1

Daniel Robitaille un fan fini de Brett Hearn

M. Robitaille a trouvé une façon très honorable de rendre hommage à celui qui incarne l’excellence le pilote DIRTcar Brett « Corporate » Hearn. À l’aube de sa retraite, on parle de lui comme d’une véritable légende du Sport automobile. 

Tu es un fan de Brett Hearn depuis combien de temps ?

Je suis un fan de longue date de Brett Hearn. J’ai fait sa connaissance lors de ma première présence à Syracuse en 1980. À l’époque Brett n’était âgé que de 22 ans et avait un avenir très prometteur. L’année suivante, il venait pour la première fois courir au Québec à l’Autodrome Drummond et celui de St-Grégoire.

Pourquoi Brett « The Jet »  Hearn ?

Plusieurs raisons, son talent, professionnalisme, accessibilité et équipement toujours impeccable.

Comment as-tu suivi Hearn ?

J’ai toujours suivi l’évolution de sa carrière. Cependant dans les années 80 et début 90 c’était difficile d’avoir ses résultats. Je m’étais abonné au journal The Jet Gazette, Area Auto Racing News et au Trackside Magazine. Plus tard au milieu des années 90, Brett a démarré son site internet.

Ton meilleur souvenir ?

J’ai plusieurs excellents souvenirs. Ses victoires spectaculaires au Eastern States à Middletown. J’étais présent pour ses 6 victoires à Syracuse, cependant sa première victoire en 1985 a été mémorable. Dans les années 90 j’avais confectionné des enseignes illuminées lumières et néons que nous avions érigés au milieu de la piste à Drummondville et à Granby. J’avais même apporté l’enseigne à Syracuse et Middletown.

Un membre de la famille

En 2017, j’avais invité Brett et toute son équipe à venir chez moi préparer sa voiture de course et Brett avait accepté. Ce fût une journée mémorable.

Membre de l’équipe Hearn

L’été dernier (2019) Brett a accepté que je passe une semaine avec l’équipe. Je leur ai donné un coup de main dans la shop à Sussex et j’ai voyagé avec eux sur quelques circuits de course. C’est ce dont je rêvais de faire depuis longtemps. Je crois bien qu’il avait apprécié mon aide puisqu’il m’avait proposé d’aller avec eux à Eldora en Ohio à la fin juillet. Malheureusement j’avais décliné l’offre étant donné que je devais retourner au travail. La semaine suivante il venait courir au Québec et en véritable gentleman Brett m’a demandé si je voulais faire partie de l’équipe pour Drummond et Granby. J’avais accepté évidemment.

Anecdote

Son père Gordon m’a raconté, lorsque Brett était adolescent il courait en go-kart. Pendant une course la chaîne a débarqué, Brett furieux a lancé son casque sur le siège et est parti à la remorque. Gordon est allé le voir et lui a dit « Si tu ne retournes pas chercher ton go-kart je le vends et la course s’est terminée pour toi ». Brett est retourné. Il l’a poussé jusqu’à la remorque et n’a plus jamais refait ça.

Est-ce que tu aimerais lui rendre hommage ?

Voici ce que je voulais et que je souhaite toujours, c’est de lui rendre hommage à l’Autodrome Drummond. Je possède 70 T-Shirts de Brett. Je veux inviter tous mes amis qui sont venus avec moi voir courir Brett au Québec et au États-Unis. J’ai une liste de 80 personnes que je vais inviter et à porter mes T-shirts de Brett. J’organise un concours pour tous ceux qui porteront un T-shirt (gilet) de Brett Hearn. Ils seront éligibles pour remporter un prix en argent de 500 $. La personne qui portera le plus ancien T-shirt de Brett recevra 200 $ et aussi une paire de billets (package) pour le Super Dirt Week à Oswego. Je vais installer, en dessous de l’estrade, un kiosque avec un display de photos 8 x 10 sur l’ensemble de sa carrière, c’est à dire de 1976 à 2020. Il y aura aussi des posters sur ses records et quelques statistiques en carrière car la liste est longue.

En gentleman, Hearn sera au rendez-vous ?

Je devais rencontrer Brett pour lui parler de mon projet et lui demander qu’il m’apporte des T-shirts, casquettes etc. dans le but d’en vendre à mon kiosque. Je devais aussi demander à Brett de venir à mon kiosque pendant environ une heure avant le début du programme pour signer des autographes et se faire photographier avec les fans. J’ai même trouvé des commanditaires pour m’aider à financer mon projet.

Une idée originale selon Yan Bussière!

Il y a quelques semaines j’ai contacté Yan Bussière pour lui faire part de mon projet d’hommage. Je lui ai demandé s’il acceptait que j’installe un kiosque sous l’estrade et aussi en faire l’annonce au micro lors des deux programmes de courses précédant la date prévue pour l’hommage. Yan a accepté ma proposition. Quoi qu’on en dise, Brett Hearn s’est forgé une réputation de pilote irréprochable au cours de ces 40 dernières années. Il ne fait aucun doute qu’un de ses fans en Daniel Robitaille soit aussi élogieux à son égard.

0 0 vote
Article Rating
Steve Brillant
Chroniqueur / Photographe
À propos de l'auteur
Archives de Steve Brillant
guest
1 Commentaire
Newest
Oldest Most Voted
Inline Feedbacks
View all comments
Daniel Robitaille
Daniel Robitaille
1 mois il y a

je remercie sincèrement Steve Brillant et Steve Berthiaume pour cette publication

Scroll to top
error:
1
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x