1

Busch Clash : Catastrophe !!!

Crédit photo : Jared C. Tilton / Getty Images

Dans la catégorie « Gros n’importe quoi », on peut dire sans l’ombre d’un doute que le Busch Clash présenté dimanche dernier arrive en première place.

Seulement six des dix-huit protagonistes qui ont pris le pris le départ ont rallié le fil d’arrivée. C’est la première fois depuis que je suis le Nascar que j’aperçois dans le cercle des vainqueurs (petit rappel, il n’y pas de podium en Nascar) une bagnole dans un état aussi lamentable. Erik Jones (#20) aidé de son équipier Denny Hamlin (#11) lors du dernier tour a réussi à franchir le drapeau à damier en vainqueur. Pourtant, lors de la dernière relance, le plantureux « Ryan Newman » au volant de sa rutilante Ford Mustang numéro six semblait parti pour la gloire.

N’en déplaise aux partisans du sympathique Erik Jones, il se pourrait fort bien que vous ayez assisté à la seule victoire de ce dernier cette saison. D’ailleurs, je suggère aux amateurs de pool de se ternir loin du pilote de la Toyota #20 de la Joe Gibbs Racing. C’est mon opinion et je la partage.

La pire relance de l’histoire

Le derby de démolition («Démol» comme disent les amateurs de «démol» en Beauce) n’en finissait plus de finir. Le clou du spectacle est arrivé avec 3 tours à faire lors d’une relance. Ryan Newman (#6) partant en dérapage, avant même que les bolides aient franchi la ligne de départ, accroche William Byron (#24) qui lui ramasse pratiquement le troupeau de voitures en entier. Seul Almirola (#10) et Blaney (#12) s’en tirent sans égratignure. Je me demande encore comment Newman a pu l’échapper de la sorte.

Jimmie Johnson (#48), qui en était à son dernier clash, était toujours dans le coup suite à ce que plusieurs considèrent comme pire relance de l’histoire.

Première période « Overtime »

Une première période supplémentaire qui, oui vous l’aurez deviné, ou même vu de vos propres yeux, s’est soldée par une autre hécatombe qui entraîna avec elle le septuple champion Jimmie Jonhson (#48) qui jusque-là avait réussi à se tenir loin de la bande de joyeux cascadeurs. D’ailleurs, un drapeau rouge est apparu pour faire le ménage la piste remplie de détritus suite à cet autre méga accrochage.

Deuxième période « Overtime »

Ça devenait de plus en plus ridicule. Encore une fois, Chase Elliott monte à l’arrière du meneur Larson, les deux entrent en contact et ramassent une poignée de voitures.

Troisième période « Overtime »

Plus que six bolides en piste et une victoire d’Erick Jones dans sa voiture qui ressemblait plus à une auto des « Flinstones » qu’à une voiture de Nascar.

Top 5 Busch « Crash » 2020

  1. Eric Jones (#20)
  2. Austin Dillon (#3)
  3. Clint Bowyer (#14)
  4. Kyle Larson (#42)
  5. Ryan Newman (#6)

D’un ridicule consommé ….

Je le sais, beaucoup d’amateurs de Nascar aiment le « Big bang rentre dedans » et pour eux ça fait partie du spectacle. Mais ce à quoi nous avons assisté était d’un ridicule consommé. J’imagine un amateur de sport qui décide de s’intéresser au Nascar parce que lassé de la formule Indy, tombe sur cette course. Dans mon livre, c’est clair qu’il va changer de sport quitte à aller écouter le curling s’il le faut. Venant d’une organisation aussi professionnelle, j’ai de la misère encore à comprendre ce à quoi j’ai assisté hier. Une vraie honte pour mon sport automobile préféré. Est-ce que Nascar avait engagé un mauvais scripteur de la WWE ou quoi? C’est normal des accrochages en stock-car mais ce qu’on a vu dans le « Clash » dépasse l’entendement. Je ne pense même pas ici à la sécurité des pilotes. Sérieux, le spectacle offert était aussi ridicule que la série « Stadium truck » qui nous propose des camions de type hors-route sur des circuits routiers en asphalte avec des trampolines qui les propulsent dans les airs. Espérons que les pilotes seront rencontrés avant la tenue du Daytona 500. J’espère qu’ils seront plus disciplinés dimanche prochain et qu’ils feront surtout moins de manœuvres de blocages!

Que les dieux bénissent les rois de la course et nous aident amateurs de Nascar à oublier cette triste course!

En prime pour vous, une joli vidéo dépassant les 5 minutes qui inclut tous les accidents du « Busch Crash 2020 »

Francois Richard
Chroniqueur
À propos de l'auteur
Archives de Francois Richard

1
Laisser un commentaire

avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
Éric Descarries Auteurs de commentaires récents
plus récent plus ancien Le plus populaire
Éric Descarries
Invité
Eric Descarries

Je suis tellement d’accord avec toi!

Scroll to top
error: