Fin de course crève-cœur pour Lavoie Motorsport

Crédit photo : iRacing / JF Lavoie

Fin de course crève-cœur pour les gars de Lavoie Motorsport

Malgré tous leurs efforts, les pilotes de l’équipe Lavoie Motorsport furent éclipsés du podium cette semaine au Kentucky 80 de la série ovale du Slysim Racing. Course fort excitante par la complexité de garder autant de puissance sur cette piste large mais très glissante, tel était le défi cette semaine pour les mécanos de l’équipe afin de trouver des réglages adéquats pour cette course.

En pratique non officielle en début de semaine, les gars de Lavoie s’étaient rapidement imposés, mais c’était une histoire totalement différente ce vendredi en pratique officielle. Nous avons commencé à voir des noms de l’équipe en haut de liste en fin de pratique, démontrant que ça travaillait fort dans les puits pour les amener en avant.

Coup de théâtre!

Lavoie Motorsport place 4 voitures dans le top 5 à la qualification, soient Gratton en pole pour une 3e fois cette saison, suivi de Bergeron, Guyon et Pilote occupait la 5e position, mais un trouble de démarreur l’a forcé à partir des puits malheureusement.

Ladouceur, Lavoie et Beausoleil sont partis respectivement de la 11e, 19e et 23e positions. Les gars ont gardé le rythme et ont su résister aux attaques des adversaires pour s’assurer de garder la tête du peloton. Quelques jaunes hâtifs ont forcé les équipes à revoir leurs stratégies d’arrêts aux puits. Un autre drapeau jaune, à seulement 5 tours du stage, forçait la quasi-totalité des pilotes à entrer aux puits, ce qui permit à Pilote de s’emparer de la première place avec des pneus ayant seulement 18 tours et déjà montés en température, tout était en place pour aller chercher les précieux points du stage. Comme de fait avec seulement deux tours à faire avant le jaune du stage, Pilote est parti comme une flèche dès la relance, pourchassé par Gratton et Ferland ainsi que le restant de la meute qui avaient des pneus neufs mais froids. Pilote a tenu bon et a remporté le stage.

La stratégie ayant payé pour le stage et allait dicter également la fin de cette course. Bien que l’épreuve ait compté huit meneurs différents, le trio Gratton, Bergeron, Guyon gardait le contrôle à l’avant et non loin derrière Lavoie flirtait avec le top 10. Ponctuée de quelques jaunes encore, cette dernière partie de course nous a offert une longue séquence sur le vert ce qui a forcé des équipes à entamer des arrêts sur le vert, ce que ne souhaitaient surtout pas ces équipes est finalement arrivé. Un jaune est tombé alors que les leaders venaient d’arrêter, ce qui leur octroyait un tour de retard pour Bergeron et Gratton qui avaient fait un travail impeccable jusqu’à maintenant à l’avant. Bergeron a pu bénéficier du « Lucky Dog » le ramenant sur le tour du meneur, Guyon l’a échappé belle car il arrivait à son puits à la sortie du jaune et a pu sortir sans perdre de tour. Sans un autre jaune, le sort de Gratton était scellé.

La course s’est finalement terminée sans autres incidents. Bergeron qui partait de l’arrière derrière les voitures accusant des tours de retard nous a fait une remontée spectaculaire jusqu’à la 5e place en moins de 10 tours. Guyon a pu voler la 8e au dernier tour et Pilote avec une voiture montrant plusieurs signes de fatigue de cette 2e moitié de course assez mouvementée a pu finir 10e. Accusant un tour de retard, Gratton finit 12e, Ladou 14e, et Beausoleil 16e. Lavoie complète le tableau avec une décevante 23e position, lui qui avait réussi à garder la voiture près du top 10 tout au long de la course. Allons recueillir leurs commentaires d’après-course.

Jean-Philippe Bergeron #118

Jean-Philippe Bergeron #118 voiture Prolon JC Perreault : «Toute l’équipe de Lavoie Motorsport a travaillé très fort durant les deux heures de pratique, car les ajustements, que nous avions, étaient extrêmement loin d’où nous devions être. À la fin de la pratique, j’étais très confiant de pouvoir remporter une autre course avec ma voiture Prolon Racing. Après avoir qualifié sur la première ligne, j’ai immédiatement pris le contrôle de l’épreuve. J’ai perdu la position de tête à quelques reprises, mais après quelques ajustements sur le dernier arrêt aux puits, j’étais confiant de pouvoir gagner. Malheureusement une neutralisation au mauvais moment m’a fait tomber un tour en retard sur le meneur actuel de la course, qui lui n’était pas arrêté aux puits. C’est donc avec une frustrante 5e position que je termine avec la voiture Prolon JCPerreault 118.»

Alex Guyon #808

Alex Guyon SimRacer #808 voiture Clinique LeGarage : « Un beau travail d’équipe pendant la pratique nous a permis de sortir un bon setup.
Je me qualifie 3e, donc il reste à concrétiser en course!

Je reste dans le top 5 pour 90% de la course, mais un drapeau jaune sort en même temps que mon entrée aux puits… je ressors donc loin, en 10e place, tout en arrière du pack.

Je réussis quand même à remonter en 8e position à l’arrivée, résultat correct pour consolider ma place au classement général.»

Jean-François Pilote #213

Jean-François Pilote #213 voiture Karting Orford : «Grosse soirée d’émotion. D’abord un superbe temps sur mon premier tour de qualif le 2e était encore plus rapide mais l’arrière a décroché … j’avais quand même la 5e position. S’en suit un problème de démarreur qui me force à partir des puits, je pars quasi un tour de retard par chance un jaune me permet de revenir avec le groupe. Je joue de stratégie pour le stage car personne n’arrêtait sur les jaunes alors j’ai décidé de profiter d’être à l’arrière pour m’arrêter et ça s’est avéré très payant! J’ai remporté le stage et pité après celui-ci, partant à nouveau de l’arrière, j’ai été impliqué malgré moi dans trois incidents avec drapeaux jaunes… la voiture subissant toujours un peu plus de dommage, on avait peine à tout réparer avant les relances, mais nous avons réussi à rester sur le tour des meneurs. Comme j’ai pité à chaque jaune pour me réparer et faire le plein, j’avais assez d’essence pour me rendre à la fin, alors sur la longue séquence je n’ai pas eu besoin d’arrêter et je suis resté ainsi sur le tour des meneurs. J’ai pu donc me sauver avec la 10e position. Par chance, car j’avais perdu 5 positions au classement général suite à la dernière course. Avec les points de stage, je vais sûrement reprendre quelques places!

Felix Gratton #360

Felix Gratton #360 voiture 360Nitro : «Pour commencer j’ai qualifié 1er et puis je suis resté à l’avant pendant au moins 50 tours, puis on avait plus de gaz, donc il a fallu qu’on rentre aux puits, mais il est tombé un jaune après que je sois rentré aux puits donc j’étais un tour derrière pour que ma soirée se finisse en 13e position. Merci à mon commanditaire 360 nitro!»

Frédérik Ladouceur #95

Frédérik Ladouceur #95 voiture Mecauto : «Lors de la qualif, nous avions un setup de feu préparé par Félix Gratton et Jean-Philippe Bergeron, donc ça promettait pour la qualif. En qualifications, lors de mon 2e tour, j’ai touché « l’apron » donc j’ai perdu énormément de temps j’ai ainsi qualifié autour de la 8e place. En début de course, la voiture était énormément glissante, donc j’ai pris mon temps. Autour du 50-60e lors des arrêts aux puits, le drapeau jaune est sorti, donc nous avons presque tous perdu un tour. C’est finalement avec une décevante 14e place que je termine ma soirée, qui ne reflétait pas la vitesse que j’avais en pratique sur les « long runs ». J’aimerais remercier tous mes commanditaires: Ordicam 2000, Cleral, Mecauto, All Protect, Entrepôt Pieces d’auto.»

Pascal Beausoleil #182

Pascal Beausoleil #182 voiture Karting Orford, il nous a été impossible d’avoir ses impressions d’après-course mais semblait un peu déçu du résultat compte tenu de la rapidité de la voiture.

Jean-François Lavoie #397

Jean-François Lavoie #397 voiture Construction Daniel et fils Inc. : «Malgré le manque flagrant de pratique dû à une horaire de travail chargé durant la semaine, je me suis présenté au circuit avec la confiance de faire le top 15, ça allait bien, les gars nous avaient préparé toute une voiture et dès le départ j’me suis imposé et suis allé tout de suite me placer où je voulais et même je suis remonté top 10 durant une partie d’la course et je pouvais espérer le mieux. Mais un arrêt aux puits trop tôt en fin de course, j’ai dû retourner aux puits, j’ai dérapé à cause du gazon ce qui a tout ruiné ma soirée en cette saison extrêmement difficile mentalement. J’ai donc dû me contenter du 23e rang au final. Je suis vraiment déçu de toute cette saison, nous sommes plus souvent malchanceux qu’à notre tour, dans tout ma carrière de Sim Racer. Je vis les plus durs moments à ce jour. C’est sûr que j’ai des raisons perso qui ne me donnent pas le choix de manquer des pratiques, mais avec le bagage d’expérience que j’ai, mes courses devraient se dérouler un peu mieux et ce n’est pas le cas! On va tenter une nouvelle approche à Indianapolis, une piste où j’ai beaucoup de misère, on va voir ce que ça donne.»

Série Precision Racing League

Passons à la F3 de la série Precision Racing League qui coursait en semaine à Silverstone.

David Sirois était déçu de sa course au circuit de Silverstone. « J’ai manqué de rythme toute la semaine. J’ai essayé plusieurs setups et ça n’a jamais fonctionné à mon goût. »

Après une qualification ratée (8e sur la grille), David connaît un très bon début de course. Il gagne deux places au départ, une autre place lors du « slow-down » de James David. Il attaque et dépasse ensuite Raymond pour prendre la 4e place. Malheureusement, au 3e tour, au freinage du virage 2, Raymond a mal jugé ses distances, heurte David et l’envoie en tête-à-queue.

De retour en piste en 14e place, Sirois commence sa remontée. Alors qu’il était 12e quand Christopher Richards rate complètement son point de freinage et harponne violemment David.

Arrêté aux puits pendant près de 10 minutes pour les réparations, il revient en piste avec plusieurs tours de retard pour terminer 23e.

Terminons sur le mot du proprio : «Toujours bien content du rendement de l’équipe en cette fin du mois de février. Depuis le début de l’année 2020, on peut dire que le logo a brillé dans plusieurs divisions, que ce soit en road ou en Dirt et Ovale, nos gars travaillent fort chaque semaine pour livrer des performances sur la coche. On se prépare à recruter bientôt des tops drivers, donc ceux qui ont des licences B et plus avec de très bons ratings, vous pouvez nous envoyer vos cv de pilotes, on va les scruter avec attention!»

La semaine prochaine ne manquez pas la 7e tranche de la saison en direct du twitch de Slysim Racing vendredi 21:00 sur le très rapide circuit d’Indianapolis.

Texte : JF Pilote

Photos : JF Lavoie

Laisser un commentaire

avatar
Scroll to top
error: