“What Happens Here, Only Happens Here!!” Gratton dit non!!!!

Crédit photo : JF Lavoie / iRacing

Las Vegas : “What Happens Here, Only Happens Here!!” Gratton dit non!!!!

Ce n’est pas le nouveau slogan de la ville de Las Vegas qui allait freiner les ardeurs du jeune Gratton pour ce vendredi soir de course sur la piste de Las Vegas Speedway pour un intense 90 tours. En effet, ce n’est pas juste ici que Gratton a l’intention de gagner !!

En pratique les gars de Lavoie Motorsport n’étaient pas les plus rapides et on voyait clairement que tous mettaient la main à la pâte pour avoir un setup stable pour les longs runs sur le drapeau vert. La piste était très chaude en ce début de soirée ce qui a rendu ardue la tâche de trouver les ajustements pour être rapide et ce à long terme. Finalement à quelques minutes de la fin de la pratique, plusieurs voitures de Lavoie se sont hissées dans le haut du classement.

Seulement 3 voitures sur 6 se sont présentées pour l’évènement et elles ont pris part à la qualification et c’est Pilote qui a eu le meilleur temps et ce 0,003s derrière la pôle occupé par Jonathan Manseau #884. Gratton a réussi le 7e meilleur temps et Guyon a dû se contenter de la 14e place ayant éprouvé des ennuis lors de ses deux tours. Bergeron et Lavoie purgeaient une pénalité et Beausoleil, usant d’une stratégie conservatrice partait de l’arrière. Dès le départ Pilote s’est emparé de la position de tête, mais un premier jaune hâtif met un frein à la fête et Bergeron en subira les dommages collatéraux avec plusieurs minutes de réparation et une voiture moins rapide pour le restant de l’épreuve. Aussitôt la relance donnée, Pilote en tête, Gratton use de patience et finit par rejoindre son coéquipier en 2e position en moins de 15 tours. Les deux travaillent de concert et finissent par s’échapper du groupe pendant que Guyon se faufile jusqu’en 3e position. Vers le 25e tour les équipes aux puits de ravitaillement commencent à s’activer on sait alors que les pilotes n’auront pas assez d’essence pour rallier la fin du stage au 35e tour. Sur les ondes radio on peut entendre que Pilote lui reste moins d’essence que ses deux coéquipiers qui ont une autonomie pour deux tours de plus. Stratégiquement, puisqu’ils sont 3 à l’avant ils arrêteront tous ensemble. Mais coup de théâtre, Pilote endommage sa voiture sur ce dernier tour, Gratton passe devant et à leur entrée au puits, une voiture devant eux dérape Gratton se faufile, Pilote accélère pour esquiver et écope d’une pénalité de 40s, à purger immédiatement pour vitesse excessive…. Guyon réalise un superbe pit et repart coller à Gratton pour les derniers tours avant le stage en 2e position. Pilote reviendra 24e sur la piste. Le stage se déroulera sur le jaune et on ne sait pas si Gratton a usé de stratégie ou c’est une commande de la direction, mais il a laissé la première position du stage à son coéquipier Guyon qui récoltera de très importants points bonus, mais également 1 point pour la première ronde des séries éliminatoires.

La deuxième moitié de course fut plus spectaculaire au point de vue de la tôle froissée et nous donne droit à quelques gros accidents. Les gars de Lavoie Motorsport ont su en profiter. Une remontée spectaculaire de Lavoie avec une voiture quasi intacte ayant même été un tour en retard, il a su tenir bon et signe une très méritée 4e place. Bergeron a fait preuve d’opportunisme et de persévérance pour rester sur le tour des meneurs, esquiva tous les crashs et finira 6e. Pilote qui a remonté jusqu’à la 4e position a subi de lourds dommages à une dizaines de tours de la fin. Beausoleil, malgré les dégâts à fait preuve de patience et à ramener la voiture jusqu’au drapeau à damier en 14e position !! Un seul pilote d’ailleurs n’a pu rallier celui-ci et c’est Alex Guyon, victime du même gros crash que Pilote qui scellera l’issu de sa course avec une décevante 22e position, considérant ses performances en pratique lundi et ce soir avec une voiture avec laquelle il ne faisait qu’un. Au final c’est Gratton qui s’est imposé et a mené les derniers tours d’une main de maître, et c’est avec une voiture sans égratignures qu’il a signé sa 3e victoire de la saison. Qui pourra l’arrêter !! 2020 commence très fort pour le jeune pilote de 15 ans. Allons voir ce qu’il avait à nous dire à sa sortie du cockpit :

