Lavoie Motorsport sera de la grande finale !

Vendredi dernier avait lieu la 2e course de la seconde et dernière des présentes séries éliminatoires du Sly Sim Racing ovale hiver 2020. Dix pilotes se disputaient une précieuse place pour la finale. Le classement étant très serré tous avaient besoin d’une bonne course pour passer à l’étape finale et pour ce faire, Lavoie Motorsport avait 3 sur ses 7 voitures présentes qui pouvaient passer à la prochaine étape. Cette avant-dernière course avait lieu à Phoenix sur le circuit virtuel de ISM Raceway, long de 1 mille, les courbes ont peu d’inclinaison et la ligne droite arrière est coupée par un dog leg ce qui en fait un tri ovale assez spectaculaire. D’ailleurs la piste a fait beaucoup de victimes en pratiques ce qui n’avait rien de rassurant pour la course officielle.

                Les trois aspirants à la finale #360 Félix Gratton, #118 Jean-Phillipe Bergeron, #95 Frédéric Ladouceur ont bien fait pour la qualif accompagnés par leur coéquipier #808 Alex Guyon. Ils ont qualifié ainsi : Ladouceur 3e, Guyon 8e, Bergeron 9e et Gratton 10e. Pour ce qui est de Pilote #213, il a manqué son 2e tour, donc son premier lui a consenti le 20e rang, Lavoie #397 et Beausoleil qui reviennent d’une longue absence ont quant à eux décidé de ne pas qualifier. Contre toute attente, la course a débuté sur les chapeaux de roue et le tout sans incidents avant le tour 20. Les pilotes de Lavoie ont tous connu un bon départ, les gars à l’avant ont bien progressé et la stratégie des puits allait être déterminante pour le stage du 40e tour, car les pts récoltés feront la différence au classement pour une place en finale. Le peloton de tête a décidé de rentrer au puits pour des pneus neufs et complété l’essence nécessaire pour se rendre au stage, versus quelques pilotes qui ont misé sur un autre jaune hâtif. C’est la première stratégie qui s’est avérée plus payante car les gars de Lavoie ont fait des gros points pour le stage du 40e, ils ont passé le fil d’arrivée dans cet ordre :  J-P Bergeron 2e, Gratton 4e, Ladouceur 6e, Guyon 7e, Lavoie 15e, Beausoleil 23e et Pilote 28e en dernière position lui qui a heurté violemment la voiture 919 lors d’un ralentissement dû au drapeau jaune ce qui le retiendra plus de 16 tours dans les puits afin de réparer la direction.

                La deuxième moitié de course nous tient sur le bout de notre siège car nous avons eu droit à de belles séquences sur le vert misant encore une fois la stratégie d’arrêt au puit en avant-plan. Cette fois les gars de Lavoie qui étaient en tête ont rentré avant d’avoir un réservoir trop vide au 90e tour prenant de court les autres pilotes dans le peloton de tête, et espérant tirer profit de ses longues séquences sur drapeau vert, et aussi pouvoir créer un certain écart en travaillant en équipe avec pneus neufs.  Malheureusement pour eux un drapeau jaune un tour plus tard est venu contrecarrer leur plan.  Ladou, Bergeron, Gratton et Guyon étaient maintenant un tour derrière les gars qu’il avaient tenté de déjouer avec moins de 10 tours à faire. La chance sourit à Ladou qui reviendra sur le tour du meneur au 95e profitant du lucky-dog avec un nouveau jaune, et la course se finira sur un drapeau vert/blanc/ damier, qui nous offre un sprint de deux tours pour terminer la course, et ce pour 3 chances maximum. Digne des grands scénarios de hollywood, la stratégie optée plutôt par les gars de Lavoie Motorsport payera car un deuxième vert/blanc/damier sera nécessaire dû à un autre jaune sur la relance, et cette fois-ci Bergeron profitera du lucky-dog pour revenir sur le tour du meneur. Tous les espoirs sont permis pour ces deux pilotes tandis que Gratton prie le ciel pour un autre jaune ! Gratton sera exaucé! Un autre jaune sur la relance force le dernier vert/blanc/damier, Gratton profite à son tour du lucky-dog pour lui aussi revenir sur le tour du meneur et coup de théâtre : des pilotes manquent d’essence! Dont le leader de la course D. Demers #116 obligé d’arrêter ajouter de l’essence ce qui lui fera perdre de précieuse position. Pour ce sprint de deux tours les pilotes iront le tout pour le tout et Ladouceur récoltera son premier podium du championnat en finissant 2e, Bergeron 5e, Guyon 11e, Gratton victime d’un accident prendra la 14e place, Lavoie 17e, Beausoleil 23e et Pilote 27e.

                Il a fallu attendre une partie de la nuit pour que l’organisation compile les points, gère les plaintes et pénalités mais la nouvelle a enfin sorti, les 4 finalistes pour la grande finale :

  1. #360 Félix Gratton
  2. #95 Frédéric Ladouceur
  3. #900 Sébastien Charron-Daniel
  4. #118 Jean-Phillipe Bergeron

Voici les commentaires d’après-course que nous avons pu recueillir pour vous :

  • #95 Frédéric Ladouceur, voiture Mecauto : « N’ayant pas eu beaucoup de temps de pratique pendant la semaine, je savais que j’avais un handicap face aux autres pilotes donc j’ai dû m’adapter rapidement au circuit de Phoenix. En pratique la voiture était tight à l’entrée mais loose à la sortie. Avec 10 minutes à faire, j’ai beaucoup travaillé afin d’avoir un setup parfait pour la qualification. J’ai réussi à me sauver avec une solide 3e  position en qualification. Du 3e  tour jusqu’au premier jaune, j’étais 2e  et je pourchassais Fred Moreau. Lorsque le jaune est sorti, j’étais en train de prendre la position de tête mais malheureusement j’ai gardé la 2e. Sur la relance, je suis parti 4e  derrière Daniel Demers, malheureusement j’ai été surpris par un freinage très tôt en raison qu’il n’avait semblablement presque plus de pneus comparativement à nous. Malheureusement je l’ai percuté sur le bumper arrière et à partir de ce moment-là, la voiture était plus tight que jamais. Avec 12 tours à faire, étant 3e, je fis un arrêt aux puits et un tour plus tard, le jaune sortit et me fit perdre un tour. Je suis descendu à la 16e  position derrière mes deux coéquipiers et rivaux de la Chase, Jean-Philippe et Félix. Par chance, le jaune suivant avec 3 tours à faire, j’ai reçu le fameux « lucky dog » et je suis reparti à l’arrière. Après 2 essais de Green white checkered, c’est finalement en 2e  position que je ramène ma voiture Mecauto/Ordicam 2000. J’aimerais remercier mon équipe et tous mes commanditaires : Mecauto, Ordicam 2000, Cleral, L’entrepôt Pièces d’auto, LadouRacing, Lavoie Motorsport. »
  • #360 Félix Gratton, voiture 360Nito.tv : « En pratique la voiture n’allait pas vraiment pas bien ça pas été facile donc j’ai qualifié 10e  pour la course ça bien été j’ai monté très vite pour le stage j’ai fini 4e  pour la dernière run il me manquait 5 tours pour la fin donc j’ai pité mais dès que je suis sorti du puits il a un jaune donc j’ai été lap down j’ai pas eu le locky dog pour quand ma course se fini 14e. Merci à mon commanditaire 360nitro.tv »
  • #213 J-F Pilote, voiture Karting Orford : « Je connaissais une bonne course malgré nos difficultés à trouver de bons réglages, mais cet accrochage au 26e m’a coûté excessivement cher au niveau des points pour le championnat par équipe. Il va falloir revenir fort pour la finale si je veux gagner celui-ci avec Gratton. »

La grande finale se déroulera sur le circuit de Homestead, pour 80 tours cette fois-ci pour cette dernière tranche aucun point pour les 4 pilotes finalistes, mais la meilleure position gagnera le championnat! Ce sera un marathon pour eux et devront survivre le plus long temps possible en piste. C’est un rendez-vous vendredi soir 21 :05 pour les qualifs sur les ondes du twitch du Sly Sim Racing. Rappelons également que plusieurs pilotes de l’écurie de Lavoie participeront à l’enduro organisé pour ramasser des fonds pour la lutte contre le cancer, une collaboration de SlySim Racing et Dumoulin Compétition et plusieurs autres, présenté ce samedi en direct toujours sur le twitch du Sly Sim Racing à partir de 20 :30 le tout d’une durée de 6 heures.

0 0 vote
Article Rating
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Scroll to top
error:
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x