La perte d’un grand de NASCAR, Glen Wood

NASCAR aura perdu plusieurs joueurs importants depuis les quelques derniers mois. En effet, après le décès du Renard Argenté (Silver Fox) David Pearson, nous apprenions celui du fils de Joe Gibbs, son directeur J.D. Gibbs.

Cette fois, le 18 janvier dernier, c’était au tour de Glen Wood de rendre l’âme. Glen, un des vétérans fondateurs de NASCAR, était âgé de 93 ans. Et ce frère de Leonard Wood, l’autre «Wood Brothers» se rendait encore aux courses de la Coupe Monster Energy au volant de sa Ford Fusion afin de voir courir la voiture numéro 21 de son équipe.

Les Wood ont toujours été des inconditionnels de Ford. Ils auront connu 99 victoires en un peu plus de 1500 courses incluant celle du Daytona 500 de 2011 avec Trevor Bayne au volant. Glen a lui-même récolté quatre victoires mais il a laissé le volant en 1964, se rendant compte qu’il était meilleur aux commandes de l’équipe que celles des autos.

Les Wood ont, dans le passé, embauché des pilotes qui deviendront légendaires comme David Pearson (décédé en novembre), Cale Yarborough et même A.J. Foyt. Un de leurs exploits fut de permettre à Jim Clark de gagner l’Indy 500 de 1965 au volant d’une Lotus-Ford (la première victoire d’une voiture à moteur arrière à Indianapolis) grâce à la synchronisation de leurs arrêts aux puits, une technique qui allait être imitée par toutes les équipes de toutes les disciplines de course automobile.

De nos jours, c’est son fils Eddie qui dirige l’équipe des Wood Brothers alors que la légendaire Ford numéro 21 est conduite par Paul Menard. L’équipe des frères Wood est la plus ancienne de NASCAR, ayant été fondée en 1950. Inutile de vous dire que les Wood ont toujours eu des Ford (et Mercury) dans leur équipe. Et Glen n’aura conduit que des produits Ford dans sa vie!

Éric Descarries
Chroniqueur
À propos de l'auteur
Archives d'Éric Descarries

Laisser un commentaire

avatar
Scroll to top
error: