John Andretti nous quitte !

Crédit photo : John Mahoney

John Andretti meurt à 56 ans.

Le champion régional et vainqueur de l’ASAC Midget meurt à 56 ans.

John Andretti, dont la carrière de pilote l’a mené dans une grande variété de disciplines, de l’USAC à l’Indy Car en passant par NASCAR, les voitures de sport et même les Top Fuel Dragsters, est décédé le 30 janvier 2020 à l’âge de 56 ans après une bataille courageuse contre le cancer du côlon.

John, fils d’Aldo, neveu de Mario Andretti et cousin germain de Michael et Jeff Andretti, a connu un succès précoce en remportant le championnat régional Midget régional de l’USAC en 1983 au Indianapolis Speedrome grâce à trois victoires. Il a obtenu une autre victoire au Speedrome l’année suivante en 1984.

En 1985, il a poursuivi en remportant le National de l’USAC dans un midget au Paragon (Ind.) Speedway pour le propriétaire de la voiture Rollie Helmling et a terminé la saison troisième au classement final derrière seulement Mel Kenyon et Rich Vogler.

John, de Bethlehem Pennsylvanie, a effectué 21 départs de l’USAC National Sprint Car au cours de sa carrière, terminant 24e aux points en 1983, 8e meilleur en carrière en 1984 et 18e en 1985. Il s’est également essayé à la série USAC Silver Crown, en prenant part à sept départs en carrière et terminant 11e au classement final de 1985.

Le jour de l’Indépendance 1987, John a décroché une victoire avec les voitures Sprint CRA au Santa Maria Speedway de Californie. De là, il a fait le premier de ses 12 départs d’Indianapolis 500 l’année suivante en 1988. Il a commencé 7e et a terminé 5e meilleur en carrière à Indy en 1991, la même année où il a décroché sa première victoire Indy Car, lors de l’ouverture de la saison à Surfer’s Paradise en Australie.

En 1993, John a atteint les demi-finales lors de son premier événement national NHRA Top Fuel à Atlanta, avec une meilleure vitesse personnelle de 299 mph. Le pionnier de la course est devenu l’un des trois pilotes à avoir participé à la fois à un événement national NHRA Top Fuel et à l’Indianapolis 500 avec Art Malone et Danny Ongais.

John est devenu le premier pilote à faire « Le Double » en 1994 en participant à la fois à l’Indianapolis 500 et au Coca-Cola World 600 de NASCAR à Charlotte Motor Speedway le même jour, terminant 10e à Indy et 36e à Charlotte suite à des problèmes mécaniques. John a remporté deux fois la NASCAR Cup Series à Daytona, en Floride en 1997 et à Martinsville en Virginie en 1999. En 1989, il a remporté une victoire aux 24 heures de Daytona aux côtés des copilotes Bob Wollek et Derek Bell.

Ces dernières années, John a été retrouvé dans les estrades de la piste USAC AMSOIL National Sprint Car et Silver Crown avec son fils, Jarett Andretti, comme conducteur.

Source : USAC Racing

Steve Brillant
Chroniqueur / Photographe
À propos de l'auteur
Archives de Steve Brillant

Laisser un commentaire

avatar
Scroll to top
error: