0

Duel épique en finale

Si la série NASCAR a le duo des frères Busch, on peut dire maintenant que la série « NASCAR Cup Lacroix-Tuning » présentée par l’autodrome Chaudière, 360Nitro.tv et LM Production a aussi, officiellement, son duo fraternel avec les deux Moreau.

Malgré un peloton moins nombreux que d’habitude, le spectacle offert par les 25 participants en piste n’a aucunement souffert.  Après 14 épreuves âprement disputées, l’ardoise était remise à zéro pour les quatre finalistes. Plus de marge d’erreur, plus de seconde chance pour se reprendre la semaine suivante. Sur le circuit virtuel de Homestead Miami, tout pouvait arriver.

Place à la course

Les 100 derniers tours de la saison nous ont donné droit à de belles batailles, vendredi soir dernier. Incluant la course pour le titre, il y avait, en plus, à déterminer la meilleure équipe de la saison ainsi que le meilleur pilote exclu de la « chase ».  Une belle idée de LM production qui permettait, même si c’était la dernière, à plusieurs participants d’avoir encore un intérêt.

Une belle surprise à la fin des qualifications attendait les spectateurs, les deux Mathieu (Vachon no 26 et Tremblay no 25) s’élançaient de la première ligne. Fred et Nicolas Moreau (les deux autres finalistes) s’élançaient respectivement de la 13e et de la 12e position.

Avec à peine 18 passages de complétés, les deux frères Moreau pointaient déjà dans le top 5. Deux tours plus tard, ils étaient les meneurs de l’épreuve. Vers le 30e tour, une bonne partie du plateau s’est arrêtée aux puits. Le premier segment de 40 tours s’est déroulé à vive allure puisqu’aucune neutralisation n’est survenue.

Top 3 des premiers segments: Fred Moreau (No 5), Nicolas Moreau (No 15) et Mathieu Vachon (No 26). Pour les gladiateurs en lice pour le titre, les points  de leurs premières parties de l’épreuve n’avaient aucune importance. L’enjeu était surtout d’être bien placé pour la relance.

Le deuxième jaune est survenu au 47e tour. À ce moment, les 4 finalistes occupaient les 4 premières positions. La troisième neutralisation avec 32 tours à faire est venue mêler les cartes. Plusieurs pilotes ont décidé d’arrêter dont les frères Moreau. Fred a dû rester un 4 secondes de plus dans les puits pour effectuer une réparation, ce qui le relégua 8e. Quant aux deux « Mathieu », ils ont pris la décision de rester en piste. La stratégie était simple pour eux, espérer une autre neutralisation pour entrer aux puits et terminer la course avec des chaussettes neuves. Malheureusement, pour eux, la chance ne leur a pas souri puisqu’ils n’ont pu profiter de cette stratégie. Cette malchance les a fait dégringoler au classement. Qui peut leur reprocher  d’avoir tout tenté face aux frères Moreau qui avaient le couteau entre les deux et qui étaient assis dans des bolides très bien préparés.

Duel entre « Frérots »

Sur la dernière relance, la camaro no 5 (ou fusée no 5) est repartie à toute allure et, en moins de deux, est venue doubler son frère Chevrolet. Nicolas ne s’attendait pas à ce que son frangin remonte aussi vite pour venir le dépasser en un temps record. Par la suite, s’en est suivi une bataille de tous les instants entre les deux Camaro des Moreau. Nicolas a tout essayé en espérant une erreur de son frère, mais en vain, il a manqué de temps.

De leur côté, Mathieu Vachon et Mathieu Tremblay ont respectivement terminé au 13e et 16e rang.

Top 5, finale Homestead

1-Fred MoreauChevrolet Camaro no 5Transit / Lavoie équipement
2-Nicolas MoreauChevrolet Camaro no 15Transit
3-Jérémy TessierChevrolet Camaro no 21GM Paillé, Précival, Continental encanteurs, Caserne 50 Montréal
4-Sebastien Charron-DanielChevrolet Camaro no 900Construction Daniel et fils et Drouin et frères
5-Jonathan DvaranauskasChevrolet Camaro no 27Comagro

Encore une excellente prestation pour Jérémy Tessier (No 21) qui inscrit un 5e top 5 cette saison. Le titre de la remontée de la semaine  revient à Sébastien Charron-Daniel (No 900) qui, en prenant le 4e rang, a gagné treize positions par rapport à sa qualification. La « déboulade » du jour appartient à Mathieu Tremblay qui a laissé filer 14 positions pour rallier l’arrivée 16e.

En prime pour vous, chers lecteurs, le commentaire d’après-course du coloré animateur de SFTV, Éric Gaudreault-Drapeau.

« Nous avons eu droit à une finale digne de ce nom. Aucun des quatre finalistes ne fut “sorti” de la course par un adversaire ou une malchance. Le duo de Mathieu (Tremblay et Vachon) a pris un pari qui n’a pas été fructueux, et les frères Moreau nous ont démontré tout leur savoir-faire en plein écran pendant près de 20 tours avant de voir un champion couronné. Pas de controverse, pas de décision douteuse avec la voiture de sécurité… Ce fut un championnat gagné en piste sur 15 courses. Je tiens à profiter de la vitrine pour remercier et féliciter de nouveau l’organisation de la série par LM Production, qui ont fait un travail de moine pour tenir le tout selon les règles de l’art. Également merci à François et à 360nitro pour ces dites vitrines à travers ses articles, ainsi qu’à tous les autres partenaires/commanditaires de la série pour leur soutien au cours de la saison. Joyeuses fêtes et bonne année 2022 à tous. Nous nous retrouverons en janvier pour plus d’action sur SFTV, votre référence simracing au Québec.»

                                                                                                                                                             – Éric Geaudreault-Drapeau, SFTV

En conclusion

Félicitations au champion de la saison, Fred Moreau. Un gros merci à tous les pilotes qui ont participé cette saison, sans votre présence en grand nombre, la série n’aurait pas sa raison d’être. « Two thumps up » à l’équipe de SFTV qui, cette saison, a su monter d’une grosse coche la qualité de la diffusion des courses. Que dire de l’apport des nombreux partenaires d’affaires qui croient en la série et qui investissent en elle.

Finalement, nous ne pouvons passer sous silence le travail acharné et toutes les heures investies par l’équipe de Jean-François Lavoie et de LM Production pour la présentation et l’organisation de la série. La charge de travail est énorme pour eux et vient en extra de la vie quotidienne. Ils pourraient très bien faire autre chose de leur temps libre, mais ils ont décidé d’investir ce temps dans le monde de la course en ligne.

Je terminerai donc la saison en disant ceci : que les dieux bénissent les rois de la course et on se revoit en janvier prochain !!!!

Chroniqueur
À propos de l'auteur
Archives de Francois Richard

Laisser un commentaire

Scroll to top