Kyle Busch traite Brad Keselowski d’attardé, puis s’excuse

(Collaboration spéciale, Geoffroy Lettier US-Racing.com)

À la lutte avec Brad Keselowski sur la piste en fin de course, Kyle Busch se lâche et le traite d’attardé avant de s’excuser quelques minutes plus tard sur les réseaux sociaux.

Kyle Busch et Brad Keselowski n’ont jamais été les meilleurs amis du monde et la course de Martinsville ce dimanche en a été une parfaite illustration. La passe d’arme entre les deux champions dans les derniers tours des Xfinity 500 était virile. Virile, mais correcte, avec en toile de fond une possible qualification pour la finale, à condition d’un scenario favorable.

Sous le drapeau à damier, Kyle Busch termine deuxième, Brad Keselowski troisième. Résultat, ni l’un ni l’autre n’accède au Championship 4. Interrogé à l’issue de la course, Kyle Busch se lâche et traite même Brad Keselowski d’attardé.

Il me perce le cul en sortant du (virage) quatre sans raison. Où allait-il ? Qu’allait-il faire ? Me sortir ? Il essayait de faire une Harvick (en référence à l’action de Kevin Harvick sur Kyle Busch dans le dernier virage de ce même course en 2020 – ndlr). Pour quelle raison ? Pour la deuxième place ? Pour faire quoi ? Il n’allait pas passer (en finale) avec ça. Putain d’attardé. C’est tellement stupide. Je ne comprends pas ce gars-là.

Kyle Busch

Quelques heures plus tard, sur son compte Twitter, Kyle Busch publiera un message d’excuse quant au terme utilisé.

Lors d’une de mes interviews d’après-course j’ai utilisé un mot que je ne devrais jamais utiliser et je tiens à m’en excuser.

Kyle Busch

De son côté Brad Keselowski n’a pas souhaiter envenimer les choses, mais à tenu à réagir, également sur son compte Twitter.

Étant donné que certaines personnes me citent sur les réseaux sociaux avec les commentaires des autres, je dirai ceci en réponse.

J’avais l’habitude de me fâcher quand les gens disaient des choses méchantes à mon sujet et répondaient par colère. Maintenant, je me sens mal pour eux. Pour le bien de leur famille, je n’ai aucune envie d’aller plus loin que cela.

Brad Keselowski

Le précédent Hailie Deegan

En janvier dernier Hailie Deegan utilisait ce même terme (Retarded – ndlr) lors d’une course iRacing diffusée sur sa chaîne Twitch. Le R-word n’est autre qu’un terme péjoratif pour les personnes ayant une déficience mentale. Quelques heures après son dérapage la fille de Brian Deegan s’était également excusé sur les réseaux sociaux. Quelques jours plus tard elle était sanctionnée par la NASCAR et devait suivre un programme de sensibilisation. En sera-t-il de même pour Kyle Busch ? Réponse dans les prochains jours.

La NASCAR estimait alors que la pilote de la David Gilliland Racing enfreignait l’article 12.8.e du règlement.

Les membres de la NASCAR ne doivent pas faire ou faire faire une déclaration publique et ou une communication critiquant, ridiculisant ou dénigrant une autre personne en fonction de la race, de la couleur, de la croyance, des origines, du sexe, de l’orientation sexuelle, de l’état matrimonial, de la religion de cette personne, de son âge ou de sa condition handicapante.

Article 12.8.e du règlement 2021 NASCAR Camping World Truck Series

Laisser un commentaire

Scroll to top