La classe Mods 358 les sacrifiés de la saison 2021 ?

Non non, svp, ne me lancez  pas des roches !

Je sais qu’en vous écrivant ce texte, j’ai peine à croire ce que je vais vous dire dans cette chronique, mais en analysant la situation en temps de Covid de la dernière saison et celle qui s’en vient et qui  s’annonce un copier-coller de 2020,  on peut conclure que le côté Business des prochaines années sera extrêmement difficile dans le monde du sport motorisé.

Qui dit Business dit également piste de course. On ne se le cachera pas, les promoteurs actuels, bien qu’ils disent qu’ils sont des passionnées de courses, sont avant tout des hommes d’affaires. Aujourd’hui, je n’achète plus l’idée du promoteur qui nous chante qu’il fait cela par pure passion….mon œil !
Quand tu investis de grosses sommes d’argent dans une piste de course, ce n’est  sûrement pas pour avoir la plus belle photo de la piste affichée sur ton mur.

Si tu investis sur ta piste de course, c’est sûrement pour y trouver un retour sur ton investissement.
Le promoteur veut, avant tout, avoir un site professionnel, attirant, spectaculaire  et vendeur.

Mais en temps de Covid sans spectateurs ou du moins à minimum 250 personnes comment faire pour rentabiliser une piste de course?

Je sais vous allez dire que les promoteurs font toujours de l’argent et bla bla bla ! vous avez peut-être raison, mais le but de mon texte n’est pas ça !

Tout d’abord, oublions la vente de passes  de saison. Qui veut acheter des passes en ne sachant pas, d’une semaine à l’autre, quelle sera la situation avec l’évolution des mesures sanitaires du gouvernement?

Pas mieux du côté de la vente de commandites. Actuellement, quelle compagnie va vouloir s’afficher dans un autodrome où  il n’y a aucun spectateur et sans savoir combien de soirées de course il va y avoir ?

Donc pas de monde dans les estrades = pas de restaurant, pas de boisson !

 Le promoteur doit faire rouler sa Business pour assurer sa survie, alors comment doit-il s’y prendre ?

J’espère que je ne suis pas en train de vous faire pleurer ? Mais, on le sait tous, le but premier est de faire de l’argent, tout entrepreneur ne s’embarque pas dans un commerce ou un projet dans le but d’en manger ! Oser croire qu’ils veulent être dans le rouge pour nos beaux yeux serait comme croire que la fée des dents vient vraiment nous porter de l’argent lorsqu’on met nos dents perdues en dessous de l’oreiller! En passant, je n’ai jamais fait une maudite cenne avec la fée des dents, même ma mère qui s’est fait arracher toutes les dents chez le dentiste et qui a tout mis sa collection de dents en dessous de l’oreiller, s’est réveillée  avec une facture de 5,000$ pour ses dentiers !La déception dans le visage de ma mère ! Bon OK je m’égare !

Donc, comment le promoteur peut-il parvenir à rentabiliser son commerce ?
En ayant le moins de dépense possible ! Vrai ? Quelles catégories coûtent  le plus cher en ce moment aux promoteurs de pistes de course s’il n’y a pas de spectateur ?
La catégorie Modifiée ? Autant que la catégorie Mods 358 est la vache à lait des promoteurs chaque semaine dans un temps normal, car c’est eux à 90% qui attirent la clientèle, les commanditaires et la vente de passes de saison et tous les restes de la poutine qui vient avec.

Mais dans un temps anormal de pandémie, cette classe devient-elle un boulet pour les promoteurs ?

En temps de covid en 2020, les promoteurs ont demandé aux équipes de course de faire leur part en réduisant la bourse et en augmentant le prix d’entrée.

Coût approximatif tout dépendant le nombre de voitures et le nombre de tours:

En temps Covid, actuellement la classe Mods 358 coûte en moyenne par soir de course entre 10,000 $ et 13,000$

Les sportsmans entre 3000$ et 4000$

Les Lightning Sprint entre 1500$ et 2000$

Les sports compacts entre 1300$ et 1500$

Les prostock entre 1800$ et 2000$

Bien entendu, là-dessus,  je n’ai pas enlevé le coût que les équipes paient pour entrer ce qui diminue le prix à payer pour le promoteur.

Mais si vous faites le calcul, vous feriez quoi à leur place pour la catégorie Mods 358 pour des soirs sans spectateur ? Si vous aviez le choix de manger moins d’argent ou en faire plus ! Pensez-vous que les promoteurs peuvent penser à cette solution en temps Covid ?

Délicat comme question hein !

Honnêtement, je souhaite et je ne crois pas que les promoteurs peuvent se permettre de faire un tel choix, sinon quel message ça pourrait envoyer aux équipes Mods 358 ?
Ces mêmes équipes qui dépensent en ce moment et qui se préparent pour une saison de course, j’ose peine à croire qu’elles  se feraient  jouer ce genre de tour !

Par contre ,beaucoup d’équipes ont fait des sacrifices l’an passé avec la baisse des bourses et le prix d’entrée élevé, mais elles veulent que les choses changent cette année, est-ce que les promoteurs peuvent avoir le gros bout du bâton dans cette situation s’ils sentent la pression trop forte de la part des équipes ?

Est-ce moi ou soudainement les classes de soutien  viennent de prendre de la valeur ! Comme quoi dans la vie  il faut respecter chacune des classes qui s’offrent en spectacle !

En 2021 est-ce qu’on va faire un choix pour la passion ou de la Business ?

Le meilleur choix serait que le cours normal reprenne en juin pour ne pas a avoir à y faire ce genre de choix !

Avouez que ça donne mal au cœur !
Mais vous, si c’était votre Business, vous feriez quoi ?

4.2 5 votes
Article Rating
Steve Berthiaume
Président / Chroniqueur
À propos de l'auteur
Archives de Steve Berthiaume
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Scroll to top
error:
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x