Cadillac gagne les 12 Heures de Sebring

Quelques 37 bolides de course ont pris le départ des 12 Heures de Sebring de Mobil présenté par Advanced Auto Parts samedi derniers, la deuxième de la saison IMSA après les 24 Heures de Daytona de janvier dernier. L’épreuve, on le sait, met aux prises cinq catégories de voitures de compétition dont une demi-douzaine de puissants bolides DPi (Daytona Prototype international de Cadillac, Mazda et Acura), une poignée de voitures LMP2 et LMP3, des prototypes incluant plusieurs Oreca et Ligier françaises et les GTD et GTLM composées de voitures sport de production dont de multiples Porsche, des Mercedes, BMW, Lamborghini, Lexus et Corvette.

 Dès le départ, la course fut animé et les accrochages nombreux. Ce genre d’épreuve comprend une composition de trois pilotes par voiture avec des arrêts aux puits nombreux. Tout décrire ce qui s’est déroulé exigerait des pages de reportages mais signalons qu’au départ, à l’avant, les Cadillac DPi semblaient dominantes. Les Acura et la Mazda de la même catégorie leur ont fait une bataille honorable menant d’ailleurs plusieurs tours mais, vers la fin, c’est la Cadillac du trio français Loic Duval, Sébastien Bourdais et Tristan Vauthier qui a repris les commandes de la course talonnée par la Mazda DPi d’Olivier Jarvis, Harry Tinknell et Jonathan Bomarito et de l’Acura d’Olivier Pla, Juan Pablo Montoya et Dane Cameron. En fait, physiquement, c’était la Cadillac no 48 de Jimmy Johnson (l’ancien champion NASCAR), Simon Pageneau et Kamui Kobayashi (ce dernier étant le conducteur à la fin de la course) qui était troisième ayant fait toute une lutte à la Mazda conduite par Harry Tinknell mais une pénalité d’après-course l’a reléguée à la septième position de DPi (28e au classement général) à cause d’une infraction de temps de conduite de Pagenaud. C’est grâce à l’accrochage de la Cadillac no 1 de Scott Dixon à soixante-dix minutes de la fin que Bourdais a réussi à prendre les commandes de l’épreuve alors que son équipe a réussi un tour de force en modifiant certains réglages de la voiture lors du dernier arrêt au puits. Bourdain n’en revenait pas lui-même de ce résultat. 

L’équipe de Scott Huffaker, Ben Keating et Mikkel Jensen a terminé sixième mais première de la division LMP2 (Oreca) alors que Colin Braun, Jonathan Bennett et Georges Curtz ont gagné la division des LMP3 avec leur Ligier en terminant 13e.

Dans la catégorie des GTLM, la Porsche 911 RSR de l’équipe de Matt Campbell, Cooper McNeil et Mathieu Jaminet y a terminé huitième ce qui leur a donné le trophée de cette division alors que l’équipe de Laurens Vanthoor, Lars Kern et de Zacharie Robichon (de la région d’Ottawa) ont gagné dans la populaire classe des GTLM sur Porsche 911 GT3R qui était dominée par la Corvette no 3 qui était revenue à l’avant après une erreur de pilotage d’un des équipiers. Antonio Garcia a réussi l’exploit de reprendre les commandes mais il s’est accroché avec la LMP2 de Phillippi (le même qui avait été impliqué avec la Cadillac de Scott Dixon.  

Le Montréalais Bruno Spengler (sur BMW M8 GTE) faisait partie de l’équipe qui a terminé 9e et deuxième de la catégorie des GTLM. Le Québécois Mikaël Grenier y a fini 26e (9e de sa catégorie) au volant d’une Mercedes-AMG GT3 en GTD (avec Kenny Habul que nous avons déjà vu en NASCAR Canadian Tire à Montréal).

 La veille, une course mettant aux prises des voitures de production Grand Sport et Touring a vu le duo Robin Liddell et Frank DePew gagner cette épreuve de plus de deux heures et demie au volant d’une Chevrolet Camaro GT4. Jon Morley et Gavin Ernstone y ont remporté la victoire en division Touring avec leur Audi RS3. Le Québécois Kuno Wittmer y a terminé neuvième (au genéral et dans sa catégorie) avec une McLaren 570S. Il ne faut pas oublier Denis Dupont un Belge de…Mascouche (en banlieue de Montréal) qui a terminé 22e au volant d’une Hyundai Veloster N. Denis lors de sa première expérience à Sebring (il espère rejoindre les rangs de la série GT4 au cours des années à venir).

La prochaine course d’endurance de la série IMSA aura le 16 mai au circuit de Mid-Ohio !

0 0 vote
Article Rating
Éric Descarries
Chroniqueur
À propos de l'auteur
Archives d'Éric Descarries
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Scroll to top
error:
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x