Home>Courses>Stock-car>Dirt>Les nouveaux joueurs du Dirt !
Dirt

Les nouveaux joueurs du Dirt !

Qui sont les nouveaux propriétaires de St-Guillaume ?

Ils sont quatre, Junior Pouliot, Mélanie Beaulieu, Robert Guy et Bruno Ouellet

J’ai rejoint Junior Pouliot ancien propriétaire de la piste du B.S.L. de Saint-Eugène-de-Ladrière. Junior se définit comme un homme de cœur avant tout. L’été c’est les courses automobiles et l’hiver c’est le hockey, étant impliqué avec la formation de la Ligue de Hockey Junior Majeur du Québec, l’Océanic de Rimouski. Junior est un vendeur né dans le domaine de l’automobile.

Mélanie Beaulieu est la conjointe de Junior Pouliot depuis 10 ans. Reconnue comme femme d’affaires exemplaire dans le domaine de la vente de voitures d’occasion. Mélanie est issue d’une famille reconnue dans ce domaine à Rimouski. Elle administre et est copropriétaire du « Le Vieux Biçois ». Avec l’achat du Stadiaume, Mélanie Beaulieu devient une des rares propriétaires de piste de course au Canada.

Bruno Ouellet est dans le domaine de la vente, propriétaire du magasin Métronomie à Rimouski spécialisé dans la musique, le son, la lumière et spécialiste d’évènements de grande envergure. Il y a fort à parier que les amateurs qui visiteront le Stadiaume auront une qualité de son hors du commun.

Bruno a été nommé la personnalité de l’année à St Eugène-de-Ladrière en 2018 pour l’ensemble de son œuvre dans le domaine des courses. Dix saisons consécutives dans le monde du Stock Car ayant remporté deux championnats dans deux classes différentes soient en Lightning Sprint et en Sportsman.

Robert Guy natif de Baie Comeau occupait un poste important chez Labatt lorsque Pouliot l’a rencontré il y a de ça une vingtaine d’années et une amitié sincère s’est alors développée. À cette époque chez Labatt, Robert avait le mandat de s’occuper d’événements d’ampleur tels que le NASCAR la F1 de Montréal, l’ACT de St-Eustache, etc.

Maintenant Robert travaille pour la compagnie Carterpilar fabricant de machines dans le domaine de la construction, des mines et de la forêt. Avec son expertise et ses connections, Robert jouera maintenant un rôle inverse en négociant avec les commanditaires pour la piste de St Guillaume.

Yves Leblond sera un collaborateur important dans ce projet, lui qui avait fait de même lors d’une relance il y a cinq ans à l’Autodrome B.S.L.

Maintenant finalisée, la vente de la piste 3\8 de mille de St-Guillaume à des gens du Bas-du-Fleuve a une saveur bien particulière pour moi, venant du même coin, soit Le Bic où j’ai grandi.

C’est avec enthousiasme et fierté de voir des gens de chez nous réussir à convaincre le propriétaire de la piste de St-Guillaume Jean Noël de vendre le Stadiaume alors que ce dernier avait auparavant refusé plusieurs offres.

À la suite de la vente, un engouement de la part des citoyens de St-Guillaume s’est manifesté. Pouliot mentionne ‘ Plusieurs citoyens m’ont appelé pour offrir leur aide, même des témoignages de pilotes qui ont hâte de venir courir à notre piste’. Il va sans dire, le Stadiaume situé au centre du village est la fierté de cette municipalité.

À cet égard, j’ai communiqué avec le maire de Saint Guillaume Robert Julien qui voit d’un bon œil l’arrivée des nouveaux propriétaires qui lui ont démontré une volonté d’en faire plus. Toutefois, M. Julien précise qu’il faut travailler de concert avec les citoyens du village dans le respect. M. Julien veut que ça fonctionne et qu’on redonne vie à cette piste historique qui rayonnera à nouveau. M. Julien est conscient des retombées économiques que cela peut apporter à son village.

Les nouveaux propriétaires sont « crinqués à l’os ». Faire de cette piste un lieu rassembleur et sécuritaire pour les amateurs et les pilotes de courses automobiles. Pouliot et ses acolytes voient un potentiel énorme pour ce site de course.

Sans faire trop de fla fla, la première saison s’avérera un autre défi pour Pouliot ancien propriétaire de la piste du Bas-St-Laurent qu’il a gérée pendant onze saisons. Mordu des courses depuis son enfance, Pouliot a toujours rêvé opérer une piste course où une concentration de pilotes s’y trouve. N’oublions pas que Junior a créé une piste de course respectable à partir de rien, dans un boisé et sans avoir de bassin de pilotes par surcroît. Faut le faire!

À leur première saison, la piste de St-Guillaume sera épiée, car plusieurs pilotes et amateurs attendent de voir comment cela va se traduire. Quoi qu’on en dise, un vent de changement avec ces nouveaux propriétaires du Bas-du-Fleuve qui apporteront leur expertise dans le domaine du Stock car.

Leur intention serait de faire une programmation aux deux semaines soit 8 à 9 événements par saison. Il faut s’attendre à plusieurs annonces durant la saison morte, que ce soit la nomination d’un directeur de course, les catégories, séries, bourses, etc.