Félix Gratton #360

Felix Gratton #360 voiture 360Nitro : « j’ai qualifié 6e je me suis faufilé vite à la deuxième position avec mon coéquipier Jean-François pilote on n’avait pas assez de gaz pour se rendre au stage donc nous sommes rentrés au puits pour que je finisse 2e au stage puis je suis resté à l’avant pendant le reste de la course pour aller gagner la course. Scénario de rêve pour moi avec 3 victoires en 4 courses ! Merci à mes commanditaires 360 Nitro et Lavoie Motorsport ! »

Jean-François Lavoie #397

Jean-François Lavoie #397 voiture Construction Daniel et fils Inc.: « Wow quelle course !! J’ai dû partir complètement en arrière puisque je purgeais une pénalité pour un accident dont j’étais l’instigateur la semaine d’avant sur Iowa donc je me suis mis un objectif de remonter au top 15, ce qui serait bien apprécié, mais dès le début j’ai été pris dans l’accident devant moi, ça à peine endommager ma voiture, mais je suis rentré quand même au puits pour réparer sauf que là on ma fermer le puits, je ne pouvais plus sortir et je suis tombé 1 tour en arrière et venu compliquer ma soirée de travail. J’ai tenté plusieurs fois de revenir sur le tour du meneur, mais mon mauvais choix de ligne jouait toujours en ma défaveur, donc j’ai changé ma stratégie et comme par miracle aux alentours du 70e tour j’ai enfin hérité du « lucky dogs » et revenir pour la première fois de la course sur le tour du leader, pas besoin de dire que j’avais le couteau entre les dents, j’avais probablement la meilleure voiture , j’avais une fusée entre les mains, je roulais en ligne extérieure et je remontais le peloton comme si rien n’était, je crois sincèrement qu’avec 4-5 tours à faire de plus j’aurais pu gagner cette course ou bien finir 2e, je me suis battu et poussé ma voiture construction Daniel et fils à son maximum pour tenter de battre Yvan Hébert qui occupait la 3e place, mais à peine quelque mètre on pas suffis, mais je ressort avec une solide 4e et une confiance en béton pour le reste de la saison. J’ai passé par une gamme d’émotion durant cette course, et cette 4e est plus que satisfaisante, de plus elle me replace 22e place au championnat, du gros travail payant, l’objectif de faire la chase pour une 2e saison consécutive est maintenant amplement réalisable. Merci à mon commanditaire Construction Daniel et fils Karting Orford, tout mon team qui travail fort sur le setup, un beau job d’équipe encore une fois !!! »

Jean-Philippe Bergeron #118

Jean-Philippe Bergeron #118 voiture Prolon : « Cette semaine, la malchance m’a frappé très tôt en début de course. Ayant une pénalité, je me devais de partir en fin de peloton. Malheureusement, cela peut être très dangereux étant donné qu’il y a beaucoup de pilotes moins expérimentés qui prennent le départ à cet endroit. Après seulement deux tours, la catastrophe se produit. J’avais réussi à éviter la catastrophe lorsqu’un pilote, qui n’avait pas réussi à reprendre le contrôle de sa voiture, m’a heurté dans le devant. Ma voiture était lourdement endommagée au niveau du moteur et j’ai dû jouer de stratégie d’essence afin de rester sur le tour du meneur avant le stage. Vers la mi-course, j’avais terminé toutes les réparations optionnelles sur ma voiture, mais celle-ci manquait encore cruellement de performance. Je me suis adapté au manque de puissance en changeant ma ligne de course et je me suis battu jusqu’à la fin pour terminer au sixième rang ! Merci à Prolon Controls, JC Perreault, Prêts à rabais, Technoflex, Hamel Honda, Neurovision »

Jean-François Pilote #213

Jean-François Pilote #213 voiture Karting Orford : « Grosse soirée pour nous ce soir, je ne m’attendais pas du tout partir en première ligne même si nous avions un bon setup. J’étais très à l’aise avec la voiture et j’ai mené la première partie de course avant le stage. J’ai malheureusement heurté le mur à la sortie de la deux et ça dérangé ma concentration, de plus en rentrant au puits pour un splash d’essence pour rallier le stage, une voiture est partie en dérapage j’ai voulu esquiver, mais j’ai accéléré en passant l’entré au puits, les officiels m’ont capté à 55mph et la limite étant de 50, j’ai écopé de 40s à purger sur-le-champ, alors je suis sorti 24e des puits avec quasi deux tours de retard. On s’est retroussé les manches et avons profité des jaunes pour réparer la voiture et revenir sur le tour des meneurs. J’ai remonté jusqu’en 4e position, mais un crash entre la 2e 3e position avant la fin m’a lourdement endommagé et ruiné mes chances de podium. Je me considère très chanceux d’avoir ramené la voiture en 9e place malgré tout. Déçu oui, car j’aurais pu gagner ce soir, mais très heureux que ce soit mon coéquipier de championnat qui ait pris ma relève, félicitation Félix. »

Pascal Beausoleil #182

Pascal Beausoleil #182 Voiture Karting Orford : « Vu que je n’avais pas pratiqué de la semaine, je n’ai pas qualifié et je suis parti de la 33e place. Tout au long de la course, j’ai profité des accidents sur la piste pour me faufiler dans le top 10. Malheureusement, un accident à quelques tours de la fin m’a coûté une place dans le top 10. Je suis quand même satisfait de ma 14e position au final. Ce fut une très belle course dans l’ensemble. Merci encore à mon commanditaire Karting Orford. »

Alex Guyon #808

Alex Guyon SimRacer #808 voiture Clinique LeGarage: « Qualifié en 15e place je me doutais que la remontée ne serait pas de tout repos. Heureusement le setup préparé par JF Pilote et Felix Gratton était juste parfait et m’a permis de remonter et prendre la 1re place au stage ! La suite aurait dû me permettre de finir sur le podium, mais un pilote m’a inexplicablement percuté par l’arrière pendant une neutralisation, me précipitant dans le mur et endommageant mon moteur. Juste après la relance, un « big one » juste devant moi mettra définitivement fin à mes espoirs de podium… J’échoue donc en 22e place au final, bloqué dans les puits avec une voiture détruite. Déçu et fâché, mais heureusement j’ai pu marquer de précieux stage points.

En F3 dans la Precision Racing League

Pour ce qui est des pilotes de Lavoie Motorsport qui course en F3 dans la Precision Racing League, ils roulaient cette semaine sur le prestigieux circuit de Phillip Island. Voici ce que David Sirois avait à nous dire : « J’étais très confiant pour Phillip Island! Toute l’équipe a travaillé fort sur la voiture et maintenant, elle inspire enfin confiance! Qualifié 2e, j’ai pris un bon départ pour mener le premier tour. Mais il me manquait de rythme pour suivre Seitz et Holland. Seul en 3e place, ce fut une course sans histoire, si ce n’est d’un malentendu avec un pilote immobilisé à la sortie de la ligne des puits, voulant me laisser passer, mais ignorant que je sortais des puits et qu’il me bloquait le passage! J’ai perdu 2 ou 3 secondes en le passant dans l’herbe. J’ai gagné une place après l’abandon de Seitz et je termine 2e! Je suis très content du résultat et du feeling de la voiture! ».

Pour ce qui est de J.F. Matte nous n’avons pu lui parler de vive voix, mais voici en résumé sa course : « Le setup de cette semaine, préparé par David Sirois, était tout à fait incroyable. Rapide, stable et très prévisible, il rend la voiture très agréable à conduire. Matte qualifie très bien, en 5e position. Au départ, il fait patiner ses roues et perds 4 places. Il perd un peu son focus et au tour suivant, probablement en voulant trop remonter rapidement (il a plus de rythme que les gars devant lui !), il met tout juste une roue dans la poussière sur le côté de la piste. À sa grande surprise, la voiture part en spin !! Il attend donc sur le côté de la piste que le train de voiture passe, pour rejoindre la piste 28e. Matte s’amuse alors comme un fou à remonter le peloton pour finalement terminer 12e, ce qui sauve les meubles dans les circonstances ! »

En Precision racing league Monster, Michael Lortie a fini 13e et Pilote 23e dimanche dernier. En Audi RS3 Alex Guyon a fini 22e mardi avec encore une ligne de départ de plus de 50 voitures. Même chose en V8 ou les serveurs sont remplis à pleine capacité, Guyon a fini 12e et Daniel Boulet pour sa part finit 40e.

Nous finirons cette semaine sur une note du propriétaire de Lavoie Motorsport : « Encore une autre semaine couronnée de succès un peu partout ou l’équipe se présente, je ne peux qu’être fier du travail des Sirois, Matte, Gratton, Bergeron, Pilote, Guyon, Lortie, Ladouceur, Beausoleil et Boulet qui font tout un excellent job !! »

Texte : Jean-François Pilote

Crédit photos : Jean-François Lavoie

Laisser un commentaire

avatar
Scroll to top
error: