Vert, Vert, Vert !!!

Crédit photo : LM Production

Me revoilà en piste pour la seconde course de la saison de la série NASCAR Cup Lacroix-Tuning présentée par l’autodrome Chaudière, 360Nitro.tv et LM Production.

Pour l’occasion, les gladiateurs du bitume virtuel (ouf, je suis allé la chercher loin celle-là !) s’étaient donné rendez-vous, vendredi soir dernier, sur le circuit du Texas Motor Speedway virtuel dans le cadre du « Pièces d’autos Chevette 150 ».

Un impressionnant contingent de 34 pilotes se disputait la victoire. Il y avait beaucoup d’action en piste. Selon les dirigeants de la série, la préparation des bolides pour l’ovale du Texas s’est avérée un challenge pour bien des équipes, puisque la piste est très technique dans son ensemble.

Un total de 5 neutralisations a été levé hier durant le premier segment de 45 tours. Par la suite, les concurrents se sont assagis lors de la seconde partie de l’épreuve puisqu’il y a eu seulement 3 jaunes avec beaucoup plus de tours à réaliser.

Quelques statistiques intéressantes

Je suis un grand amateur de statistiques, en voici donc quelques-unes pour vous :

  • Le commanditaire de l’épreuve, « Pièces d’autos Chevette », remettait pour la soirée un grand total de 100$ en bourse, répartie de la façon suivante : 50$ au gagnant, 30$ à la seconde position et 20$ à la troisième;
  • Nombre de tours parcourus par les pilotes sur le tour des meneurs 102;
  • 17 participants ont terminé sur le tour du vainqueur;
  • Seulement 4 participants n’ont pas terminé l’épreuve;
  • Plus grand nombre de tours menés :  Nicolas Moreau (No. 15) 32 tours, Mathieu Tremblay (No. 25) 27 tours, Fred Moreau (No. 5) 15 tours et Jeff Côté (No 551) 13 tours;
  • Pilote ayant gagné le plus de position à l’arrivée : Maxime Gagné (No 17), +27 positions;
  • Pilote ayant perdu le plus de position à l’arrivée : Nicolas Moreau (No 15) , -26 positions.

Les frères Moreau auront de la compétition cette année

Les deux frères Moreau sont toujours très compétitifs, soir après soir. D’ailleurs, ils arrivent toujours avec des voitures bien préparées et cette année ne fait pas exception. Leur nouvelle équipe est déjà très compétitive. Cependant, ne croyez pas les autres compétiteurs battus pour autant, car ils défendent chèrement leur peau et ne laisseront pas Moreau Motorsport se sauver facilement avec les grands honneurs de la série. Même si aucun des bolides de l’équipe des deux frères n’a été présent dans le cercle des vainqueurs, n’empêche que deux de leurs montures ont terminé dans le top cinq.

Top 3, premier segment

1-Nicolas MoreauChevrolet Camaro No. 5Transit
2-Mathieu TremblayChevrolet Camaro No. 25APEX Inspection, LAS Esport, Cerpolait
3-Mathieu VachonChevrolet Camaro No. 26Transit

Top 5 « Pièces d’autos Chevette 150 » Texas Motor Speedway

1-Jeff CoteChevrolet Camaro No 551Clément Poulin Pièces d’autos / Garage MiniMécanique / KF Comptabilité
2-Mathieu TremblayChevrolet Camaro No. 25APEX Inspection, LAS Esport, Cerpolait
3-Jérémy TessierChevrolet Camaro No. 21GM Paillé, Précival, Continental encanteurs, Caserne 50 Montréal
4-Fred MoreauChevrolet Camaro No. 5Transit / Lavoie équipement
5-Alex MurphyChevrolet Camaro no 31Wepp

Quelques belles prestations à souligner

LM Production

Dans certains articles de la saison dernière, je me suis amusé, à quelques reprises, à taquiner le grand manitou de la série Jean-François Lavoie (No 397), suite à plusieurs contre-performances dues, souvent, à des malchances en piste. Comme on dit, être au mauvais endroit au mauvais moment. Par contre, pour sa seconde sortie de la saison, il faut rendre à César sa salade. Lavoie a su tirer son épingle du jeu en terminant 7e, un gain de 18 positions pour le sympathique pilote magogois qui s’était élancé 25e.

« Toute une course pour ma part, j’ai usé de stratégie tout en travaillant fort. J’ai eu chaud en [insérer ici un sacre de votre choix]. J’avais une bombe entre les mains, nos préparateurs ont fait un travail impeccable. Je n’ai pas été chanceux quand un accident s’est produit devant moi, qui a endommagé ma voiture. J’ai quand même réussi à faire mon possible pour limiter les dégâts. Après avoir eu le « luckydog », mon moteur s’est mis à chauffer et j’ai dû relâcher l’accélérateur durant quelques tours tout en espérant un jaune pour me permettre d’effectuer les réparations. C’est ce qui s’est produit, ensuite mon bolide est redevenu performant grâce à un ensemble de pneus de plus que les autres. Ce qui m’a donné la chance de remonter jusqu’à la 3e place pour finalement terminer 7e »

– Jean-François Lavoie, Camaro no 397

LM Production

Steve Gauthier (No 360), niveau titulaire du bolide 360Nitro.tv, a bien fait terminant sa soirée de travail au 9e rang. Une perte de deux positions pour lui comparativement au départ. La voiture 360 arborait, pour la première fois en piste, son tout nouveau design avec la nouvelle image de marque de 360Nitro.tv

LM Production

Maxime Gagné (No 17) a terminé tout juste à la porte du top 5. Ce dernier prenant le départ de la 33e position a su bien gérer sa course pour terminer au sixième rang. Une belle prestation qui promet pour le reste de la saison.

En conclusion

Une très belle soirée de courses nous a encore été offerte par cette série. D’ailleurs, au moment d’écrire ces lignes, il y avait déjà eu 2200 visionnements de l’épreuve. On ne peut que constater que cette série est en pleine santé, on le voit très clairement juste en constatant le nombre de partenaires qui se sont ajoutés cette année.

Un dernier paragraphe pour souligner, encore une fois, le travail de SFTV à la diffusion de l’épreuve. Excellent travail de Éric Gaudreault Drapeau à la description. Quelques ajouts au volet visuel sont venus agrémenter la présentation. En passant, bonne fête à Éric qui, aujourd’hui même, franchit l’âge vénérable des 30 ans. Bon, ne t’en fais pas Éric, 30 ans c’est quand même juste la moitié de 60, ce n’est pas si pire que ça !

Chantal Bélanger

En terminant, un grand remerciement à mon collègue de 360Nitro, Ludovic Buisson. Ce dernier m’a remplacé la semaine dernière alors que j’étais aux Chutes du Niagara avec ma charmante épouse. J’ai quand même eu la chance d’essayer le « Niagara Super Speedway », ce n’est pas rien ! En plus, cela est beaucoup plus sécuritaire que descendre les chutes en tonneau.

Que les dieux bénissent les rois de la course !!!!!

Chroniqueur
À propos de l'auteur
Archives de Francois Richard

Laisser un commentaire

Scroll to top