Ça bouge au Super Speedway de St-Guillaume !

Crédit photo : Patleck

Déjà on voit que les nouveaux propriétaires du Super Speedway de St-Guillaume s’actualisent. J’ai fait quelques appels et je peux vous dire que les bottines suivent les babines. En effet, dès la semaine prochaine des travaux seront apportés sur le site.

Lors de mon entretien téléphonique avec Yves Leblond, ce dernier publiait les nouveaux règlements pour chacune des classes. ‘C’est certain qu’on va être observés dans les moindres gestes. Au niveau des règlements ce sera simple afin permettre le plus grand nombre d’adeptes, les moteurs et le poids seront les points majeurs. On a tenu compte de ce qui se fait ailleurs que ce soit à Granby avec Dominic Lussier ou avec Claude et Josée Bolduc du côté de East-Brougthon’.

Les règlements sont disponibles ici dans le groupe Facebook du Super Speedway

Dans les règlements, on observe que la sécurité est de mise que ce soit la cage, le collet cervical et le transporteur. ‘On est conscient que tous n’ont pas de transporteur et ça coûte de l’argent. Une saison de transition est prévue pour permettre aux pilotes de s’y soumettre. Par conséquent on va aider les coureurs au niveau des coûts d’inscriptions.’ mentionne Leblond.

Le calendrier est déjà établi et sortira confirmé cet hiver. Leblond affirme au média 360nitro.tv qu’il y aura dix événements en 2019. On débutera le 19 mai pour terminer le 15 septembre avec le couronnement du championnat de la saison. De plus sans trop se prononcer, Leblond travaille sur un événement en octobre d’un à deux jours pour permettre aux classes qui auront été victimes d’annulation dû au mauvais temps de venir courir, une façon de les remercier.

‘On pense faire revivre le Race Rock qui a connu beaucoup de succès par le passé. Leblond ajoute ‘On travaille également pour une soirée dédiée à Jacques Lalancette qui reviendrait annuellement’.

Les classes régulières seront Sportsman, Pro-Stock, Semi-Pro et Mini Stock.
Questionné au niveau des bourses, Leblond avait ceci à dire ‘Nous allons avoir des bourses comparables aux autres pistes et peut-être plus, tout va dépendre des commanditaires’.

De plus, toutes les autres classes du Québec viendront compétitionner sur la piste du Super Speedway de St-Guillaume en 2019. Sans que ce soit officialisé, les modifiés pourraient courir de quatre à cinq reprises. Leblond mentionne, ‘À notre première saison, nous n’envisagions pas la classe Modifiée, mais nous avons reçu tellement d’appels téléphoniques de pilotes Modifié exprimant leur désir de venir courir chez nous que nous avons décidé de leur faire une place dans notre calendrier. C’est évident que nous ne voulons pas nuire à Cornwall le dimanche lors d’événements spéciaux dans la classe Modifié’.

Il reste plusieurs confirmations, mais dans l’ensemble ça ressemblerait à ceci, la classe Sportsman pourrait courir 10 fois, Pro-Stock 7 à 8 fois, Semi-Pro 7 à 8 fois, Mini-Stock 8 à 9 fois. Pour ce qui est des classes invitées STR 1 à 2 fois, Lightning Sprints 3 à 4 fois, Mini Modifié 3 fois, Mod-Lite 1 à 2 fois, Slingshots 1 à 2 fois, Pro Stock DIRT à 1 reprise pour un spécial.

Une manche de la série Super National avec la gang de Tobias ferait partie des plans. L’autodrome BSL le samedi et le lendemain à St-Guillaume.

Leblond insiste pour dire que pour les dimanches, les courses débuteront à 17 h pour se terminer à 21 h. ‘On est conscients que les pilotes, les équipes, les spectateurs et leur famille travaillent le lundi. On pense qu’avec une fenêtre de 4 h, on pourrait être en mesure de le faire’.

D’autres annonces sont à venir et le média 360nitro.tv vous tiendra au courant.

Pour en savoir plus rendez-vous sur le site St-Guillaume Super Speedway.

Steve Brillant
Chroniqueur / Photographe
À propos de l'auteur
Archives de Steve Brillant

Laisser un commentaire

Scroll to top
error: