Victoire de Nicolas Moreau dans la série NASCAR Cup Lacroix Tuning

C’est le 10 septembre qu’on lançait les hostilités dans la série Iracing, NASCAR Cup Lacroix Tuning. Après beaucoup d’attentes, les pilotes pouvaient, enfin, se mettre devant leurs simulateurs pour débuter la première épreuve de la saison. C’est sur le grand circuit ovale de Daytona qu’on a débuté  pour une finale de 70 tours.

Toute une course !

Wow, quelle belle performance que nos pilotes nous ont donnée, pour une première course cette saison, c’était tellement excitant. Je ne vais pas vous le cacher, c’était une première pour moi, de regarder ce type d’évènement et, honnêtement, je fus très impressionné. Nous avons assisté à une course très propre, avec seulement trois neutralisations. Malgré deux « Big One » qui ont impliqué plus de 10 pilotes, à chaque incident, cela a mis du piquant dans cette finale, donc grand succès pour le grand manitou de cette série, Jean-François Lavoie.

Bonnes performances, surprises et déceptions de la soirée

Que dire de l’équipe Moreau, celle-ci a  réussi à placer  trois montures de son écurie sur le podium. En ordre, voici le podium: le vainqueur de la soirée, Nicolas Moreau suivi de Jean-Raphaël Morin et, pour compléter le cercle des vainqueurs, Mathieu Vachon. Contrairement, l’équipe Lavoie a connu une soirée très difficile. Aucune voiture n’a été en mesure de finir dans le top 10. En fait, J-F Pilote, qui conduisait la voiture de Lavoie Motorsport, a fini 18e, ce qui donne le meilleur résultat de l’équipe en cette soirée. Par contre, d’autres pilotes se sont démarqués d’une façon exceptionnelle, car étant loin sur la grille de départ, ils ont réussi à éviter les accidents pour terminer très haut dans le classement. Alex Murphy est l’un ceux-là, car dans un exploit fascinant, il a fait une remontée de 28 positions, ce qui lui permet d’aller chercher son premier top 5 de l’année. Performance honorable pour Martin Giroux qui, après avoir été impliqué dans un accident, a réussi à se positionner 7e au drapeau à damier, une remontée de 27 positions. Excellent résultat de Maxime Paquette qui, avant l’accident, au 68e tour était 4e et se battait pour un podium. Paquette partit 30e, a tout de même terminé 11e. Mention honorable à Jocelyn Potvin qui, à son année recrue, fit une remontée de 22 positions pour se placer en 6e position. Malheureusement, il y a eu quelques déceptions pour certains pilotes. François Benoit, qui était très bien positionné pour terminer dans le top 10, se fit pousser par Alex Pellerin qui donna aucune chance au peloton derrière. Déception pour ces deux pilotes, mais que voulez-vous, Daytona est un circuit qui est très difficile à gérer lorsque les pilotes sont très rapprochés. Malgré ça, pour les autres pilotes, qui n’ont pas connu la soirée voulue, c’était une course qui s’est déroulée à merveille.  Allez-vous vous reprendre vendredi prochain, pour la deuxième épreuve de la série?

Résultat de la soirée

Temps chronométrés, le plus rapide en qualification : Jean-Raphael Morin

Vainqueur du stage 1 : Jean-Raphael Morin

Podium : 1. Nicolas Moreau, 2. Jean-Raphael Morin, 3. Mathieu Vachon

Temps le plus rapide en finale : Daniel Alie (44.612 secondes)

Mot de conclusion

Je tiens à féliciter l’équipe de diffuseur SFTV, d’excellents commentateurs qui nous ont décrit l’action, à merveille. Pour continuer, c’est une de ma première chronique dans ce type d’évènement et, personnellement, j’ai adoré voir cette course. Si vous êtes intrigué par ces courses de simulations, je vous donne rendez-vous le 17 septembre, au Texas Motor Speedways.  Allons-nous voir un retour en force de l’équipe Lavoie ? 

Laisser un commentaire

Scroll to top