Premier podium sur la terre battue pour Samuel Charland #41

Crédit photo : Éric Pivin

Saint-Guillaume Super Speedway. En ce dimanche 9 juin 2019, c’était la soirée d’ouverture à la piste de Saint-Guillaume. Deux finales Sportsman avaient lieu dans le cadre de la Classique René Clair. Si le sort de la recrue Samuel Charland #41 a mal tourné dans la première finale, la deuxième a été un succès.

Finale 1

Samuel part 11e, mais se place vite 10e. René Clair sort au troisième tour, le faisant 9e. L’ami de Charland, Félix Murray #95 qui était 5e se retourne devant le trafic à la relance du tour sept, mais par chance n’est pas frappé. Samuel devient donc 8e. Il met les roues devant le 96 de Gorden Clair pour être 7e. Au neuvième tour cependant, Charland sort pour bris de pièce de transmission. Il est poussé. Au même moment, G. Clair est remorqué. Le panier avant de la voiture de Murray est brisé. Celui-ci quitte la piste avant la deuxième finale et n’assistera pas au triomphe de Charland malheureusement.

Finale 2

Dès le départ, le 11 de Sylvain Leclerc qui démarrait 5e frappe le mur et René Clair quitte. Samuel Charland #41 est donc 12e pour partir. Le 21 de Jonny Allaire qui était 2e quitte pour une crevaison. Au deuxième tour, le 41 est donc 7e. Le tour suivant, il est 6e puisque le 20 de Jean-François Arpin ralentit pour être poussé hors de la piste au tour 5. Jonny Allaire refait Charland 7e au sixième tour en le contournant par le large. Hors un contact entre Allaire et G. Clair fait virer le jeune Clair ramenant Samuel 6e au tour 7. À la relance, notre recrue se lance 4e alors qu’un carambolage emporte Jonny Allaire #21, Étienne Arpin #20x, Jean Trudel #57 et le 37 Tommy Therrien est remorqué. À la reprise, Charland dépasse Mario Genest #3JC pour sa 3e place derrière le 48P de Patrick Picotin et sur la pole Michel Dussault #27. Picotin et Dussault figuraient en tête depuis le quatrième tour. Le trio termine ainsi. Samuel étant celui qui a connu la meilleure remontée en piste. Lorsqu’on aligne les trois voitures formant le podium devant l’estrade une fumée s’échappe de l’avant de la voiture 41 le moteur chauffant et le renvoi de refroidissant à moteur coulant.

On a vu déjà Samuel l’an dernier à l’Autodrome Granby à bord du 8C et il y a fait sa première sortie le 31 mai dernier à bord de son 41. Il doit composer avec son horaire de course sur l’asphalte également.

La glace étant brisée, son adaptation progressant, l’avenir de Samuel Charland #41 est reluisant.

Laisser un commentaire

avatar
Scroll to top
error: