0

Petit retour sur la dernière semaine

Crédit photo : Rick Young

Mat Williamson a montré qu’il pouvait jouer du coude lors du ‘’ Battle of the Burling 9 ‘’ comptant pour les points de la STSS. C’est avec un « slide job » limite sur une relance qu’il prit la tête sur Danny Creeden et n’a plus regardé derrière. Le pilote de la voiture numéro 3 a mentionné qu’il avait été déporté par celui-ci plus tôt. Dur à dire mais avec les images disponibles, ce qu’on a pu observer c’est la voiture 16 de Creeden qui a dépassé proprement par l’extérieur, au tour numéro 1, le pilote ontarien. Les 2 pilotes trônent actuellement au sommet du classement de la région nord après 2 épreuves. La prochaine course pour cette série sera à Outlaw Speedway. On se souviendra que l’an passé, c’est le légendaire Steve Paine qui avait remporté la victoire alors que les gros canons du circuit ont dû se contenter de suivre la voiture 7x durant 50 tours sur une piste qu’il maîtrise parfaitement, comme le démontre ses 8 titres à ce qui était auparavant connu comme le Black Rock Speedway.  

Une tornade a frappé le Airborne Speedway. En effet, Chris Raabe est allé chercher le drapeau quadrillé lors de la finale. Champion de la piste en 2017, il n’a rien perdu de ses repères à Plattsburgh. Il a été accompagné sur le podium par Mike Mahaney et Carrey Terrance. Belle prestation pour l’équipe 37 alors que Mathieu Desjardins et Paul Saint-Sauveur ont complété le top 5. Ce sont 17 modifiés qui ont se sont présentés pour ce spécial petit bloc. Voyons voir si cette piste ramènera, un jour, la classe dans leur programmation hebdomadaire. Les 358 seront de retour en piste samedi le 6 août mais les gros blocs seront également les bienvenus pour cette soirée.

Du côté de Canandaigua, ce n’est pas une tornade qui a frappé la piste mais bien un éclair!
‘’ Lightning ‘’ Larry Wright a gagné pour une 2ième semaine consécutive. Il montre la même vitesse que lors de son championnat en 2020. Matt Sheppard a également remporté une 2ième victoire de suite du côté de Utica-Rome. Personne n’avait rien pour lui ce soir-là. Stewart Friesen a terminé en 11ième position à bord de sa magnifique camionnette aux couleurs de Jack Johnson à Darlington. Ronnie Johnson, le fils de Jack, était sur place pour l’occasion. Un beau geste de l’équipe Halmar. On se souviendra qu’à Middletown pour la Short Track Super Elite Serie, Ronnie avait prêté sa voiture de réserve à Stewart car il avait un problème de moteur.  

Après avoir attendu 9 ans pour savourer une autre victoire au Fonda Speedway, Matt DeLorenzo n’a pas tardé à retourner au cercle des vainqueurs à sa piste du samedi soir. Il faut le faire, battre Stewart Friesen 2 semaines de suite à Fonda, peu de personnes ont réussi cet exploit. De plus, en raison de la pluie à Bridgeport, les très rapides Yankowski et Godown ont fait le trajet pour se rajouter à un peloton déjà fort compétitif. Yankowski a remporté sa qualification tandis que Godown a terminé 2ième dans la finale.

Cette semaine, les ESS seront en action à Fonda, ce samedi, et pour ceux qui voudraient suivre le pilote Québécois Jordan Poirier, il sera également en action la veille du côté de Utica-Rome. 

C’était le début pour l’autodrome Granby sur la plateforme FloRacing. Très bon reportage pour une première et j’en retire beaucoup de positif. Les tableaux, pour le classement des pilotes et le nombre de tours, étaient bien clairs, ce qui n’est pas le cas pour toutes les pistes sur cette application. J’ai bien aimé les séquences préparées à l’avance avec les pilotes. Cela fait très professionnel et c’est plaisant pour les amateurs de pouvoir associer un nom avec un visage. J’ai bien aimé également que la grande majorité des pilotes avait leur surnom. Après l’époque de ‘’ Barefoot Bob’’, ‘’ The Doctor ‘’ ou plus proche de chez nous Denis la petite peste, cette tradition qui démarque la terre battue des autres sports va être présente pour encore longtemps par ici.

C’est Le Petit Prince William Racine qui a remporté l’épreuve et la bourse de 3000$. Il a débuté une nouvelle équipe avec Donovan Lussier et ils ont annoncé leur couleur pour le reste de la saison. Aussi, c’est tout un défi pour un animateur d’alterner entre 2 langues durant le programme. Si c’est possible, un reportage en français et un autre séparément offert en anglais pourrait être bénéfique autant pour l’animateur que pour les téléspectateurs. Quel autre sport écoutez-vous en anglais et en français, en même temps?

Laisser un commentaire

Scroll to top