Nicolas Gauvreau aspire au grand honneur

À la relance des hostilités, le pilote Street Stock Nicolas Gauvreau aspire au grand honneur.

Nicolas compte douze saisons et confirme sa présence à la piste de Brockville Ontario Speedway afin de ravir le championnat 2020. Nicolas mentionne ceci : «J’aimerais bien conclure avec un championnat à BOS et avoir la chance de me reprendre au Fall Nationals avec une victoire cette fois-ci puisque j’y suis passé très près la saison dernière avec une deuxième place.».

The House of DIRT inoubliable en 2019.

«Le SuperSpeedway de St-Guillaume a été, pour moi, une expérience incroyable. Les gens y étaient  très accueillants. Il y avait un très bon peloton de coureurs, entre 20 à 25 voitures par soir avec un super beau site jumelé à une piste ultra rapide. J’ai connu de bons résultats. En cinq sorties, j’ai obtenu 3 top 5, une 8e place et un abandon mécanique. La compétition y est très relevée avec de très bons coureurs comme Yves Marcoux 47 et Oliver Boissonneault 51 entre autre».

Reconnaissance !

Nicolas est reconnaissant du support et de l’encouragement de son paternel, Denis Gauvreau. Bien conscient que, sans son apport, les courses seraient bien différentes,  Nicolas ajoute : «Je remercie mes amis et tout le monde pour leur aide, le support de la famille qui est très important, ma femme Melissa et mon fils Lukas et mon commanditaire principal, Gauvreau terre de surface Denis Gauvreau ».

Un palmarès impressionnant !

Nicolas se souvient de ses débuts alors qu’il courait contre son père et son frère Dominic. Sa meilleur saison fut en 2016 où il remportait trois victoires en terminant 2e au championnat Brockville Ontario Speedway avec seulement 12 points de retard. Un palmarès impressionnant avec 22 victoires en carrières dont 16 au Brockville Ontario Speedway et 4 au Cornwall Motor Speedway. Nicolas garde en mémoire sa plus belle course à vie en 2016, une finale invitation de 25 tours au complexe motorisé Cornwall Motor Speedway.

Ce sera sous les yeux et les encouragements de sa conjointe Mélissa et de son garçon Lukas âgé de 8 ans que Nicolas sera à bord de son Street Stock, une Monte Carlo 1984 mue par un moteur entretenu par le motoriste Yves Lafrance de «Lafrance Performance» avec laquelle Nicolas débutera la prochaine saison.

En terminant Nicolas souhaite «De la santé pour tout le monde et bien sûr, que le monde des courses ravive de notre passion». Je vous en supplie à genoux que les courses reprennent!

Steve Brillant
Chroniqueur / Photographe
À propos de l'auteur
Archives de Steve Brillant

Laisser un commentaire

avatar
Scroll to top
error: