L’excitante finale au Motul Petit LeMans

Crédit photo : Road and Track

Les amateurs de courses d’endurance de la série IMSA ont été gâtés, samedi dernier, avec la grande finale du championnat, une course de 10 heures qui se déroulait au célèbre circuit de Road Atlanta, tout près de la ville d’Atlanta en Georgie (U.S.A.).

En fait, ceux qui ont eu la patience de tout regarder la course (elle était en direct à Velocity (703 à Videotron dans la région de Montréal), en ont eu pour leur argent. L’action n’a pas manqué et les situations de neutralisation par drapeau jaune non plus. L’épreuve fut truffée d’accidents dont le plus spectaculaire à la quatrième heure alors que les autos étaient relancées suite à une neutralisation. Pas moins de cinq véhicules se sont frappés incluant la Corvette C8R GTLM de Taylor-Garcia-Catsburg. Les autres voitures, des BMW, Mercedes, Lamborghini, McLaren et Lexus de la classe GTD ont aussi été retirées de la course. Incidemment, la Porsche 911 de l’équipe canadienne de Pfaff Motorsports incluant Zacharie Robichon a terminé deuxième de la classe GTD. Parmi nos autres compatriotes, il faut mentionner le bel effort du Montréalais Bruno Spengler dont l’équipe BMW M8 GTE (en GTLM) a dû abandonner au bout d’un peu plus de sept heures et demie de course.

 Ce que les équipes redoutaient le plus, c’était le refroidissement de la température et c’est ce qui est arrivé en fin de soirée. La bataille principale mettait aux prises les équipes en DPi qui roulaient en Mazda, Cadillac et Acura. À la fin, le jeu s’est fait dans le choix des pneus afin de se mesurer au revêtement refroidi du circuit. C’est l’équipe Mazda de Jarvis, Tincknell et Bomarito qui a fait le bon choix pour passer le drapeau à damier la première et gagner le championnat au bout de 10.00.38.51 heures coiffant ainsi l’équipe Cadillac de Nasr-Conway-Derani par un peu plus de trois secondes. Cependant, cette dernière a gagné le championnat annuel WeatherTech IMSA. L’équipe Acura de Taylor-Albuquerque-Rossi termina troisième loin devant l’équipe Cadillac des célèbres pilotes Jimmy Johnson (NASCAR), Kamui Koyobashi (gagnant du Indy 500) et Alexander Rossi. C’était aussi la dernière participation du constructeur japonais Mazda à cette série.

L’équipe de Farano-Aubry-French a gagné la division LMP2 sur Oreca, Robinson-Fraga-Andrews, celle de LMP3 sur Ligier JS (devenant ainsi la championne de cette nouvelle classe), MacNeil-Jaminet-Campbell, celle de GTLM sur Porsche 911 RSR (commanditée par WeatherTech qui est aussi le commanditaire principal de la série) et finalement DeAngelis, Gunn et James, celle de GTD sur Aston Martin Vantage.

Tout décrire ce qui s’est passé lors de cette journée demanderait des pages de reportages. Si vous êtes intéressés, je vous conseille donc de consulter les reportages en anglais qui sont reliés à IMSA.com. Vous aussi en aurez pour votre argent!

Chroniqueur
À propos de l'auteur
Archives d'Éric Descarries

Laisser un commentaire

Scroll to top