Tôles froissées à Milwaukee Miles !!

Crédit photo : JF Lavoie / iRacing

L’équipe Lavoie Motorsport se présentait cette semaine sur la plus petite piste de la saison, soit le Milwaukee Miles, une piste inaugurée en 1903 et portant le nom de Wisconsin State Fair Park Speedway jusqu’en 1954, cette piste d’un mile de long avec des virages peu inclinés, s’annonçait être tout un contrat pour les Pilotes. Comme aucun ajustement sur les voitures ne convenait à cette piste, l’équipe partait de zéro pour ajuster celle-ci pour la course de vendredi.

Les pilotes de l’écurie ont été surpris par les temps enregistrés par les autres équipes en pratique, démontant tout le travail exécuté par celles-ci. Les gars ont redoublé d’efforts pour avoir la meilleure voiture, mais plus rien n’y faisait. Frustrant quand on voit le temps avancé vers la qualification officielle et rien ne s’améliore sur les voitures.

C’est Félix Gratton #360 qui a eu le meilleur temps de l’équipe en qualification en allant chercher le 4e meilleur temps de la session suivi de très près par Fred Ladouceur #95 en 6e position, non loin derrière J-F Pilote #213 et Alex Guyon #808 en 9e et 10e position, et finalement J-P Bergeron #118 s’est qualifié 21e tandis que J-F Lavoie #397 à préférer s’exempter de celle-ci, partant de l’arrière en 35e place.

Dès le premier tour, la piste a commencé à faire des victimes, J-F Pilote l’échappa dans le virage 4 emportant avec lui son co-équipier Alex Guyon, 2e au championnat. Les équipes au puits de ravitaillement ont fait un travail remarquable afin de ramener les deux voitures en piste, avec seulement un tour de retard pour Guyon qui avait visiblement de plus lourds dégâts que Pilote. Rien n’était acquis pour ces deux pilotes, eux qui repartaient 35e et 37e…. Lavoie, Pilote et Guyon, opportuniste ont vite fait de remonter le peloton profitant d’un big one tout juste après la première relance. Malheureusement ce big one endommagea lourdement Bergeron #118, qui le força à faire plusieurs arrêts pour remettre la voiture un peu compétitive. Le sort s’acharna sur lui-même au puits, car un membre de l’équipe des puits a coincé le « jack » sous la voiture ce qui lui fit perdre 2-3 tours.

Revenir en bonne position étant mission quasi impossible pour Bergeron. Gratton et Ladouceur conservait leur position au-devant du peloton, mais ce sont fait surprendre par l’arrêt au puits de tous les autres leaders, se retrouvant respectivement premier et deuxième avec 12 tours à faire avant le stage. La commande s’annonçait ardue, allaient-ils avoir assez d’essence ? Leurs pneus usés allaient-ils tenir le coup ? Les drapeaux jaunes allaient-ils leur faciliter l’ouvrage ? bien des questions que le trio se demandait, car la 3e place était maintenant occupée par Pilote qui lui aussi avait décidé de ne pas arrêter et rester en piste. Guyon sur ce même drapeau jaune profita du « lucky dog » pour revenir sur le tour des meneurs en 17e position. À la relance Pilote visiblement moins rapide que ses poursuivants, roule extérieur poliment. Mais les jeunes Gratton et Ladou tiennent bon et un autre jaune leur permet de respirer et les rapproche des précieux points bonus donnés au stage du 40e tour. La relance se refait au 37e, Gratton et Ladou devront eux aussi faire de la place aux pilotes plus rapides avec des nouveaux pneumatiques et finirons 3e et 5e pour le stage allant quand même chercher de précieux points, même Pilote s’en est offert passant le stage en 8e place.

La deuxième moitié de course fut pigmenté de drapeau jaune, qui ont fait des victimes au sein de Lavoie Motorsport, soit Lavoie #397 un gros accident avec Demers, voiture Jimex #116, Gratton et Ladou à quelques tours de la fin les relayant plus loin en position. Les seuls qui ont survécu à tous ces jaunes pour l’équipe furent les deux premières victimes de la glissante piste, sois Alex Guyon #808 qui finira 5e avec une voiture fripée, suivi en 7e place de Pilote #213, qui consolide sa place en chase avec cette course. Gratton finira 12e, Ladouceur 18e, Lavoie 23e et tout juste derrière lui Bergeron en 24e. Seul Lavoie n’a pas encore sa place pour la chase, alors il semblait très déçu à la sortie du cockpit, car cette course était très importante pour lui. Dirigeons-nous vers les puits recueillir les commentaires des pilotes de l’équipe Lavoie Motorsport :

Alex Guyon #808

Alex Guyon #808, voiture Clinique le Garage : « Je m’attendais à une course très difficile, aucun setup ne semblait convenir à cette piste, malgré tous les efforts déployés en pratique avec mes coéquipiers pour ajuster la voiture. Je qualifie en 10e position, prend un départ prudent et me place en arrière de JF Pilote mais celui-ci échappe son bolide à la sortie du virage 4 et je ne réagis pas assez vite pour l’éviter et on entre en contact et frappe le mur…voiture passablement abîmée, je perds un tour aux puits à réparer. Je repars en 37e position…la course est longue et je réussis à revenir petit à petit aux avant-postes en ramassant le « lucky dog », grâce au setup qui se montre finalement efficace avec une piste se réchauffant, et je bénéficie des nombreux incidents en course. Je termine en 5e position, inespéré vu mon début de course, 32 places de remontées, je suis fier de ma course ! »

