La NASCAR reconnaît des erreurs

(Collaboration spéciale, Geoffroy Lettier US-Racing.com)

Disputée sous la pluie, l’épreuve d’Austin en NASCAR Cup Series a beaucoup fait parler, Scott Miller, vice-président de la compétition reconnaît des erreurs.

À l’issue de son abandon, Kevin Harvick était probablement le pilote le plus véhément à l’encontre de la NASCAR qui reconnait des erreurs. Le pilote de la Stewart-Haas Racing qualifiait cette course de la plus dangereuse qu’il ait faite sur l’ensemble de sa carrière.

Je suis un peu coupable du fait que nous ayons attendu trop longtemps avant de réagir. C’est une expérience d’apprentissage pour nous tous. Nous apprendrons et ferons mieux la prochaine fois.

Scott Miller, vice-président NASCAR en charge de la compétition

Kevin Harvick réagit à chaud

Kevin Harvick, Martin Truex Jr, Christopher Bell, Bubba Wallace, Cole Custer et Ryan Blaney font partie des pilotes contraints à l’abandon sur accident ce dimanche.

C’est la chose la plus dangereuse que j’ai faite dans une voiture de course et de loin. Vous ne voyez rien dans les lignes droites. Ces voitures ne sont pas faîtes pour rouler sous la pluie. J’ai levé le pied et le gars derrière moi m’est rentré dedans à pleine vitesse, car il ne voit rien. C’est incroyable de rouler ici dans des voitures qui ne sont pas faites pour ça. Si vous ne pouvez rien voir dans les lignes droites, ce n’est absolument pas sécuritaire.

Kevin Harvick

Interrogé sur les propos de Kevin Harvick, Scott Miller que cette opinion n’est pas forcement partagée par l’ensemble du peloton.

(Kevin) Harvick a sa propre opinion. Je ne pense pas que ce soit une opinion partagée par tous les pilotes. Nous ne voulons pas mettre qui que ce soit en danger. C’est un équilibre difficile à trouver, un bon spectacle pour les fans d’un côté et avoir le meilleur intérêt pour les pilotes d’autre part. Je pense qu’avec la pluie tout le monde se rend compte qu’il a un travail difficile. Nous avons un travail difficile, les pilotes ont un travail difficile.

Scott Miller

Suite à l’accident de Cole Custer et Martin Truex Jr. les officiels sortent le drapeau rouge. Les sécheuses prennent la piste avant d’enlever la pellicule d’eau présente dans les virages 11 et 12. Avant la reprise la NASCAR autorise trois mécaniciens à travailler sur les voitures pour améliorer la visibilité des pilotes. En outre, elle impose les relances en file indienne.

La pluie grande animatrice de la course

La pluie refait son apparition, quelques tours après la relance. L’eau s’accumule sur certaines portions du tracé ce qui contraint les officiels à sortir le drapeau rouge et entériner le résultat.

De toute évidence, en fin de course il pleuvait de plus en plus fort. Nous surveillions la visibilité des pilotes dans la ligne droite arrière. Ça devenait vraiment très difficile de voir là-bas. Il y avait beaucoup de projections d’eau. Nous avons envoyé les Air Titans pour voir si nous pouvions faire de même que précédemment. Malheureusement, cela n’était plus possible. Il était alors temps de mettre fin à la course.

Scott Miller

Ce lundi, trois pilotes seront le Richmond Raceway pour des tests avec la même référence de pneumatiques pluie utilisée sur le Circuit of the Americas. L’objectif de la NASCAR est de prendre un maximum d’informations en vue de pouvoir reprendre les courses sur certains ovales lorsque la piste est humide. Hier, le tracé d’Austin était plus qu’humide…

0 0 votes
Article Rating
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Scroll to top
error:
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x