Article Rating
Éric Descarries
Chroniqueur
À propos de l'auteur
Archives d'Éric Descarries
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Scroll to top
error:
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x