Jean-François Pilote #213

J-F Pilote #213, voiture Karting Orford : « Je m’étais préparé mentalement à être très patient pour cette course, car avec une bonne course je pouvais consolider ma place pour la chase et une mauvaise, être en position critique. J’ai qualifié 9e, j’étais très satisfait. Sauf que dès le premier tour le ciel me tombe sur la tête, j’échappe la voiture et Alex confiant de mes moyens était sûr que je rattraperais celle-ci, mais non je l’ai entraîné dans ma sortie de piste nous infligeant des dommages avec même pas un tour de compléter, j’étais en furie en dedans. J’ai pu rester sur le tour des meneurs, mais je repartais de la 35e, un gros accident dans lequel j’ai su me faufiler avec un bon facteur chance m’a ramené à l’alentour de la 15e position, et un peu plus tard j’ai joué de chance, car tout le monde est rentré au puits sauf nous j’étais donc rendu 3e en 28 tours. Je suis resté poli avec les voitures plus rapides en restant extérieur et j’ai fini le stage en 8e. Le reste de la course j’ai joué de chance et de patience, j’ai pu finir 7e avec de précieux points pour mon classement. Je suis très heureux de la tournure des évènements malgré mon erreur en début de course. »

Félix Gratton #360

Félix Gratton #360, voiture #360Nitro : « En pratique ma voiture allait vraiment mal, elle était très lousse à la sortie de la 4 mais de plus en plus que la course avançait l’auto allait mieux et j’ai monté à la 4e et je suis resté la pendant au moins 60 tours au 83e tour au départ j’ai weel spin donc je lais échapper pour finir à la 12e. »

Frédéric Ladouceur #95

Frédéric Ladouceur #95, voiture Mécauto : « En pratique, la voiture était assez rapide. En qualif, j’ai pu me sauver avec la 6e position. Le début de course était excessivement long en raison des nombreux accrochages. J’ai été en mesure de rouler tout le long dans le top 6. À quelques tours de la fin, sur le restart, mon coéquipier rate son départ et l’échappe juste devant moi donc j’ai eu une pénalité, car je l’ai dépassé avant la ligne de départ/arrivée et c’est finalement en 18e place je crois que j’ai fini ma course. Je suis énormément frustré de la tournure des évènements, on voyait clairement le manque de préparation de certains pilotes, sur la piste, décevant, car plusieurs y ont consacré plusieurs heures de préparation comme moi. J’aimerais remercier tous mes commanditaires Mecauto, Ordicam 2000, Cleral, Entrepôt Pièces d’auto, Lavoie Motorsport, LadouRacing. »

Jean-François Lavoie #397

J-F Lavoie #397, voiture Construction Daniel et fils : « Encore une fois le karma ne me lâche pas, je n’ai aucun temps de préparation cette saison et ça parait sur mes piètres performances. Ma voiture était l’enfer à conduire, rien ne tenait, j’ai changé beaucoup d’équipement dans les dernières semaines et je n’ai pas eu tout le temps pour bien configurer le tout, et résultat tout est toute croche pour moi cette saison, c’est clairement de ma faute si je ne suis pas des playoff pour cet hiver 2020. Y reste 1 course, un top 5 pourrait me placer en chase mais soyons réaliste les chances sont minces. On va tenter d’être prêt vendredi pour la dernière de la saison régulière, mais bonne je ne suis pas à l’abri des accidents et Talladega c’est une grosse game de poker donc j’y vais All-in !! Merci à mes commanditaires construction Daniel et fils et Karting Orford et à mon équipe !!

Jean-Philippe Bergeron #118

J-P Bergeron #118, voiture Prolon J-C Perreault : « Très mauvaise soirée pour la voiture Prolon #118. J’ai essayé des ajustements juste avant la qualification, et je suis passé complètement à côté. Durant la course, j’ai été impliqué dans un accident étant donné que je partais de l’arrière. Ensuite, un problème avec le logiciel est survenu et je suis resté pris au puits durant 5 tours. Soirée à oublier, on se reprend la semaine prochaine ! »

Ne manquez pas la dernière course de la saison régulière sur le superspeedway de Talladega sur le twitch du slysim racing en direct ce vendredi 21:05 avec commentateur en direct. La fin du top 16 qui participera à la première ronde de la chase est très serrée et tout peut se jouer ce vendredi pour une ultime place. Deux courses auront lieu pour la première ronde et 6 pilotes en serons éliminés, même chose pour la deuxième ronde et 4 pilotes se retrouverons en final. C’est un rendez-vous à ne pas manquer !!!

Source :
Jean-François Pilote
Lavoie Motorsport

Laisser un commentaire

avatar
Scroll to top
error: