Jamais deux sans trois

Les participants de la série « NASCAR Cup Lacroix-Tuning », présentée par l’autodrome Chaudière, 360Nitro.tv et LM production, ont maintenant six épreuves derrière la cravate. Depuis le début de la saison, trois d’entre elles, incluant celle de vendredi dernier, ont été remportées par nul autre que Nicolas Moreau.

Le Kansas 150 était donc présenté directement du circuit virtuel du Kansas Speedway de Kansas City au Kansas. Comme l’a dit Éric Gaudreault Drapeau de SFTV, ça en fait du Kansas ça monsieur ! Les 33 participants s’élançaient donc pour un 100 tours de pur plaisir.

Une course à vive allure, mais ….

Il y a eu au total (6) six neutralisations incluant celle du segment. Les 40 premiers tours de la course ont été assombris (façon de parler) par quatre drapeaux jaunes. D’ailleurs, dès le tour initial, le premier incident de course est survenu. Les 3 neutralisations suivantes, menant à la fin de la première étape, sont arrivées au 9e, au 25e et au 34e tour.

Par la suite, la seconde partie de l’épreuve s’est déroulée bizarrement. Le responsable du drapeau jaune, connu sous le nom technique de « flagman » semblait être sur une substance illicite. À quelques reprises, des évènements particuliers sont survenus qui auraient certainement mérité que le responsable des drapeaux agite le jaune. Je pense en autre à un moment spécifique ou plusieurs pilotes qui venaient de ressortir des puits avaient un tour de retard sur les meneurs. Au même moment, une neutralisation aurait dû être levée qui aurait favorisé les participants qui étaient sur le tour des leaders. Tous ceux qui venaient   de faire leur ravitaillement se seraient donc retrouvés officiellement un tour derrière. Imaginez, un instant, comment le résultat de la course aurait pu être différent.

Avant de vous partager le classement final de l’épreuve, voici les commentaires d’après-course de l’ami Éric Gaudreault-Drapeau de SFTV

« Il aura fallu quelques jaunes en lever de rideau avant de voir l’épreuve prendre du rythme. Fort d’un ravitaillement au 11e tour, Mathieu Tremblay a gagné son pari en remportant le premier segment. Le reste fut assez « by-the-book » alors qu’un cycle complet d’arrêts sur le vert a pu avoir lieu. Cependant, il faudra mettre cette aisance de côté dans 7 jours, puisque le tracé de Gateway n’a rien de typique. Cette piste avec peu d’inclinaison, asymétrique et assez étroite va mettre rudement à l’épreuve la préparation des voitures ainsi que la patience des pilotes en piste. Une belle balle courbe comme j’aime bien les appeler. »

                                                                                              – Éric Gaudreault Drapeau, SFTV

Classement final, Kansas 150

1-Nicolas MoreauChevrolet Camaro No 15Transit
2-Mathieu TremblayChevrolet Camaro No 25APEX Inspection, LAS Esport, Cerpolait
3-Frederik LadouceurChevrolet Camaro No 51Mecauto, OrdiCam2000
4-Francois BenoitChevrolet Camaro No 711Couverture Therrien Pellerin
5-Sylvain TessierChevrolet Camaro No 21GM Paillé, Précival, Continental encanteurs, Caserne 50 Montréal

Jocelyn Potvin (No 618) et Franz Bretschneider (No 8) ont effectué les deux plus belles remontées de la soirée en gagnant chacun 18 rangs sur leur position de départ. Tandis que Fred Moreau (No 5) est celui qui a le plus dégringolé au classement en terminant 31e, une perte de 29 places.

En conclusion

Les gladiateurs du bitume virtuel seront de retour en piste la semaine prochaine pour la 7e épreuve du calendrier qui sera en provenance du circuit de Gateway.

Que les dieux bénissent les rois de la course !

Chroniqueur
À propos de l'auteur
Archives de Francois Richard

Laisser un commentaire

Scroll to top