Busch se fait voler la victoire en Xfinity

Crédit photo : Getty images

Il aura fallu attendre jusqu’à jeudi en fin de journée pour enfin voir cette course de la division Xfinity de NASCAR à Darlington, celle qui aurait dû avoir lieu mardi dernier mais qui a été retardée à jeudi pour ne finalement se produire qu’à la fin de la journée, la pluie jouant toujours les trouble-fêtes jusqu’à ce que l’on profite d’une petite accalmie.

Comme d’habitude, chaque fois que le champion NASCAR Kyle Busch se présente à une course Xfinity, c’est presque une victoire assurée. C’est un peu ce à quoi l’on s’attendait jeudi après-midi au Darlington Raceway. Busch jouait comme un chat avec des souris avec les (excellents) pilotes de cette deuxième série de NASCAR. Il se tenait en tête malgré les multiples (et superbes) bagarres qui se déroulaient derrière lui.

Mais une succession de drapeaux jaunes vers la fin de l’épreuve est venu brouiller les cartes et déjouer ses plans. Lors d’un des derniers arrêts aux puits, Kyle Busch a roulé trop vite avec sa Toyota Supra no 54 dans la ligne des puits. Il a donc été pénalisé et renvoyé à la fin du peloton des meneurs dans le même tour. Il restait alors une trentaine de tours à faire et tous croyaient que Busch allait remonter la pente avec aisance.

Ce qui a bien failli se faire. Mais une autre neutralisation a été imposée avec 15 tours à faire et tous les pilotes sont entrés pour des pneus neufs (il était grandement temps!). La relance s’est faite avec 10 tours à faire. Busch y était troisième à la sortie des puits. On croyait tous qu’il allait faire une bouchée des meneurs, Chase Briscoe (Mustang no 98, une des deux seules Ford en piste, celle-ci appartenant à l’équipe Stewart-Haas, l’autre, la 22 de Penske Racing, étant pilotée par Austin Cindric. Il y avait aussi huit Toyota, le reste n’étant que des Camaro) et Justin Allgaier (Camaro no 7). Il a facilement passé Allgaier mais à quelques tours de la fin, Briscoe lui a donné du fil à retordre.

Au tout dernier tour, Busch a finalement dépassé Briscoe mais celui-ci ne s’est pas laissé faire et il est venu coiffer le pilote de la Supra à quelques pieds de la ligne d’arrivée!

Ceux qui ont eu la chance de voir ce duel à la télé (il n’y avait toujours pas de spectateurs) ont certainement assisté à une finale digne des meilleurs scénarios de NASCAR à Darlington, une piste ovoïde réputée pour la difficulté de la mâter. Ils ont aussi vu Briscoe sortir de sa voiture et s’écraser en larmes sur le circuit.

On croyait tous qu’il était tout simplement épuisé mais, en vérité, ce fut une combinaison de la fatigue et des émotions (après tout, il venait de battre la légende de cette série) mais nous avons appris par les commentateurs américains que la femme de Chase avait récemment perdu l’enfant qu’elle attendait (12 semaines) ce qui est venu ajouter la goutte qui a fait déborder le vase.

Fidèle à lui-même en entrevue, Kyle Busch affichait vivement sa déception (il a même ajouté qu’il ne voulait pas reproduire les résultats de l’ancien pilote Mark Martin qui a terminé plus souvent en deuxième position qu’il ne l’aurait voulu). Conservant son masque, il a quand même souligné l’apport important de ses commanditaires à des œuvres caritatives…sans une seule fois féliciter Briscoe pour sa victoire. Il ne changera jamais…

L’Abbé 17e

Quant à notre compatriote Alex Labbé, il a mené une de ces courses qui lui sont traditionnelles. Parti en 16e position, le pilote de la Camaro no 90 y a terminé 17e , encore une fois en milieu de peloton (ce qui est quand même remarquable compte tenu du matériel moins performant dont il dispose) blâmant un peu sa perte de contrôle qui lui a fait toucher le mur dans une courbe. En fait, c’est ce qu’on appelle légendairement «The Darlington Stripes» rappelant que, dans le passé, les pilotes prenaient les courbes en survirage (l’arrière en dérapage contrôlé) tout en s’appuyant sur les glissières de protection de l’époque (Armco) ce qui produisait des éraflures profondes au bout des ailes arrière. Des murs de béton avec barrières SAFER ont remplacé ces glissières (devenues dangereuses avec le temps) mais les pilotes ont continué de s’appuyer sur ceux-ci pour mieux négocier les courbes, surtout quand les pneus sont plus usés. Notons en même temps, que les carrosseries des voitures Xfinity sont maintenant en fibres de carbone ce qui les rend plus rigides…

La prochaine course Xfinity aura lieu à Charlotte en Caroline du Nord. Elle devrait débuter à 19h30.

Éric Descarries
Chroniqueur
À propos de l'auteur
Archives d'Éric Descarries

Laisser un commentaire

avatar
Scroll to top
error: