Larry Wight intraitable à Volusia!

Crédit photo : Joe Grabianowski

Larry Wight intraitable à Volusia!

L’action s’est poursuivi au Volusia Speedway Park au cours des 2 derniers soirs, en Modifié aura été intraitable alors que l’on aura eu une décision partagée en Late Model.

En Modifié, la finale du mercredi aura été présentée après les Late Models et la piste s’était malheureusement détériorée au point d’avoir seulement une ligne de course, Larry Wight aura connu une excellente sortie en ne faisant pas d’erreur à l’avant. Stewart Friesen n’a jamais pu le dépasser et a terminé 2e devant Mat Williamson, ce dernier aurait aimé avoir quelques tours supplémentaires, il aurait probablement été un facteur.

La soirée de jeudi aura été similaire pour Wight, partant au 2e rang, il a pris la première place dès le départ et encore une fois, n’a jamais été vraiment menacé, le scénario s’est répété pour Stewart Friesen alors qu’il a encore fini derrière le 99L, Friesen sera absent vendredi soir alors qu’il sera à Daytona pour entamer sa saison en camionnette. Erick Rudolph a complété le podium.

En Late Model, une finale enlevante mercredi soir, alors que plusieurs pilotes s’échangent la première place, une bonne bataille entre le pilote local Mark Whitener et Brandon Overton, les 2 pilotes finissent par s’accrocher ce qui donne beaucoup de flammèches entre les 2. Dennis Erb et Brandon Sheppard, héritent des premières positions, Erb remporte la victoire, mais il ‘’oublie’’ de se présenter à l’inspection d’après course et Sheppard est déclaré le vainqueur.

Hier soir, la finale de 40 tours aura été l’affaire de Jimmy Owens, ce dernier aura été sans bavure et remporte une première finale cette semaine devant Dale McDowell et Josh Richards. Ce dernier semblait avoir trouvé une bonne combinaison vers la mi-course se rapprochant du meneur, mais une neutralisation a mis fin à ses espoirs.

Il reste 2 soirées ici avec les World Of Outlaws Late Models et la série Super DIRTcar Modifié, la température est plus fraiche, mais nous sommes en Floride et c’est toujours mieux que le froid du Québec!

Martin Bélanger
Chroniqueur
À propos de l'auteur
Archives de Martin Bélanger

Laisser un commentaire

avatar
Scroll to top
error: