World Finals… enfin des courses au championnat !

Crédit photo : Steve Brillant

Un des évènements attendu de la saison 2019 est à nos portes alors que tous les yeux seront tournés vers Charlotte avec la présentation des World Finals. De plus, 2 des 3 courses aux championnats iront jusqu’au dernier tour, une première depuis un bon bout de temps.

La bataille des Mat(t) en Super DIRTcar Series

Oui Matt Sheppard est au cœur de la lutte pour un autre championnat de la série Super DIRTcar mais cette fois ci, il devra se battre jusqu’à la fin de la finale de samedi alors que Mat Williamson est sur son parechoc arrière ayant même accédé aux commandes du championnat après le Super DIRT Week. Seulement 6 points séparent Sheppard de Williamson. Je donne un avantage à Sheppard pour ses succès et son expérience avec ce genre de pression.

Filière québécoise sur place!

Alors que seulement Jocelyn Roy était présent le weekend dernier, voilà qu’au moment d’écrire ces lignes, il y aura 3 Québécois qui tenteront de se qualifier pour les 2 dernières épreuves de la saison dans la série Gros-Blocs avec Paul St-Sauveur, Yan Bussière et Steve Bernard. William Racine accompagnera l’équipe Bernard.

Brad Sweet vs Donny Schatz en World of Outlaws Sprint Car

Un scenario semblable à la série Gros-Blocs alors que Donny Schatz est à la recherche d’un 11e titre dans la série mais contrairement à Matt Sheppard, il accuse un retard de seulement 8 points sur Brad Sweet qui a connu sa meilleure saison en carrière avec 16 victoires un sommet en WOO sprint cette saison. La constance de Schatz lui aura permis de rester tout près de Sweet.

Brandon Sheppard vraiment seul en WOO Late Models

Brand Sheppard n’a pas vraiment eu d’opposition cette saison alors qu’il a remporté 18 victoires en 39 départs, il a accumulé pas moins de 37 tops 5 et 38 tops 10! Il a la meilleure voiture du plateau et il est un excellent pilote en plus, il arrive à Charlotte avec 320 points sur Chase Junghans. Au moins, il y a une bonne lutte pour déterminer les places du top 5 derrière Sheppard. Seulement 32 points séparent, Junghans, Darrell Lanigan, Shane Clanton et le pilote canadien Ricky Weiss.

Les World Finals demeurent un incontournable, c’est un des beaux sites de course, la qualité des pelotons est excellente alors que la plupart des meilleurs de chaque division sont présents et l’endroit est plein avec près de 20 000 personnes sur le site durant les épreuves de 3 jours.

Martin Bélanger
Chroniqueur
À propos de l'auteur
Archives de Martin Bélanger

Laisser un commentaire

avatar
Scroll to top
error: