Mes coups de gueule s’expliquent

Crédit photo : Daniel Mailhot

Le St-Guillaume Super Speedway

Depuis ma tendre enfance, je suis impliqué dans la piste de course de mon village natal, St-Guillaume. Lorsque j’étais tout jeune, Charles Lalancette, père de «Monsieur Spectaculaire», Jacques, en était le propriétaire. Visionnaire, ce dernier a fait la transition entre les courses de chevaux vers les stock-car dans les années 50- 60.  Plus tard, la piste située au centre du village passe entre les mains d’un groupe, impliquant plusieurs membres de ma famille, incluant ma mère, mes oncles et mes tantes, entre autres.

Petit garçon, j’y faisais plein de petits travaux comme faire le ménage des estrades, tondre le gazon (tondeuse à bras dans tout le stationnement), j’étais de tous les évènements à y travailler ou pour y assister, car c’était un peu ma récompense. Les Enduros, les derby de démolition, été comme hiver, lors des différents Festivals ou Carnavals etc…

Plus tard,  la piste passe aux mains d’un unique propriétaire, mon oncle Jean-Noël Julien qui, avec sa femme Diane, sue sang et eau pour cette piste  à y organiser des courses et des évènements. Été comme hiver, ils y mettent toute leur énergie, par pure passion et le plaisir d’organiser des évènements, pour satisfaire la passion des pilotes et spectateurs. Les Enduros 500, évènements spéciaux avec les Modifiés, les Race Rock, les nombreuses saisons de courses sur glace et j’en passe… Comme piste indépendante et sans avoir les ressources financières des pistes établies, oncle Jean-Noël et Diane faisaient des miracles  avec peu et surtout beaucoup d’efforts.

Encore un fois, j’y suis impliqué à tous les niveaux, du remplissage des frigos (je les ai aussi vidés souvent, lol) officiel, photographe, Pace-car, flyman, annonceur et j’en passe… Voilà pourquoi que j’ai cette piste à coeur. J’y ai été élevé  et lorsque j’entendais  tourner des voitures au loin, ou faire de essais sur la piste, je m’y précipitais, je ne voulais rien manquer! J’ai le Stadiaume dans la peau.

Ces dernières années, Jean-Noël a passé le flambeau. Après avoir loué la piste à un promoteur, la piste passe aux mains de Junior Pouliot, qui en est maintenant le propriétaire. J’ai été critique envers certaines décisions de Junior, je n’étais pas d’accord avec «ses» priorités, mais c’est lui le propriétaire. Avec une piste clé en mains, il aurait dû, selon moi, faire des courses et, après une saison, faire les modifications adéquates, au lieu de faire plein de changements, plus ou moins prioritaires, selon moi. Parlons du nom maintenant, le » St-Guillaume Super Speedway », désolé mais un super speedway, par définition, c’est un mile minimum. Mais bon, un jour je m’habituerai.

Maintenant, le St-Guillaume Super Speedway (Stadiaume) fait peau neuve. Joël Brûlé en est maintenant le promoteur, et ne lésine pas sur les améliorations à apporter au site. Et après une saison à apprendre dans son nouveau rôle, et malgré une météo capricieuse, Brûlé a fait du très bon boulot. De beaux gros programmes de courses, avec des belles foules en fin de saison, prouvent  tout le travail de terrain et aussi en coulisse, car le nouveau promoteur n’as rien laissé au hasard et, plus la saison avançait, les résultats des efforts étaient au rendez-vous.

Dernièrement, de grosses modifications furent réalisées, dans la courbe 1 et 2. Le nouveau promoteur a pris le temps d’observer et d’apporter les améliorations adéquates, au moment opportun. Je trouve la nouvelle configuration superbe, vs le disgracieux mur de remorque, qui était extrêmement dangereux.

Crédit photo: Joël Brûlé

En espion, je suis allé voir les modifications apportées et j’ai très hâte de retourner aux courses au SGSS, l’été prochain. Le résultat est superbe, reste à maitriser totalement la glaise St-Guillaumienne et tout sera «ça coche». Bon succès, M’sieur Brulé, j’aime ce que je vois présentement!

Avec la grosse annonce des terrains de l’autodrome Drummond à vendre, si un jour les courses ne se font plus à Drummondville, Est-ce que la piste de St-Guillaume pourrait remplacer l’autodrome Drummond ?
Après tout, c’est à côté de Drummondville, des courses les samedi soir, les gens n’y seront pas trop dépaysés !
 On ne sait jamais ! l’avenir nous le dira !

Chroniqueur
À propos de l'auteur
Archives de Marc Tessier

Laisser un commentaire

Scroll to top